Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.12.2011 09h31
Les industries chinoises resteront encore les plus compétitives du monde en 2012

Les industries chinoises resteront encore les plus compétitives sur le marché mondial en 2012, mais leur puissance sera tout de même affaiblie à cause de l'impact de la crise financière mondiale, d'après un rapport d'un groupe de réflexion gouvernemental publié lundi.

D'après ce rapport publié par l'Académie Chinoise des Sciences Sociales (ACSS), deux facteurs importants –la croissance en stagnation dans les pays développés et les pressions diverses pour une réévaluation du Yuan- vont écorner la compétitivité mondiale des industries chinoises en 2012.

Les industries chinoises garderont bien leur position dominante en termes de compétitivité mondiale l'année prochaine, mais leur part dans les exportations mondiales, qui a déjà affiché des signes de tendance à la baisse en 2011, risque de décliner en 2012, a dit Zhang Qizi, chercheur à l'Institut d'Economie Industrielle de l'ACSS, lors de la conférence de presse organisée pour la publication du rapport.

« Le déclin de l'économie mondiale va mettre une grande pression sur les exportations de la Chine. Et comme le protectionnisme commercial contre les produits chinois est en augmentation, il est peu probable que le commerce mondial connaisse une forte croissance », a dit M. Zhang.

Les importations chinoises représentaient 8,7% du total mondial en 2007, avant de passer à 8,86% en 2008, 9,6% en 2009 et 10% en 2010, d'après M. Zhang.

Dans le même temps, l'acte de réforme sur la surveillance des taux de change de 2011 (Currency Exchange Rate Oversight Reform Act), une proposition de loi adoptée par le Sénat américain dont l'objectif est de faire pression pour une réévaluation plus rapide du Yuan, touchera aussi les exportations chinoises, a ajouté M. Zhang.

Selon M. Zhang, l'objectif final de ce texte est d'imposer des droits punitifs sur les produits chinois qui ont un avantage compétitif. Si jamais il devenait une loi américaine, il affecterait les industries chinoises traditionnelles et aurait un impact plus important encore sur les produits de haute technologie et les industries stratégiques émergentes.

Ce texte controversé, qui a encore besoin de l'approbation de la Maison des Représentants et de la signature du Président Obama, a toutefois de grandes chances de passer, car les Etats-Unis n'ont pas de meilleur moyen pour résoudre leurs problèmes de croissance et d'emploi, a dit M. Zhang.

M. Zhang a également précisé que les industries chinoises sont compétitives dans leur ensemble, mais qu'elles font aussi toujours face à des défauts structurels, ce qui pose un défi à la Chine, alors qu'elle fait son possible pour éviter de tomber dans le piège du revenu moyen, une situation caractérisée par une compétitivité industrielle médiocre.

« Pour la Nation, la clé est le lancement d'une transformation stratégique, pour passer d'une stratégie axée sur les exportations à une stratégie tournée vers les importations », a dit M. Zhang.

Par piège du revenu moyen, on entend les pays qui stagnent et n'ont pas la croissance nécessaire pour rejoindre le niveau des pays avancés. Leur revenu par tête se situe entre 2 000 et 6 000 Dollars US, insuffisant pour faire une percée significative. Le PIB par tête de la Chine est passé de 155 Dollars US en 1978 à plus de 4 000 Dollars US en 2010.

La compétitivité mondiale des industries chinoises se situait au premier rang mondial en 2011, mais son indice est tombé en dessous de celui de 2010, la croissance des exportations du pays ayant ralenti, d'après M. Zhang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 15 décembre
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan