Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.12.2011 15h56
10ème anniversaire de l'adhésion de la Chine à l'OMC : il est nécessaire d'élargir notre champ visuel pour pouvoir mieux observer le monde et la Chine

Dix ans ont passé depuis l'adhésion de la Chine à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). Cette décennie écoulée que signifie-t-elle en fin de compte ? Pour ce qui est de la réponse à cette question, il faut dire que la communauté internationale a pour l'essentiel une identité de vue qui est la suivante : l'adhésion de la Chine à l'OMC lui a permis d'approfondir et d'élargir son ouverture vers l'extérieur, ce qui est dans son intérêt et profitable à sa population forte de 1,3 milliard d'habitant, de même dans l'intérêt du monde entier et profitable à l'ensemble de tous les peuples.

En raison de divers et de différents motifs, certaines personnalités refusent de reconnaître ouvertement ce point-là et certains continuent à créer des difficultés et utilisant des problèmes, tels que le taux de change du Ren Min Bi (monnaie chinoise) et le déséquilibre du commerce international … etc. Toutefois, il n'y a peut-être aucun homme politique et analyste sérieux qui aurait le courage de défier le monde entier en niant complètement les effets positifs du développement de l'économie chinoise dans le monde et de clamer à haute voix sa position politique d'empêcher la croissance économique de la Chine.

Il a été vraiment difficile de parvenir à cette identité de vue, et surtout dans le contexte actuel où la montée en puissance de la Chine sur la scène internationale est devenue une réalité et où les agrégats économiques et le volume commercial des produits et des marchandises de celle-ci se sont classés en tête du monde et plus précisément en deuxième position mondiale tout juste derrière les Etats-Unis.

Il y a peut-être des gens qui pensent et qui disent que le développement de l'économie chinoise joue effectivement un rôle moteur accélérant la croissance de l'économie mondiale et que ce rôle indéniable et incontestable est au vu et au su de tout le monde, que les faits parlent d'eux-mêmes. Alors, la Chine a-t-elle usé de sa puissance qui s'accroît chaque jour davantage pour intimider ou maltraiter n'importe lequel de ses pays voisins ? Ou bien la Chine a-t-elle fait quelque chose dans le but de menacer la paix et la stabilité de notre monde ? Non, rien pas que l'on sache ! La Chine s'est engagée dans la voie de développement pacifique et cela est une politique fondamentale qu'elle s'en tient fermement et qu'elle applique depuis de longues années consciencieusement et scrupuleusement. Alors dans ce cas-là pourquoi la soi-disant menace armée de la Chine au lieu de disparaître a-t-elle au contraire fait son apparition, a progressé et a gagné du terrain à l'incitation et à l'instigation de certaines personnes malveillantes ayant des arrière-pensées tendancieuses et des objectifs inavouables ? De toute évidence, il est impossible que nous soyons tellement simple et naïf au point d'ignorer et de négliger le brusque et violent choc psychologique reçu par certains et venant de la puissance économique chinoise sans cesse croissante. Aux yeux de ces forgeurs et fabricateurs de mensonges et de calomnies qui utilisent toutes sortes d'idées de la « menace », c'est justement la grande et forte puissance économique de la Chine qui lui permet d' « avoir des visées agressives et expansionnistes et de prétendre à l'hégémonie mondiale » tout en lui fournissant les moyens d'atteindre son « but ».

Au cours des dix années qui ont suivi son adhésion à l'OMC, la Chine a toujours exécuté et honoré scrupuleusement toutes les promesses et tous les engagements qu'elle a pris avec celle-ci et le degré de liberté et de facilité dans les affaires du commerce et de l'investissement s'est accru considérablement ; la Chine persiste dans l'application de sa politique d'ouverture sur l'extérieur, laquelle préconise l'égalité et les avantages réciproques, ainsi que la coopération en vue de réaliser une situation de double gagnant, ce qui a contribué fortement au développement de l'économie mondiale ; la Chine a assumé de façon active et positive à toutes ses responsabilités internationales et a fait de grands efforts en vue de promouvoir le développement en commun de tous les pays du monde. Sans tout cela, il n'y aura pas l'excellente situation actuelle dans laquelle la Chine et les autres pays du monde coopèrent mutuellement afin de pouvoir réaliser des profits et des avantages réciproques. « Il est impossible pour la Chine de réaliser son, développement en se séparant des autres pays du monde, de même la prospérité et la stabilité du monde ne peuvent être réalisées sans la Chine », telle est une idée qui pénètre profondément dans les cœurs et dans les esprits. Comme on l'a répété sans cesse, cela constitue l'identité de vue essentielle de l'ensemble de la communauté internationale.

