Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.02.2012 16h57
La flambée du marché du luxe en ligne
Le propriétaire d'un magasin de mode contrôlant ses commandes en ligne.

Pour la première fois en Chine, le chiffre d'affaires des boutiques de luxe en ligne a dépassé les 10 milliards de yuans (1,59 milliards de dollars) et selon un rapport, le marché est susceptible de continuer sa belle progression de 30 % au cours des prochaines années.

Le chiffre d'affaires en ligne du pays du Milieu pour les marques haut de gamme est sans précédent avec 10,73 milliards de yuans l'année dernière. Une flambée de 68,8 % par rapport à 2010 et ses 6,36 milliards de yuans, d'après les résultats publiés par la société d'analyse Internet iResearch Inc

Le marché va continuer de croître à une vitesse de 30 % au cours des prochaines années, et le chiffre d'affaires pourrait flirter avec les 37,24 milliards de yuans en 2015, a indiqué le rapport.

Les revenus générés par les produits de luxe des magasins de vente directe sur Internet n'étant pas inclus dans ce chiffre d'affaires.

"Le flux d'achat de luxe en ligne a été confiné aux marques de première classe telles que Hermès, Gucci et Louis Vuitton. De nombreuses marques de deuxième et de troisième rang ne sont pas encore vendues en Chine. Quand elles entreront sur le marché, la vente en ligne sera le meilleur canal pour elles », a déclaré Ding Jiaqi, analyste chez iResearch.

Comme l'année dernière, le chiffre d'affaires des produits de luxe représente seulement 1,41 % du total de l'industrie chinoise des achats en ligne. Le rapport estime que la proportion pourrait dépasser 8 % d'ici 2015.

"Jusqu'à présent, le marché chinois du luxe en ligne reste malgré tout encore bien faible. Nous attendons que le marché explose vraiment», confie Chen Xiao, le fondateur de lifihaveu.com, un site de vente de produits de luxe. Des propos publiés par le magazine en langue chinoise « China News Weekly ».

Un des facteurs qui retarde la croissance du marché des boutiques de luxe en ligne, est le choix limité des produits. Sacs, bijoux et montres sont les éléments les plus achetés, a déclaré Ding Jiaqi, qui a ajouté que plus de choix pourraient stimuler la demande.

Selon le Boston Consulting Group Inc, d'ici 2015, la Chine pourrait devenir le plus grand e-commerce du monde en terme de chiffre d'affaires, dépassant les Etats-Unis.

Les statistiques du Centre d'Informations Internet de Chine montre que le pays comptait 173 millions de clients en ligne durant les six premiers mois de 2011.

Chiffre, qui pourrait s'élever à environ 350 millions d'ici 2014, soit plus que la population des Etats-Unis.
Toujours selon les données d'Analysys International, le chiffre d'affaires total de la Chine sur le marché de détail en ligne était de 583,5 milliards de yuans au cours des trois premiers trimestres de l'année dernière.

La firme américaine de consultants Bain & Co a déclaré que les revenus provenant du marché de luxe seraient supérieurs à 100 milliards de yuans sur la partie continentale de Chine en 2011. Pour 2012, la nation est en passe de ravir la place au Japon, pour devenir le plus grand marché du monde des produits de luxe.

Toutefois, le rapport exprime sa préoccupation que le tarif et les taxes elevés qui pourraient porter atteinte au marché de luxe en Chine.

Yao Jian, le porte-parole du ministère du Commerce, a déclaré que la Chine était prête à réduire les droits d'importation, incluant "une certaine moyenne des produits de haut de gammes". Pour le ministère, il est préférable qu'on achète des produits de haut de gamme sur le continent chinois plutôt qu'à l'extérieur du pays.

Une faiblesse de l'économie affecterait également l'industrie.

En Juillet, xiu.com, l'un des plus grands sites de produits de luxe en Chine, a annoncé qu'il a reçu un financement de plus de 100 millions de dollars en 2011. Ses concurrents, shangpin.com et vipstore.com, ont également annoncé des plans de financement au cours du deuxième semeste de l'année dernière.

Mais, selon le journal China Business, les sites commerciaux de luxe éprouvent actuellement des difficultés à attirer des capitaux, probablement en raison de perspectives économiques incertaines.

Wan Donghui, le vice-secrétaire générale de l'association « China Electronic Commerce », a estimé que les sites chinois de vente en ligne devraient « prendre bien soin de » leur crédibilité, car la réputation est un «noyau de la compétitivité» pour le Web commercial.

En novembre dernier, le site Web du groupe-achat chinois gaopeng.com, une joint-venture entre Groupon inc et Tencen Holdings Ltdt, ont été accusés de vendre des montres Tissot contrefaites. Le 8 décembre, gaopeng.com s'est engagé à rembourser intégralement ses clients qui ont été dupés en acheter une fausse montre.

La recherche montre que les hommes sont de grands fans du shopping de produits de marque en ligne.

Selon un rapport de iResearch séparée, environ 65,5 % des clients de sites Web qui vendent des produits haut de gamme étaient de sexe masculin, bien que les hommes représentent moins de 50 % de l'ensemble du secteur achats en ligne.

Le rapport indique également qu'environ 80 % des acheteurs de produits de luxe ont moins de 35 ans, indiquant que les jeunes aisés, sont les principaux clients des boutiques de luxe sur Internet.
En 2011, environ 40 % des clients chinois en ligne étaient âgés de moins de 24 ans, alors qu'environ 20 % de l'ensemble des acheteurs chinois étaient sous cet âge.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 16 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?