Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.02.2012 09h03
Un homme d'affaires chinois de Wenzhou achète une banque américaine pour 60 millions de dollars

Lin Chunping, homme d'affaires chinois de Wenzhou, est parvenu à acquérir Atlantic Bank of America du Delaware en juin 2011. La banque a repris ses activités le 11 novembre 2011 sous la nouvelle raison sociale New HSBC Federation Consortium Inc.

Cet homme de 42 ans est originaire de la ville de Wenzhou dans la province du Zhejiang (est de la Chine). Il a travaillé dans le commerce en Occident pendant une vingtaine d'années, et a obtenu des maîtrises en économie et en droit des finances. Ceci lui a permis de connaître par cœur les règles du jeu des finances occidentales.

Il affirme avoir reçu par hasard une information disant que la banque Atlantic of America sollicitait une protection contre la faillite au début 2009. « J'ai alors pris contact avec des avocats et avec la banque », indique-t-il.

La banque était en situation d'insolvabilité avec des dettes de 2 milliards de dollars, et a demandé un prix de 600 millions de dollars pour son rachat. « On a passé plus de deux ans pour ramener le prix à 60 millions de dollars », révèle M. Lin.

La nouvelle a suscité de vives réactions à Wenzhou. « Les hommes d'affaires de Wenzhou ont une forte envie de se présenter au secteur financier. Mais ils n'ont jamais pu le faire en Chine, bien que ce ne soit pas interdit par la loi », a indiqué Zhou Dewen, directeur de l'Association des PME de Wenzhou. « Beaucoup de gens s'orientent vers l'étranger pour poursuivre leurs efforts dans ce sens. La réussite de Lin Chunping a pris sans doute l'initiative de percer dans le secteur ».

Lorsqu'on lui demande s'il va retourner en Chine pour développer ses affaires bancaires, Lin a avoué que ce ne serait pas possible pour lui avant trois ou cinq ans. « Les contraintes sont très sévères et nombreuses ».

En revanche, la réussite de Lin pourra servir d'exemple aux autres hommes d'affaires chinois. Justement, l'afflux de capitaux privés risque de devenir encore plus remarquable. C'est peut-être le moment de réviser les entraves à l'encontre des capitaux privés en matière du secteur des finances.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 22 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?