Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.12.2011 16h03
10ème anniversaire de l'adhésion de la Chine à l'OMC : les changements survenus au sein de dix grands secteurs

Secteur de l'automobile : une croissance décuple

L'hebdomadaire chinois « China Economic Weekly » rapporte qu'une décennie auparavant, c'est-à-dire vers l'an 2000, la vente d'automobiles se chiffrait à 2 millions d'unités et que selon les prévisions d'alors elle atteindrait 3,8 millions d'unités en 2005, alors qu'en réalité celles-ci ont été réalisées en 2002. En 2010, 18 millions d'autos ont été vendus en Chine.

La Chine est devenue le marché d'automobiles n°1 du monde depuis deux années consécutives et il s'est formé et développé rapidement dans le pays une société dépendant de l'automobile. Toutefois, malgré une prospérité décennale, la Chine n'est pas devenue une puissance automobile, du fait que la structure fonctionnelle intérieure de l'industrie automobile chinoise revêt des insuffisances, lesquelles sont conditionnées par des facteurs tels que l'embouteillage dans la circulation, l'approvisionnement de l'énergie et la protection de l'environnement, tandis que ces facteurs joueront un rôle de plus en plus important dans les années à venir. Par conséquent pour l'industrie automobile, de grande et forte pour devenir puissante, il y a un long chemin à parcourir.

Secteur de l'électroménager : de 200 milliards passé à près de 1.000 milliards

Avant son adhésion à l'OMC, la Chine disposait d'un marché de l'électroménager aux dimensions modestes qui ne dépassaient pas les 200 milliards de yuans RMB (monnaie chinoise), et plus est avec des technologies arriérées et une gestion extensive. Toutefois, une décennie après, c'est-à-dire vers 2010, la valeur globale de la production de l'industrie électroménagère chinoise a atteint 964,2 milliards de yuans, soit à peu près le quadruple par rapport à dix ans auparavant. Pour ce qui est de l'exportation, en 2001, la valeur de production exportatrice de cette industrie se chiffrait seulement à environ 7 milliards de dollars US. En 2010, elle a grimpé à 150 milliards de dollars US. Face à cela il faut garder notre sang-froid, car l'industrie chinoise de l'électroménager est confrontée dans les années à venir à toutes sortes de problèmes et de difficultés, tels que sa transformation et la montée en gamme de ses produits, les recherches et le développement en toute autonomie des technologies clés d'amont, le développement internationalisé … etc.

Secteur du textile : doublement de sa quote-part dans le marché mondial

Selon les données statistiques établies, le volume global export de l'industrie chinoise du textile a atteint en 2010 206,5 milliards de dollars US, soit une croissance de 268,75% par rapport à l'année 2000 (56 milliards de dollars US), lorsque la Chine ne faisait encore pas partie de l'OMC. L'année dernière, la part qu'occupe l'exportation chinoise d'habits textiles dans le marché international a atteint 32,71%, ce qui a doublé par rapport à l'an 2000 lorsque la Chine n'a pas encore adhéré à l'OMC. Cependant, les défis existent toujours : les frictions commerciales continuent à s'accroître, la perte petit à petit des avantages du coût de revient, insuffisance dans le droit de décision du prix, … etc. Dans la réalité, un autre embarras existe toujours pour la Chine : son industrie de l'habillement se trouve toujours à la queue de la chaîne industrielle mondiale, ce qui fait qu'elle gagne peu, alors que la plupart des profits sont empochés par autrui.

Secteur de l'agriculture : le troisième des plus grands pays du monde pour le commerce agricole

L'agriculture a été l'un des principaux problèmes dans les négociations entamées par la Chine pour son adhésion à l'OMC et il a été prévu qu'elle serait l'un des secteurs les plus pessimistes. Au cours de la décennie suivante, la Chine a tenu et honoré scrupuleusement les promesses faites et les engagements pris à l'encontre de l'OMC en ouvrant largement son marché des produits agricoles, ce qui a permis au volume de son commerce de ces produits-là de passer de 27,91 milliards de dollars US en 2001 à plus de 121,96 milliards de dollars US en 2010, soit une croissance multipliée par 3,4 fois et une augmentation annuelle d'une ampleur de 17,8% et la Chine est devenue le troisième des principaux pays du monde pour le commerce des produits agricoles.

Secteur bancaire : une grande réforme

Les dix années écoulées ont été en fait la décennie d'une grande et importante réforme du secteur bancaire chinois et également une décade durant laquelle ce dernier a vu sa compétitivité s'accroître rapidement et de façon remarquable. C'était à partir de l'année 2003 que la Chine a commencé à prendre des mesures énergiques en vue de mener une réforme radicale au sein de son secteur bancaire. Trois principales banques chinoises, à savoir la Banque de la Construction, la Banque de Chine et la Banque de l'Industrie et du Commerce, ont successivement réussi à se faire cotées à la Bourse en employant de grands moyens, tels que apport de fonds par l'Etat, rejet d'actifs douteux, transformation des entreprises publiques en sociétés par actions, introduction d'investisseurs stratégiques, … etc. En employant ces grands moyens-là, il a été prévu l'échec suivant : dix ans plus tard, les banques à capitaux étrangers occuperaient sur le marché chinois une quote-part allant de 10% à 15%. Toutefois, la réalité a été meilleure que prévue et les capitaux étrangers occupent actuellement une quote-part inférieure à 2%. Vu de l'ampleur de ses biens capitaux, le secteur bancaire chinois se trouve maintenant aux premiers rangs du monde. Toutefois, comparaison faite avec les banques à capitaux étrangers, il s'avère que les banques chinoises ont toujours un assez grand écart avec elles.

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le vice-Premier ministre chinois appelle à approfondir le partenariat de coopération stratégique Chine-Russie
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan