Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.02.2012 08h51
La Chine s'entretient avec la Libye sur la relance du commerce après-guerre

Une délégation du ministère chinois du Commerce s'est entretenue lundi avec les autorités libyennes, abordant les questions liées à la coopération bilatérale et à la reprise des activités commerciales chinoises dans la Libye d'après-guerre.

La délégation chinoise, dirigée par Wang Shenyang, directeur du département des Investissements étrangers et de la Coopération économique au ministère du Commerce, espère voir la Chine participer à la reconstruction de la Libye d'après-guerre, et souhaite discuter des obstacles auxquels les compagnies chinoises doivent encore faire face avant de pouvoir reprendre leurs opérations dans le pays.

Omran Ghali, directeur du département de la Coopération internationale et économique du ministère libyen de l'Economie, a salué la remarquable coopération établie entre les deux pays, et a exprimé le souhait de voir davantage d'investissements étrangers être injectés dans les domaines de la construction, de l'agriculture et du tourisme.

S'agissant des projets interrompus par la guerre civile, le ministre adjoint du Logement, Ali Abdul Hafiz, a assuré que le nouveau gouvernement respecterait tous les contracts antérieurement signés avec des compagnies étrangères, et avait déjà formé un comité spécial chargé de les passer en revue et de résoudre les problèmes qui pourraient subsister, afin de protéger les droits des investisseurs étrangers.

La priorité accordée aux contrats sera néanmoins fonction de leur importance par rapport aux besoins du peuple libyen. Les délais de ces projets et leur équité par rapport aux intérêts de la Libye seront également pris en considération, a-t-il ajouté.

Le ministre a par ailleurs indiqué que les compagnies libyennes devraient se remettre à fonctionner normalement à partir de février, et les compagnies étrangères à partir de mai.

La délégation chinoise a mis en avant certaines difficultés rencontrée par les entreprises chinoises, telles que les visas, l'ouverture de comptes financiers et les problèmes d'exportation, des problèmes qui ne pourront être résolus qu'avec l'aide du gouvernement libyen.

La Chine soutient les efforts libyens de création d'un comité chargé de résoudre tous les problèmes liés au commerce international, et a l'intention de rester en contact étroit avec ce comité, a déclaré la délégation chinoise.

Cependant, la libération des fonds bloqués et la réactivation des comptes sont des priorités essentielles à la reprise du travail, dans la mesure où certaines compagnies chinoises ont été trop affectées par la guerre pour pouvoir opérer sans aide extérieure, a souligné la délégation chinoise, considérant ce point comme la principale divergence entre les deux parties.

La Libye a souligné qu'elle reconnaissait tout à fait le droit des compagnies chinoises à reclamer leur argent, tout en arguant que le problème ne pouvait malheureusement pas être résolu dans l'immédiat, en raison du manque de fonds du gouvernement libyen.

Avant la guerre, la Chine disposait en Libye de contrats d'une valeur totale estimée à quelque 20 milliards de dollars, et avait entrepris la construction de plus de 100 000 logements.

La délégation chinoise est arrivée samedi soir en Libye. Lors d'une visite qui durera cinq jours, elle visitera Tripoli et Benghazi pour évaluer les pertes en matière d'avoirs chinois, et discuter de la relance des projets dans le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 8 février
Sélection du Renminribao du 8 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?