Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.02.2012 14h29
Le Ministère est «prêt» à faire face à l'avancée des terres rares

La Chine est "prête" à faire face à la pression croissante des pays développés pour assouplir les restrictions d'exportation de terres rares après l'échec d'un recours contre l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

"Nous sommes prêts pour cela», c'est ce qu'expliquait mardi à China Daily, Yu Fang, le Directeur adjoint du Département des traités et du droit relevant du ministère.

Approuvant un précédent verdict, la comission d'appel de l'OMC a déclaré lundi que les limitations de l'exportation par la Chine de neuf matières premières, notamment le zinc, le coke et le magnésium, à travers des quotas et tarifs qui enfreignent les règles de l'OMC.

Il est "regrettable" que cette décision ait été confirmée, a indiqué le Ministère dans un communiqué sur son site Internet.

Finalement « le résultat est meilleur que ce que nous espérions et l'OMC continue de soutenir plusieurs de nos arguments", a déclaré Yu Fang.

Zhou Shijian, un expert senior de l'Université Tsinghua, partage cet avis.
"Il est seulement demandé à la Chine de faire des changements techniques tandis que le pouvoir a rejeté la plupart de leurs appels (Etats-Unis et l'UE) ."

Les Etats-Unis, l'UE et le Mexique ont déclaré en 2009 que les restrictions d' exportations de la Chine sur les matières premières étaient une discrimination contre les fabricants étrangers et donnaient un avantage injuste aux producteurs chinois.

Un groupe spécial pour les règlements des litiges a statué en Juillet dernier sur les droits d'exportation et des les quotes-parts sur les matières premières qui contredisaient les engagements de la Chine envers l'OMC. La Chine par la suite à déposé un appel devant la comission d'appel.

Bien que les terres rares, sont les ingrédients essentiels pour de nombreux produits high-tech, ne faisaient pas partie de la décision de lundi, un certain nombre de législateurs de Washington a exhorté les Etats-Unis à utiliser cette décision pour contraindre Pékin à lever les restrictions aux exportations de terres rares.

Michael Silver, Directeur Général d ‘American Elements, une société américaine de traitement de terres rares confiait à Reuters que "La décision de la comission d'appel était une grande victoire pour les Etats-Unis. Cela confirme l'existence de tarifs à deux niveaux qui ont causé tant d'inquiétude."

Répondant à la décision de l'OMC, le Commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht a déclaré que «la Chine doit maintenant garantir rapidement de supprimer ces restrictions à l'exportation, et j'attends que la Chine rende son régime de l'exportation globale - y compris pour les terres rares - en conformité avec les règles de l'OMC".

La décision est «une grande victoire pour les Etats-Unis et en particulier pour les fabricants et les travailleurs», se félicitait Ron Kirk représentant américain au Commerce.

Yu Fang a exprimé lui son inquiétude face aux nations développées qui vont maintenant exiger de la Chine des compromis sur les exportations de terres rares.

«Ils vont certainement demander dans les prochains mois, que la Chine assouplissent les restrictions aux exportations de terres rares dans les prochains mois et même présenter leur cas à l'OMC. Et de rajouter : "Mais nous ne craignons pas cela, car nous nous sommes pleinement préparés."

La Chine est le plus grand producteur de terres rares et contrôle 95% des approvisionnements mondiaux. Les terres rares forment un groupe de 17 éléments utilisés dans les industries comme les voitures hybrides. Le gouvernement a commencé à contrôler la sortie de ces dernières années, évoquant l'épuisement des ressources et la dégradation de l'environnement.

Les Etats-Unis et l'UE ont à maintes reprises demandé à la Chine d'assouplir les restrictions sur les exportations de terres rares.

Pour Zhou Shijian, les restrictions à l'exportation seront désormais sous le feu et de rajouter «Ils volent sur un ballon avec cette situation. Ils seront plus agressifs après ce jugement».

Le mois dernier, dans son Etat, le président américain Barack Obama a déclaré à l'adresse de l'Union que les Etats-Unis ont mis en place d'une unité d'exécution qui sévira contre les pratiques commerciales déloyales.

L'année dernière, après que le quota d'exportation de terres rares ait légèrement diminué à 30 184 de tonnes, le gouvernement a déclaré que le quota cette année restera inchangé pour maintenir la stabilité de l'approvisionnement.

La Chine va évaluer la décision de l'OMC et continuer d'améliorer l'administration scientifique des produits de ressources basée sur les règles de l'OMC à réaliser le développement durable, il dit.
«La décision de matières premières ne sera pas en vigueur avant la fin de ce mois, et la Chine vont décider comment appliquer la décision, puis," Yu dit.

Le rapport du Ministère du Commerce a réitéré la Chine a reserré l'administration de consommation d'énergie et des ressources poulluantes de ces dernières années.

Ce rapport a précisé que " L'OMC devra non seulement confirmer le libre échange mais également permettre à ces membres de prendre des mesures nécessaires pour protéger l'environnement et les ressources naturelles".

La Chine évaluera donc l'acte de l'OMC et continuera d'augmenter l'administration scientifique des produits de ressource basés sur les règles de l'Organisation pour réaliser un développement durable. Yu fang a indiqué que cela ne rentrera pas en vigueur avant la fin de ce mois, et que la Chine décidera de comment mettre cette acte en application.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 1er février
Nouvelles principales du 1er février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?