Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.04.2012 08h36
Le Yucheng : la Chine n'est pas le 2e pays pour la puissance

La Chine est la deuxième plus grosse économie, mais elle n'est pas le deuxième pays en matière de puissance, a déclaré un officiel du ministère des Affaires étrangères, mardi.

« La Chine est toujours un pays en croissance ayant un développement déséquilibré », a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères Le Yucheng, lors d'un forum tenu par l'Institut des études internationales de Chine à Beijing.

Il est injuste d'accuser la Chine d'être un « protagoniste sélectif » qui change de rôle, passant de celui d'« éléphant » à « fourmi » selon les situations, plutôt qu'un « protagoniste à part entière », a indiqué cet officiel.

Le ministre adjoint Le a indiqué qu'en dépit de ses progrès remarquables, la Chine souffre toujours de plusieurs points faibles. « Ce n'est pas qu'elle ne veut pas – mais elle est incapable – d'assumer plus de responsabilités internationales et de jouer pleinement le rôle d'un pays important. »

« C'est comme dans des sports : bien que la Chine ait une avance confortable au ping-pong, il est presque impossible que la Chine remporte une médaille d'or au football », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le ministre adjoint Le a souligné que pour ce qui est de sauvegarder la paix, la stabilité et le développement dans le monde, la Chine a toujours fait de son mieux et que ses antécédents sont aussi bons que ceux de n'importe quel autre pays.

En ce qui concerne le développement remarquable de la Chine au cours des dernières années, le ministre adjoint Le l'a attribué au travail dur et honnête du peuple chinois.

« Le développement de la Chine est attribuable, d'abord et avant tout, au dur labeur du peuple chinois qui est bien connu pour sa diligence, son dévouement et sa volonté de travailler en heures supplémentaires », ajoutant que les Chinois n'oublieront jamais l'appui et l'aide que la communauté internationale lui accorde depuis longtemps.

En Chine, les employés n'ont que de 5 à 15 jours de vacances annuelles payées, ce qui est moins de la moitié des jours de vacances dans les pays européens, a déclaré cet officiel.

Lors du forum, ce dernier a également indiqué que la première tâche de la Chine est de garantir le bien-être de ses 1,35 milliard d'habitants.

L'immensité de la Chine et son développement rapide ont engendré de nombreux problèmes prévisibles et imprévisibles, a-t-il dit.

« Du monde extérieur, nous avons entendu à la fois des rappels bienveillants et des commentaires triomphants ou même des critiques acerbes », a déclaré le ministre adjoint.

« Nous, les Chinois, comprenons mieux que quiconque la nature de nos problèmes et quelle est la priorité à leur accorder », a-t-il ajouté.

En Europe, un pays de 14 millions d'habitants est un grand pays, mais la Chine a une population 100 fois plus grosse, a affirmé cet officiel.

Chaque année, la Chine doit créer 25 millions d'emplois, a indiqué le ministre adjoint Le.

« Bien gérer de telles questions pour que 1,35 milliard d'habitants puissent mener une vie satisfaisante est la priorité ultime du gouvernement chinois, ajoutant que rien n'est plus important que cela. »

Source: China.org.cn

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »
Commentateur du Quotidien du Peuple : soutenons fermement la juste décision du Comité central du PCC
Pour une redécouverte de l'esprit de Bandung