Notre monde actuel est un monde complètement ouvert. Un monde ouvert signifie qu'il préconise le maintien complet des contacts, l'établissement des liens resserrés ainsi que la coopération en profondeur. Tout en créant une situation caractérisée par une bonne interaction mutuellement avantageuse et des échanges de visites réciproques périodiques, il est extrêmement important d'établir des « règles de jeu » claires, nettes et raisonnables. Faisant partie des grands et importants pays en voie de développement, la Chine a, depuis la date de sa participation à la coopération, la responsabilité non seulement d'accepter tout simplement ces règles, mais ce qui est beaucoup plus important de les respecter et de les observer. Pour pouvoir préserver ses droits et des intérêts légitimes et pour pouvoir contribuer par ses efforts à l'évolution du développement économique mondiale dans un sens plus équitable et plus raisonnable encore, la Chine assumer ses responsabilités participant activement au réajustement et à la révision des règles existantes ainsi qu'à l'établissement de nouvelles règles. Pour ce qui est du deuxième rôle qu'elle doit jouer, il est évidemment beaucoup plus sensible et plus difficile, du fait qu'il touche plus facilement et plus nécessairement la conscience et l'esprit mental de certains détenteurs d'intérêts acquis et de certains « dominateurs ». Avec l'approfondissement continuel du processus de la coopération, les résultats et les succès de celle-ci vont se faire voir graduellement et toutes sortes de préoccupation, d'anxiété et d'inquiétude se manifesteront et se dissiperont efficacement petit à petit.

Le développement ultérieur de la Chine nécessite de la part de la communauté internationale la compréhension et le soutien. Quant à celle-ci et à celui-ci, proviendront en fin de compte de la fermeté dont la Chine fera preuve en s'engageant dans la voie du développement pacifique tout en tenant compte et en s'adaptant au courant principal de notre époque. Les faits surgis au cours de la décennie qui a suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC démontrent que nous sommes capables de trouver le point de connivence de la tendance du développement chinois et de la tendance générale du développement mondial, que nous pouvons avancer et progresser tout en se conformant à la réalité, que nous sommes capables de profiter des occasions offertes par la tendance générale du développement mondial pour réaliser notre propre développement et enfin que nous avons la capacité de nous servir de notre propre développement pour promouvoir le développement mondial. En ce qui concerne la Chine d'aujourd'hui, elle est non seulement capable de se saisir de toutes opportunités et toutes occasions qui lui sont offertes, elle possède également la puissance qui lui permet de créer des opportunités et des occasions.

Le développement à la chinoise est complètement un développement pacifique, un développement ouvert, un développement coopératif et un développement qui profite à tous les participants qui sont tous gagnants. La pratique des dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC constitue un parfait manuel, lourd et épais, qui permet aux autres pays du monde de connaître plus justement, plus exactement et plus profondément la Chine et d'avoir ainsi des idées logiques, précises, adéquates et rationnelles sur la nature de son développement. Cette pratique enrichit en même temps nos connaissances sur le développement chinois dans les conditions de la mondialisation économique, ce qui raffermit notre confiance dans l'application de notre politique fondamentale d'ouverture sur l'extérieur. La nouvelle situation, complexe, compliquée et souvent changeante, exige que nous observions le monde et la Chine en élargissant notre champ visuel.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et l'Islande se félicitent pour 40 ans de bonnes relations diplomatiques
Nouvelles principales du 9 décembre
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan