Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 29.11.2011 16h06
Pourquoi un projet d'investissement chinois en Islande est-il considéré comme un complot par les occidentaux ?

La demande d'achat de terres en Islande présentée par M. Huang Nubo, patron d'une entreprise privée chinoise, a été officiellement refusée le 26 novembre.

Ce résultat est à la fois surprenant et prévisible. Si l'on dit que c'est surprenant, c'est parce que selon les positions publiques du président, du premier ministre et du ministre de l'économie islandais, il y avait une forte possibilité que le projet de Huang Nubo soit approuvé. Le 10 novembre, le ministre de l'économie Arni Pall Arnason avait d'ailleurs fait connaître sa position catégoriquement : « Le ministère de l'économie n'a aucune raison de croire que l'intérêt de l'Islande sera menacé par cet investissement étranger. Cela ne fait aucun doute ».

Cependant, si l'on dit que c'était aussi un résultat prévisible, c'est parce que selon certains médias européens et américains, dont le droit de parole prend l'avantage, l'acte personnel de ce commerçant chinois, qui se passionne pour la poésie et l'exploration écologique, aurait permis à Beijing d'acquérir une base dans l'Océan Atlantique Nord, ou serait un plan géopolitique de la Chine concernant son entrée dans le cercle arctique pour l'exploitation du pétrole et des canaux de circulation. Selon la presse, M. Ogmundur Jonasson, Ministre des Affaires Intérieures qui détient le droit de décision finale, avait déclaré : « La Chine achète activement des terres dans différentes régions du monde. Donc nous avons besoin de connaître les diverses influences internationales. »

En réalité, même de nombreux médias occidentaux ont trouvé illogiques les diverses allégations de « menace chinoise » et de « complot chinois» après cette demande d'achat de terres. Le journal britannique « Independent » a demandé : « Les étrangers n'ont pas le droit de faire n'importe quoi après l'achat de terres. Alors en fin de compte, pourquoi serait-il dangereux ? Serait-il possible que la Chine transforme des villages de vacances en port commercial ? Serait-il possible qu'un hôtel se transforme en installations militaires synthétiques rien que par le fait que Huang Nubo appuie sur un bouton ? ».

Le plan d'exploitation touristique en Islande de Huang Nubo a échoué. On peut dire que cela n'aura aucune influence sur le gouvernement chinois, car ce projet d'investissement ne le concerne pas du tout.

Cependant, cela n'apportera sans doute pas d'avantages non plus à l'Islande, car au moment où l'Europe et les Etats-Unis manquent tous d'argent, il est très difficile de trouver une affaire d'un si grand montant. De plus, la Chine est actuellement le 1er pays d'Asie et le 4e pays du monde quant au nombre de touristes voyageant à l'étranger, et cette affaire aurait apporté à l'Islande d'importantes opportunités commerciales et d'emploi.

Face aux clameurs, même le président islandais, M.Olafur R. Grimsson, a crié à l'injustice pour Huang Nubo : « Lorsque l'Islande a inondé ses vallées pour fournir de l'eau et de l'électricité aux entreprises d'aluminium occidentales, personne n'a parlé d'influences géopolitiques. Mais lorsqu'un poète chinois a voulu construire un hôtel, tout le monde est devenu fou. »

La Chine a accepté les normes de la mondialisation. Il ne faut pas se méprendre ou même diaboliser la Chine et ses habitants. Seule la création d'un environnement d'investissement juste et sans préjugés aboutit à une voie gagnant-gagnant.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Gouvernement chinois souhaite apaiser les craintes des entreprises étrangères
Nouvelles principales du 29 novembre
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie
Pour faire entrer l'Afrique dans le futur...
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?