Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.01.2012 08h34
Période difficile pour les plus importantes entreprises privées chinoises

Un tiers des plus importantes sociétés privées chinoises ont soit enregistré une baisse de leurs bénéfices en 2011 soit enregistré les mêmes bénéfices que l'an dernier, a révélé une enquête sectorielle.

Selon cette étude, les chefs d'entreprise demandent plus de réductions d'impôt et des politiques d'aide destinées à lever des fonds plus facilement.

Sur les 100 dirigeants interrogés par Ernst & Young, 51 ont déclaré s'attendre à ce que les résultats « s'améliorent légèrement » au cours des 12 prochains mois, alors que 21 d'entre eux estimaient que les résultats resteraient stables ou baisseraient. Cependant, les 28 autres s'attendaient à une amélioration « significative ».

« Les principaux défis des entreprises privées chinoises sont la concurrence féroce du marché, la hausse des coûts d'exploitation et les difficultés de refinancement », a déclaré Terence Ho, chef des marchés de croissance stratégiques chez Ernst & Young.

Près d'un quart des chefs d'entreprise ont déclaré espérer que le gouvernement pourrait les aider, grâce à des réductions d'impôt, pendant cette période de ralentissement économique, 15 ont souhaité que le gouvernement dépense plus pour l'assurance médicale et les retraites, et 13 ont demandé moins d'ingérence gouvernementale et une plus libre concurrence sur les marchés.

Les déductions fiscales

« Par exemple, le secteur maritime chinois, ouvert à la concurrence en 1982, est déjà le leader mondial », indique le rapport.

« Mais les entreprises privées et publiques du secteur sont encore confrontées à différentes réductions sur la valeur ajoutée. »

Le rapport a souligné le contexte difficile dans lequel les entreprises privées chinoises avaient évolué l'an dernier eu égard aux politiques monétaires strictes mises en place par le gouvernement pour contenir l'inflation.

Trois hausses des taux d'intérêt en 2011 ont augmenté le coût de l'emprunt, et les banques ont été moins disposées à accorder des prêts aux entreprises privées du fait d'un examen plus strict des prêts accordés.

La situation a empiré pour les petites entreprises privées, l'atonie économique de l'Europe et des Etats-Unis ayant eu un impact majeur sur un nombre important de petites usines privées qui comptaient sur leurs exportations pour survivre.

Wenzhou, un centre économique de la province orientale du Zhejiang réputée pour la réussite de ses entreprises, a souffert d'une crise de la dette quand un certain nombre de petits chefs d'entreprise ont dû se tourner vers des prêteurs privés et, pour la plupart, illégaux. Cependant, les coûts élevés ont impliqué des défauts de paiement, l'activité n'ayant pas repris aussi bien que prévu.

Depuis septembre, le gouvernement chinois a favorisé un assouplissement monétaire « structurel » et des réductions d'impôts afin de proposer des politiques préférentielles aux petites entreprises de secteurs industriels modernes définis.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 11 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?