Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.05.2012 16h15
Relations sino-américaines : il est nécessaire de faire preuve de sagesse pour dissiper le « déficit de confiance »

Le quatrième tour du dialogue stratégique et économique sino-américain, qui vient de prendre fin, a été couronné de succès et cela a été démontré clairement et explicitement dans les deux documents qui ont été publiés à l'issue du dialogue, à savoir la « liste des résultats concrets et positifs » et les « explications au sujet des résultats ». Lesdits résultats portent sur différents et divers domaines, dont des problèmes concernant les relations bilatérales et notamment ceux d'intérêt régional ou international, ce qui démontre que la Chine et les Etats-Unis ont effectivement des intérêts communs, doivent faire face ensemble à des défis régionaux et mondiaux et qu'ils assument des responsabilités communes. Ces dernières années, les deux pays ont établi petit à petit une importante identité de vues grâce à la poursuite continuelle de dialogue et de la coopération, ce qui leur a permis de construire et d'établir un nouveau type de relations entre grandes puissances, lequel est caractérisé par la bonne entente harmonieuse, par la concurrence pacifique et par la coopération mutuelle en vue de créer une situation de double gagnant. Quant à cette identité de vue, elle revêt, par rapport aux résultats concrets obtenus, une importance plus grande et une signification plus profonde.

En réalité, depuis la visite en Chine de l'ancien Président américain Richard Nixon il y a quatre décennies et surtout après la normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays, la Chine et les Etats-Unis ont commencé alors à explorer le processus nécessaire à l'établissement de ce nouveau genre de relations entre grandes puissances. Il faut reconnaître que le chemin parcouru à cet effet a été semé d'embûches, que les deux parties ont été obligées de braver des risques et des périls et qu'elles ont dû surmonter de nombreux problèmes et difficultés, mais vue de façon générale, les relations bilatérales ont progressé et se sont développées continuellement. Pour ce qui est de la Chine, elle a réalisé sa croissance économique en se conformant au système international existant, tandis que la stabilité relative des relations sino-américaines est utile et bénéfique pour elle. Parallèlement, le développement économique de la celle-ci a été également profitable pour les Etats-Unis. C'est pourquoi les deux pays sont intimement liés quant à leurs intérêts et qu'on peut dire que l'un ne peut se passer de l'autre et que leur interdépendance s'accroît et s'approfondit sans cesse. Par conséquent, pourquoi juste à ce moment-là leur faut-il poser le problème de l'établissement d'un nouveau type de relations entre grandes puissances ? Pourquoi le problème de manque de confiance réciproque devient-il tellement grave et sérieux qu'il faut le prendre en considération ? Il y a en fait deux raisons pour cela.

Tout d'abord, il est nécessaire de parler de la partie américaine qui fait face actuellement à de nombreux problèmes politiques, économiques et sociaux. A l'intérieur et à l'extérieur des Etats-Unis, nombreux sont les gens qui se demandent : les Etats-Unis sont-ils réellement en déclin et connaissent-ils vraiment la décadence ? Ensuite, il faut voir ce qui se passe en Chine. Depuis son adhésion à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) il y a dix ans, la Chine a connu une période d'or qui lui a permis de se développer rapidement sur le plan économique. Puis, la crise financière internationale l'a propulsé au centre de la scène internationale. La croissance économique de la Chine a été tellement rapide et fulgurante qu'elle n'a pas été bien préparée, de même que le monde extérieur qui a été complètement dépassé par l'événement. Il s'était produit alors une situation d'inadaptation au changement trop rapide de la Chine qui n'y est pas encore préparée elle-même, alors que le monde extérieur ne s'habitue encore moins à cette situation. Les changements intervenus aux Etats-Unis se sont produits au même moment du développement de celle-ci, ce qui s'est établie une comparaison explicite qui a surpris le monde entier et toutes sortes de suppositions et de prévisions ont surgi, selon lesquelles dans quelques années la Chine dépassera les Etats-Unis quant à leur Produit intérieur brut (PIB), ce qui aggrave sérieusement la méfiance et l'inquiétude de ces derniers à l'égard de celle-ci : La Chine pense-t-elle et désire-t-elle défier les Etats-Unis pour occuper leur position dans le monde et notamment en Asie ?

Il est apparu ainsi un phénomène bizarre et inexplicable : les intérêts communs des deux pays se renforcent et s'approfondissent sans cesse et leur domaine de coopération s'agrandit et s'élargit continuellement, alors que la confiance réciproque piétine et ne progresse aucunement, au contraire il est apparu un considérable « déficit de confiance mutuelle ». Plus est, pour ce qui est de l'émergence de grandes puissances dans les relations internationales du passé, elle a été accompagné souvent de l'hostilité, de l'affrontement, de conflit et même de la guerre, ce qui fait qu'aux Etats-Unis de même qu'en Chine, certains pensent qu'en tant que grandes puissances, les deux pays de peuvent échapper à ce genre de « tragédie politique » de grandes puissances.

Toutefois, il faut constater que l'époque n'est plus la même et qu'au 21ème siècle, les relations internationales de la période de mondialisation contiennent des particularités et des sujets inconnus auparavant, ce qui fait que les relations entre pays ont connu et connaissent de grands et profonds changements. Le Vice Président américain Joe Biden, qui a effectué l'année dernière une visite en Chine, a publié après son retour aux Etats-Unis un article intitulé « l'émergence de la Chine ne signifie aucunement le déclin ni la décadence des Etats-Unis », lequel a été publié sur le site web de « The New York Times ». Quant au Président Barack Obama et aux autres personnalités politiques américaines, ils ont réaffirmé leurs idées semblables qui sont devenues de plus en plus les idées de la plupart des Américains quant au courant principal des relations sino-américaines. La Chine et les Etats-Unis d'un passé de coopération mutuellement avantageuse et bénéfique qui s'étale sur trois à quatre décennies et il est certain que l'intelligence politique des dirigeants et des peuples des deux pays leur permettra de se débarrasser de la logique selon laquelle les grandes puissances étaient toujours en affrontement et en conflit et de trouver une nouvelle voie permettant l'établissement d'un nouveau type de relations de coopération entre grandes puissances. Pour ouvrir et parcourir ce nouveau chemin, il y aura certainement beaucoup de problèmes et de difficultés à surmonter. A cet effet, il serait nécessaire d'agir de façon pragmatique pour pouvoir assurer les résultats concrets dus aux dialogues entamés jusqu'ici par les deux parties et réduire et diminuer petit à petit le « déficit de confiance mutuelle ».

Le quatrième tour du dialogue stratégique et économique sino-américain vient à peine d'être clos que le Ministre chinois de la Défense Liang Guanglie se rend aux Etats-Unis pour y effectuer une visite officielle et ce sera la première visite dans ce pays d'un ministre chinois de la Défense depuis neuf ans. Cette visite revêt une grande importance du fait que les relations bilatérales entre les deux armées connaissent des insuffisances et des faiblesses qui nuisent aux relations d'ensemble des deux pays. C'est pourquoi la présente visite aux Etats-Unis de Liang Guanglie jouera certainement un rôle positif permettant de promouvoir les échanges entre les deux armées, de construire un nouveau type de relations entre nations puissantes et de stabiliser la situation en Asie Pacifique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire