Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.01.2012 15h04
La ruée vers le lait en poudre réapparaît à Hongkong

La ruée vers le lait en poudre à Hongkong, qui avait disparu depuis longtemps, a récemment connu un rebondissement. Vu que certaines marques veulent apporter une amélioration aux ingrédients et au changement de l'emballage de fin d'année, l'approvisionnement est en retard, ce qui a provoqué une hausse du prix de 10%-20%. Par ailleurs, à l'approche du fameux baby-boom de l'année du dragon, la demande de lait en poudre s'est accrue sur le marché hongkongais et sur la partie continentale chinoise, ce qui a poussé les parents à se ruer de nouveau vers le lait en poudre.

Selon la presse hongkongaise, à l'approche de la fête du printemps chinois, certains parents hongkongais se sont plaint dans les médias que récemment, il était de plus en plus difficile d'acheter du lait en poudre. Parfois, ils ne peuvent pas en acheter même après avoir visité plusieurs pharmacies. Il faut même directement venir avec le bébé pour que l'employé veuille vendre une bouteille de lait en poudre. Par moment le prix au détail est supérieur de 10 à 20% au prix habituel. Les habitants de Hongkong s'inquiètent d'une autre ruée vers l'or, comme celle de l'année dernière.

D'après Liu Aiguo, Président de la Chambre du Commerce des pharmacies de Hongkong, le baby-boom de l'année du dragon a fait accroître la demande du lait en poudre à Hongkong et dans la partie continentale chinoise. Mais, aucune crainte pour les « bébés dragons » locaux, Ils auront assez de lait en poudre, les fournisseurs étant stables et suffisants. La situation la plus préoccupante reste pour les bébés de la partie continentale chinoise, dont la demande de lait en poudre est très importante et les revendeurs y sont également très nombreux. Toujours selon Liu, la Chambre de Commerce a déjà fait part de son inqiétude aux fabricants de lait en poudre. Les deux parties se sont mis d'accord pour avoir une conférence après la fête du printemps afin de trouver des solutions.

Récemment, les revendeurs sont de nouveau animés. Certaines pharmacies ont profité de cette opportunité pour stocker du lait en poudre et l'ont vendu aux groupes de revendeurs ou aux touristes de la partie continentale chinoise, en demandant de 50 à 100 dollars hongkongais de plus par bouteille. « Ces pharmacies ne vont pas vendre innocemment. Souvent, d'abord ils négocient les prix, pour ensuite transporter les marchandises par la porte de derrière à l'abri des regards indiscrets. » Certains commerçants ont même retenu du lait en poudre et ne le vendent qu'aux habitants de la partie continentale chinoise. « Ils demandent des dizaines ou une centaine de yuans de plus par bouteille pour gagner plus d'argent. »

Selon les prévisions de la Chambre de Commerce des pharmacies de Hongkong, l'approvisionnement sera plus intensif après la fête du printemps. Elle a ainsi demandé aux fabricants de lait en poudre d'accroitre l'approvisionnement. Le géant Mead Johnsong a récemment publié des publicités dans les journaux pour déclarer qu'il fournira 600 000 bouteilles de lait en poudre de plus d'ici la fête du printemps pour que les consommateurs puissent les acheter par le canal de vente au détail. Selon le porte-parole de « Wyeth », ce dernier a lui-aussi augmenté l'approvisionnement selon la demande du marché.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 30 janvier
Nouvelles principales du 29 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?