Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.11.2011 14h06
Le Japon est intervenu sur le marché des changes

Le Japon est intervenu aujourd’hui (lundi) sur le marché des changes pour la seconde fois en moins de trois mois, après que le yen ait atteint un nouveau record contre le dollar. Le gouvernement avait averti ces dernières semaines qu’il recourrait à une telle intervention, justifiant sa décision par le fait que les mouvements spéculatifs tiraient sa devise vers le haut et desservaient l’économie.

Le Japon considère le taux de change du yen comme un véritable défi et, après des semaines d’avertissement, sa patience a atteint ses limites. Sa décision vient quelques jours avant l’ouverture du sommet du G20. Jun Azumi, le ministre japonais des Finances, a déclaré que le gouvernement allait continuer à intervenir jusqu’à ce qu’il se sente satisfait.

Jun Azumi

Ministre japonais des Finances

"Bien que je ne puisse commenter ce que le marché peut penser, nous prévoyons de continuer à intervenir jusqu’à ce que nous soyons satisfaits."

Le dollar a connu une hausse de près de 4% après l’intervention, et est passé de 75 à 79 yens. Depuis septembre 2010, le Japon est intervenu trois fois de son propre chef et une fois aux côtés des autres pays du G7 pour affaiblir le yen. Les analystes jugent que cette intervention ne sera pas la dernière.

Takuji Okubo

chef économiste pour le Japon, Société Générale

"Je pense que ce n’est que l’une des interventions à venir. Ainsi que je l’ai mentionné plus tôt, nous nous attendons à ce que le yen continue à s’apprécier mais le gouvernement possède une bonne raison de protéger un certain taux de change ou du moins à faire cesser l’accélération de

l’appréciation du yen. Nous nous attendons donc à ce que le yen continue à s’apprécier et à ce que le gouvernement agisse encore."

Les interventions passées se sont révélées peu efficaces, en raison de la demande continue d’investisseurs nerveux à la recherche d’actifs peu risqués et très liquides, tels que les bons du trésor japonais. Les analystes affirment que le yen fort est un désavantage pour l’économie

orientée à l’exportation du Japon, une économie déjà affaiblie par la crise économique mondiale et les catastrophes naturelles de mars dernier.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Lancement avec succès du vaisseau spatial Shenzhou-8
Nouvelles principales du 1er novembre
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?