Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.04.2012 14h36
Rapport sur la vie des enfants des riches chinois

Le premier document en Chine abordant le sujet de la deuxième génération des plus riches – « rapport d'enquête sur la deuxième génération des riches » vient de voir le jour. Via 600 cartes-réponse et 110 interviews, le rapport a dévoilé de nombreux détails sur la vie des enfants des riches à travers : les études, le travail, le mariage et l'héritage des biens, afin de montrer de manière objective et juste au public sur la vérité de la deuxième génération des riches chinois.

Un échantillon qui représente 70% d'hommes

Selon le journal de Wuhan « Changjiang Ribao », 600 cartes-réponse ont été distibuées à la deuxième génération des riches et 586 ont été récupérées. Pour assurer la qualité des questionnaires, l'enquête s'est dirigée vers les jeunes de plus de 18 ans et ne souffrant pas de maladie mentale.

En analysant les résultats, le taux des sondés masculins et féminins est de 7 : 3. Quant à l'âge, cette deuxième génération est relativement jeune, de 18 à 35 ans. Les jeunes âgés entre 26-30 ans occupent un taux plus élevé. (33,1%)

Les produits de luxe sont nécessaires

La consommation des jeunes riches chinois est également une partie importante de l'enquête. 59,3% d'entre eux possèdent deux voitures ou plus, dont les prix varient entre des centaines de mille et des millions de yuans (à partir de 200 000 yuans). 36,5% possèdent deux départements sous leurs noms. Chaque mois, ils touchent des milles, des dizaines de milles ou même 100 000 yuans depuis leurs parents.

Ces enfants des riches sont habitués aux produits de luxe. 74,7% des interrogés pensent que les produits de luxe sont un symbole d'identité et de statut et qu'il faut absolument les acheter. Selon certains, s'ils achètent des produits de luxe, c'est parce que leur entourage les ont achetés et ils veulent acheter les produits similaires voire meilleurs.

Le résultat de l'enquête sur le sujet de la drogue est également intéressant. 93% des sondés ont nié fermement se droguer, alors que 66% révèlent qu'une partie des enfants des riches qu'ils connaissent aiment chercher de nouveaux stimulants.

Des cours d'équitation, de thé et de culture chinoise

De nouvelles formations appelées « formation pour les enfants de riches » sont également nées. 71% des enfants des familles les plus aisés ont déclaré suivre des cours de ce type, formation qui demande jusqu' 668 000 yuans à Shanghai. Les enfants pouvant même se rendent à l'étranger pour suivre ces cours, qui comprennent les finances, le golf, l'équitation, le thé, la culture chinoise, l'habillement et le goût. Un grand nombre d'enfants ont suivi ces leçons selon les ordres des parents, pour s'assurer qu'ils soient capables d'hériter des métiers et des biens de la famille.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?