Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.12.2011 08h55
Dagong dégrade la note italienne avec des perspectives négatives

L'Italie a perdu sa note A- précédemment évaluée par l'agence chinoise de notation Dagong, en raison de sa faible croissance économique et de ses difficultés à réduire son déficit budgétaire à moyen terme.

Dagong a dégradé mercredi la note souveraine de l'Italie à BBB avec des perspectives négatives, contre la note de A- auparavant.

Cette agence chinoise de notation a évoqué la faiblesse de la croissance économique italienne en raison d'une demande externe inadéquate. Elle a ajouté que la stabilité et la liquidité du secteur bancaire italien faisaient face à de graves difficultés, vu la pression croissante du réapprovisionnement de capitaux.

Dagong a prévu que l'économie italienne pourrait reculer de 0,6% cette année et de 0,7% en 2012.

L'agence de notation chinoise a estimé que le taux de déficit fiscal des gouvernements centraux et locaux italiens atteindrait 5% en 2011. Cette situation ne verra pas d'améliorations tangibles au cours des deux prochaines années malgré les efforts du pays pour réduire son déficit, a prévu Dagong.

Le taux de déficit du gouvernement italien devrait diminuer à 4,6% en 2012 et à 4,1% en 2013, a poursuivi l'agence de notation.

Les mesures d'austérité et la réforme structurelle sont inévitables en Italie, et compromettront la croissance économique du pays à long terme.

Créé en 1994, Dagong Global est pionnière dans la création de normes de notation du crédit des industries, des régions et des pays en Chine.

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois rencontre les délégués des réunions militaires
Nouvelles principales du 7 décembre
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan
Après Durban, on ne peut s'attendre qu'à avoir plus chaud encore...