Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.11.2011 08h55
L'avenir de Yao passe par la vigne
Le 22 novembre, une employée de salle d'enchères montre une bouteille de vin produite par l'entreprise de Yao Ming. La vente aura lieu la semaine prochaine à l'occasion des Jeux olympiques spéciaux de l'Asie de l'Est

Depuis la fin de sa carrière de joueur professionnel de basketball en juillet dernier, la vedette sportive chinoise Yao Ming cherche activement sa nouvelle voie.

Cette quête a donné le Vin Yao Ming, qui sera présenté pour la première fois dimanche soir à l'occasion d'une vente aux enchères pour les Jeux olympiques spéciaux d'Asie de l'Est, qui organisent des compétitions sportives pour les personnes atteintes d'un handicap mental.

La nouvelle entreprise de Yao dans la Napa Valley, nommée Yao Family Wines, vient de réaliser son premier cru sous le nom « Yao Ming : Cabernet Sauvignon 2009 de la Napa Valley ».

Le magnum, qui contient 1,5 litre de vin, coûte 3 800 yuans et est extrêmement rare. Aucune des 1 200 bouteilles existantes ne sera mise en vente sur le marché.

Une chaussure créée spécialement pour Yao par le célèbre artisan chausseur Paolo Scafora sera également mise aux enchères pour l'occasion.

Les deux lots seront mis en vente au prix de départ de 60 000 yuans.

En outre, la marque de mode italienne Paul & Shark a conçu un vêtement polyvalent, la Veste iShark, spécifiquement pour Yao, ancien joueur pivot du club Houston Rockets. Officiellement, son prix sur le marché est de 11 900 yuans, mais elle sera mise aux enchères pour un prix initial de 10 000 yuans.

Jiang Decheng, un homme du Zhejiang fan de Yao Ming depuis une dizaine d'années, s'inquiète que son idole se soit trop impliquée dans les affaires. « Je crains que cela endommage son image publique », confie-t-il.

Au contraire, le Shanghaien Yu Dawei estime qu'il n'y rien d'anormal à ce qu'une vedette tente de percer dans le monde des affaires. « Je le comprends entièrement », assure-t-il. « La fin de son contrat astronomique avec la National Basketball Association signifiait de grandes pertes économiques pour Yao ».

Ma Guoli, PDG de la branche chinoise d'Infront Sports and Media AG, une société de marketing sportif, affirme que peu d'athlètes peuvent faire ce qu'a accompli Yao Ming.

« Il a fait cela parce qu'il est l'une des plus grandes célébrités sportives du monde », souligne-t-il. « Il gère à présent une équipe de basket, il va à l'université pour élargir ses horizons et il s'investit dans diverses œuvres caritatives ».

« Certains grands sportifs ont exploré de nouveaux secteurs d'activité après leur départ à la retraite, mais Yao est l'un des rares qui parviennent à tout faire si brillamment. Chacun possède ses ambitions propres ».

Yao Ming a annoncé le 20 juillet son intention de mettre fin à sa carrière de joueur professionnel de basketball. Quelques mois plus tard, il s'est inscrit en première année d'un cursus d'économie et de gestion à l'université Jiaotong de Shanghai.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Signature de 14 accords de coopération entre la Chine et le Turkménistan
Nouvelles principales du 24 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »