Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.03.2012 13h41
CCPPC : les membres entrepreneurs avancent sur le marché africain

L'Afrique est devenue la première destination pour les investissements des PME du secteur privé chinois dépassant le Sud-Est asiatique et l'Amérique latine. Certains chef d'entreprises privées sont aussi membres de la CCPPC. Notre envoyée spéciale Zhang Ni nous fait découvrir leurs projets en Afrique.

Dans ces groupes de discussion du secteur économique et commercial de la CCPPC, de nombreux membres sont des jeunes entrepreneurs qui ont réussi dans les affaires en Chine et souhaitent se développer à l'international.

Feng Jun, entrepreneur ambitieux et aventurier demande expressément de faire l'interview en anglais, il entend déployer son entrprise de produits numériques en Afrique du Sud.

Feng Jun

PDG de Aigo Digital Company

Membre de la CCPPC

"Je pense que les bonnes entreprises chinoises doivent obéir aux lois locales, comme ça elles seront les bienvenues partout dans le monde. Et elles peuvent créer de la valeur ajoutée en proposant plus de travail pour les locaux."

Certains ont déjà pris le train pour l'Afrique... Membre de la CCPPC, Li Shufu a créé le constructeur automobile Geely, qui a racheté en 2010 la division voiture du groupe Volvo. Son entreprise vendra des voitures et des pièces détachées en Egypte à partir d'avril 2012. Les autorités des pays africains semblent les accueillir à bras ouverts.

Silas Kiragu

Ministre-conseiller de l'Ambassade du Kenya en Chine

"Le développement de la Chine est fascinant. Nous accueillons les entreprises chinoises dans notre pays pour qu'elles créent de nouveaux emplois."

Cependant, les entreprises chinoises devraient être plus prudentes. En effet, 65% des entreprises chinoises en Afrique ne gagnent pas d'argent. Manque de positionnement stratégique, de compétence en matière de gestion et de localisation, carence en matière de gestion de crise sont leurs principales contraintes à l'expansion.

Xu Guanju

Président de Fédération nationale de l'Industrie et du Commerce du Zhejiang

Membre de la CCPPC

"Nous encourageons nos entreprises à investir et à s'implanter dans les pays étrangers. Grâce à nos liens privilégiés avec les chambres de Commerce de nombreux pays, nous créons des opportunités pour eux, facilitons la communication avec les gouvernements locaux et les prévenons des risques."

L'Afrique reste un marché relativement nouveau pour la Chine. Il lui manque encore d'un système d'évaluation d'investissement dans ce continent, surtout pour les entreprises privées.

Zhang Ni

CCTV F

La Chine a déployé des projets d'investissement dans une cinquantaine de pays africains, les volumes d'échanges commerciaux sino-africains ont été multipliés par 150 en 20 ans. Dans de telles circonstances, une gestion stratégique devient indispensable tant au niveau gouvernemental qu'au niveau des entreprises.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 mars
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?