Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.03.2012 16h51
Lagarde insiste sur le rôle de premier plan de la Chine dans les discussions internationales

La Chine doit continuer à jouer un rôle de premier plan dans les discussions internationales relatives à la politique globale face aux perspectives moroses de l'économie mondiale, a déclaré dimanche à Beijing la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde.

Mme Lagarde a indiqué que la réussite de la Chine avait attiré depuis de nombreuses années l'attention mondiale du fait de sa croissance spectaculaire, de la création de 370 millions d'emploi, et pour avoir tiré de la pauvreté plus de 500 millions de personnes.

Face à la crise internationale, la Chine a de nouveau fait montre de leadership et su élaborer des politiques adéquates, a affirmé Mme Lagarde, lors du Forum sur le développement de la Chine qui s'est tenu dimanche dernier à Beijing sous l'égide du Centre de recherche sur le développement, groupe de réflexion relevant du Conseil des affaires d'Etat.

"L'économie mondiale aurait en effet été encore davantage mise à mal sans le dynamisme apporté à la croissance et à la stabilité par la Chine", a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, la Chine doit poursuivre ses efforts pour accélérer la transformation de son mode de développement économique.

Elle de plus a souligné les trois axes prioritaires de la Chine à savoir soutenir la croissance; continuer à faire basculer les moteurs de celle-ci afin de la rendre moins dépendante des exportations et des investissements, et davantage axée vers la consommation domestique; et améliorer le niveau de vie des ménages.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 16 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres