Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.01.2012 16h18
Yao Ming investit à son tour dans le vin

L'intérêt croissant des Chinois pour le vin va bientôt connaître un nouveau coup de fouet grâce à l'arrivée d'une ancienne étoile du basket dans l'industrie.

En effet, le premier lot de vin baptisé « Yao Ming 2009 Napa Valley Cabernet Sauvignon », issu de l'entreprise viticole de l'ancien basketteur, Napa Valley, sera bientôt proposé au prix de 3 800 Yuans le magnum, mais aucune des 1 200 bouteilles de vin ne sera cependant vendue sur le marché ouvert.

Yao Ming, qui a pris sa retraite des parquets en juillet 2011, a annoncé la naissance de Yao Ming Wine le 23 novembre 2011, en même temps que son entreprise viticole Napa Valley, Yao Ming Family Wines.

Mais il n'est pas la seule célébrité de Chine à avoir des visées sur le dynamique marché chinois du vin. Ainsi Ding Lei, fondateur et PDG de Netease, a t-il investi dans H&L Wine, dans la Province du Zhejiang en juin 2011. Cette entreprise de négoce de vins a pour objectif de proposer des vins importés de France à des prix allant de 100 Yuans (16 Dollars US) à plusieurs milliers de Yuans. L'entreprise a déjà ouvert des bureaux dans plusieurs grandes villes comme Shanghai et Guangzhou. Selon Netease, pour M. Ding, l'investissement est un hobby personnel et ne fait pas partie des activités de l'entreprise.

Quant à Zhao Wei, une vedette du cinéma chinois connue aussi sous le nom de Vicky Zhao, il se dit qu'elle serait en train d'acheter un vignoble en France pour une valeur de quelque 4 millions d'Euros, et qu'elle pourrait vendre en Chine le vin produit.

Selon les experts, les célébrités qui investissent dans le vin le font dans l'espoir de faire des bénéfices sur le très prospère marché chinois. Selon des articles de presse, en effet, si la consommation de vin par personne en Chine est passée de 500 ml en 2009 à 950 ml en 2010, elle reste bien inférieure à la moyenne mondiale. Aussi prédisent-ils un potentiel colossal pour les ventes de vin dans le pays.

Selon des chiffres de A.T. Kearney (ATK), une société de consultants aux Etats-Unis, les revenus générés par les ventes de vin en Chine ont atteint environ 53 milliards de Yuans en 2009, bénéficiant de l'intérêt croissant pour le vin et de la prise de conscience de l'importance de la santé. D'après ATK, la croissance, tant en volume qu'en valeur, a été de 15% ou plus en base annuelle ces dernières années.

Howard Abe, spécialiste des biens de consommation et des pratiques de vente au détail chez ATK, pense que le commerce de vin rouge en Chine a de brillantes perspectives, avec un taux de croissance annuel combiné de 12,2% entre 2010 et 2015.

« Des canaux d'investissement limités et une bourse orientée à la baisse poussent les Chinois à chercher des investissements différents, comme l'or ou l'argent. Investir dans le vin implique des périodes de stockage prolongées et représente un certain type de style de vie, aussi est-ce devenu un investissement populaire au sein des classes aisées », dit Shu Guohua, expert en marketing en Chine.

Selon M. Shu, c'est aussi une manière, pour des célébrités comme Yao Ming, de ne pas se faire oublier du public et de maintenir leur valeur commerciale après leur retraite.

Pour certains experts, le vin de Yao Ming pourrait ne pas être disponible sur les marché ouvert traditionnel et devrait être distribué seulement auprès des consommateurs haut de gamme. Comparé avec d'autres vins importés célèbres, il sera facile pour Yao Ming de créer une conscience de marque.

Cependant, les experts disent que les célébrités doivent faire attention à la qualité des vins pour maintenir l'habitude de consommation et établir une bonne réputation.

« Pour Yao Ming, créer sa propre marque de vins est une bonne stratégie marketing. Cependant, il faudra beaucoup de temps aux consommateurs pour reconnaître la valeur intrinsèque du vin et penser qu'il vaut la peine d'être acheté », d'après M. Shu.

« En tant que Chinois, je pense qu'il vaudrait mieux pour Yao Ming d'investir dans l'alcool blanc. La demande du marché pour l'alcool blanc en Chine est bien plus forte que pour le vin rouge ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 16 janvier
Nouvelles principales du 16 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?