Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.02.2012 09h13
Scandale des chemins de fer à grande vitesse et à coût élevé

Le système de train à grande vitesse de la Chine soulève encore des questions après que des reportages de médias ont prétendu que l'équipement à bord avait été acheté à des prix beaucoup plus élevés que le taux du marché.

Une recherche effectuée par le magazine Century Weekly et portant sur le bon de commande de fournisseurs de pièces pour le train à grande vitesse CRH2 laisse supposer que des tractations en coulisse et de la corruption se sont produites pendant les transactions.

Les trains chinois à grande vitesse ont fait l'objet d'une série de scandales impliquant de la corruption, dont certains font toujours l'objet d'une enquête.

Liu Zhijun, ancien chef de l'Administration d'État du chemin de fer, a été démis de ses fonctions l'année dernière, dans le cadre d'une enquête sur la corruption. On a dit que M. Liu aurait accepté des pots-de-vin de Ding Shumiao, une femme d'affaires de la province du Shanxi, afin qu'elle se voit accorder la priorité dans des contrats d'équipement ferroviaire.

Selon le Century Weekly, bien que la véracité du bon de commande n'ait pas encore été confirmée par les constructeurs de train et les autorités du chemin de fer, il a montré que beaucoup d'articles, notamment des sièges et des lavabos, avaient été achetés à des prix « plusieurs fois plus élevés que le prix de détail. »

Le bon incluait les noms, les codes, les types et les prix de plus de 3 000 pièces d'équipement et de matériaux qui sont requis sur les trains à grande vitesse.

Fabriqués par la China South Locomotive & Rolling Stock Corporation (CSR) et une compagnie japonaise, les trains CRH2 sont utilisés couramment sur des itinéraires comme les lignes Shanghai-Nanjing et Beijing-Tianjin.

Le magazine a indiqué que le coût d'un siège simple était d'environ 30 000 yuans (4 763 $ US) et que celui d'un siège double était de 40 000 yuans. Le prix d'un siège VIP grimpait jusqu'à 160 000 yuans. Il a toutefois découvert que des produits semblables d'autres fabricants se vendaient au tiers du prix environ.

Les fournisseurs ayant remporté l'adjudication pour les sièges étaient deux compagnies dont « on avait rarement entendu parler », selon le reportage.

Des personnes du milieu ont confié au magazine que les entreprises avaient « de solides références et guanxi, ou relations, dans le secteur »

Selon le magazine, les compagnies qui perdaient de l'argent auparavant sont soudainement redevenues rentables après la mise en service des trains à grande vitesse.

Un actionnaire principal dans l'une des compagnies avait des liens avec Mme Ding, selon le reportage. On peut aussi y lire que Mme Ding avait rencontré les membres de la direction de la compagnie en 2006.

Il semble que les salles de toilette à bord des trains seraient un autre secteur où les prix ont dépassé le taux du marché.

Selon le magazine, un lavabo aurait coûté plus de 20 000 yuans, environ quatre fois le prix courant.

En ajoutant les autres articles, équiper une salle de toilette pouvait coûter de 300 000 à 1,2 million de yuans environ.

Pour empirer les choses, on a découvert que certains équipements se sont brisés ou fortement détériorés peu après le début de leur utilisation. Un porte-parole de CSR a déclaré au magazine que lorsque quelque chose avait besoin de réparation, les fournisseurs s'étaient montrés « froids et indifférents. »

Le reportage prétend que des officiels de haut rang du chemin de fer ont d'abord fixé les prix puis ont choisi des fournisseurs précis avec lesquels ils avaient des relations, ou encore ils les ont aidés à présenter leurs offres.

Au bout du compte, c'est le public qui en paye le prix, affirme le magazine, en achetant des billets dont le prix va de 550 à 1 750 yuans.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?