Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.06.2012 14h05
Les Etats-Unis imposent des taxes sur les tours d'éoliennes chinoises

Ces taxes préliminaires font suite à une plainte déposée contre les entreprises chinoises, qui vendraient ces exportations au-dessous de leur coût réel.

Les Etats-Unis ont en effet annoncé mercredi l'imposition de taxes préliminaires allant de 13,74 à 26 % contre les tours de turbines éoliennes importées de Chine, une décision qui va aggraver les tensions entre ces deux puissances économiques dans le domaine du commerce des technologies d'énergie propre.

L'annonce par le Département américain du Commerce arrive deux semaines après que le Ministère, en réponse à des allégations de dumping commercial, ait imposé des droits provisoires sur les panneaux utilisés pour la conversion de l'énergie solaire en électricité fabriqués en Chine.

Ces taxes, qui, si elles sont confirmées par une enquête plus poussée, ne prendront pas effet avant octobre, et se monteront à 31 % sur les principaux fabricants chinois de panneaux solaires tels que Suntech Power et Trina Solar, et à 250 % pour les petits fabricants chinois.

IHS, un cabinet d'analyse économique, a récemment estimé que les droits antidumping imposés par les États-Unis à l'encontre des fabricants chinois de panneaux solaires pourraient conduire à une suspension d'environ 45 % des exportations de modules d'énergie solaire vers l'Amérique du Nord cette année.
La décision de mercredi découle de l'enquête menée par le Ministère suite à une plainte commerciale de la Wind Tower Trade Coalition, qui comprend quatre producteurs de tours d'éoliennes de taille industrielle - Tours Broadwind Inc du Wisconsin, Industries DMI du Dakota du Nord, Katana Summit LLC du Nebraska et Trinity Structural Towers Inc du Texas.

L'affaire concerne les tours d'éoliennes de taille industrielle d'au moins 50 mètres de haut et destinées à accueillir une turbine d'une capacité de production de 100 kilowatts ou plus. Elle ne concerne pas les turbines, ou les pales que les tours soutiennent.

CS Wind Chine, CS Wind Tech et CS Wind Corp ont été frappées collectivement par les États-Unis d'une taxe préliminaire des de 13,74 % ; d'autres entreprises, comme Titan Wind Energy de Suzhou, Titan Wind Energy Equipment de Baotou et Titan Metal de Shenyang ont été frappés par une taxe préalable de 26 %. Tous les autres producteurs chinois sont confrontés à une taxe de 19,87 %.

La coalition américaine a déposé sa requête auprès de la Commission du Commerce et du Commerce International américaine à la fin de décembre 2011. Ses sociétés membres se sont plaintes que les concurrents chinois portaient préjudice à leurs activités en vendant ces produits exportés, qui auraient bénéficié de subventions de la part du Gouvernement chinois, en dessous du prix du marché aux États-Unis. Les subventions alléguées comprennent notamment, selon la plainte, des subventions, un traitement fiscal préférentiel et des prix moins élevés pour les matières premières.

Alan Price, avocat privé à Washington, qui est l'avocat principal de la coalition, a qualifié la décision de mercredi d' « étape importante dans la réparation du préjudice causé par les exportations déloyales de tours d'éoliennes ».

Les droits anti-dumping tels qu'ils ont été demandés pour les tours d'éoliennes et les panneaux solaires sont appliqués quand un afflux d'importations artificiellement bon marché s'avère avoir porté préjudice aux fabricants dans le pays importateur.

Un autre défi auquel est confrontée l'industrie éolienne des Etats-Unis est l'expiration potentielle fin 2012 de la Loi américaine d'extension du crédit d'impôt pour la production d'énergies renouvelables, qui profite aux industries américaines de l'énergie propre.

Les représentants du Gouvernement chinois ont fait valoir que certains projets d'énergie propre des États-Unis violent les règles du libre-échange, qui limitent le soutien du Gouvernement.

Le président américain Barack Obama, qui a visité la semaine dernière une usine d'énergie éolienne dans l'Iowa, a déclaré que la poursuite de la politique des crédits d'impôt à la production permettrait de préserver environ 37 000 emplois dans le secteur des énergies propres qui, autrement, seraient en danger.

En 2011, les États-Unis ont importé un montant estimé à 222 millions de Dollars US en tours d'éoliennes en provenance de Chine et du Vietnam, domaine où de nombreux fabricants chinois opèrent, a déclaré le Département du Commerce.

Cela représentait plus d'un quart du marché américain en 2011 et le double de la part des deux pays l'année précédente.

Le Ministère a précisé qu'il annoncera une décision définitive sur cette affaire en août. Si les conclusions préliminaires sont confirmées et que l'ITC établit de son côté que les subventions ont causé un préjudice aux entreprises américaines, les droits de douane pourraient être finalisés d'ici octobre.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »