Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.06.2012 13h07
Belles perspectives en vue pour les relations sino-russes, selon l'ambassadeur de Chine en Russie

Le développement des relations sino-russes est dans l'intérêt des deux peuples, a souligné l'ambassadeur de Chine en Russie, Li Hui, dans deux articles publiés à l'approche de la visite en Chine du président russe Vladimir Poutine.

Il y a de belles perspectives en vue pour les relations entre les deux géants voisins, a estimé le diplomate chinois.

Selon lui, la visite officielle de Vladimir Poutine en Chine du 5 au 7 juin est très importante pour le développement des relations sino-russes et celui de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) pour la décennie à venir.

Lors de cette visite, les dirigeants chinois et russe auront des échanges de vues sur les relations bilatérales ainsi que les questions mondiales et régionales d'intérêt commun, a indiqué M. Li, qui a ajouté que les deux parties devraient signer un communiqué conjoint et un certain nombre d'accords de coopération.

"La Chine et la Russie, qui sont l'une pour l'autre à la fois le plus grand pays voisin et le plus important partenaire de coopération stratégique, entretiennent de bonnes relations, qui sont actuellement meilleures qu'elles ne l'ont jamais été. Leurs relations ont atteint un sommet comme jamais elles ne l'avaient connu par le passé", s'est félicité M. Li.

La coopération sino-russe est non seulement favorable au développement de chacun des deux pays, mais facilite aussi la paix et la stabilité aux niveaux régional et mondial, a-t-il souligné.

Avec le renforcement de la confiance mutuelle, les deux parties ont défini le développement des relations bilatérales comme une de leurs priorités, a-t-il ajouté.

Il a noté que la coopération bilatérale avait apporté des bénéfices tangibles aux deux peuples.

"En 2011, le volume des échanges commerciaux bilatéraux a atteint 80 milliards de dollars américains, un niveau record, en hausse de 42,7% par rapport à l'année précédente", a-t-il indiqué..

Les deux pays ont intensifié leur coopération dans des domaines tels que l'énergie, la haute technologie, la finance et la coopération régionale, et ils ont optimisé la structure du commerce bilatéral et augmenté les investissements, a-t-il aussi précisé.

Par ailleurs, la Russie et la Chine se sont efforcées de promouvoir les échanges entre les peuples et les échanges culturels, a-t-il poursuivi.

Ayant des positions similaires sur de nombreuses questions internationales, les deux pays "ont oeuvré de concert pour promouvoir un monde multipolaire, démocratiser les relations internationales et construire un monde harmonieux", a déclaré l'ambassadeur de Chine.

"La coopération sur les dossiers internationaux entre la Chine et la Russie, deux membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et deux grandes économies émergentes, est non seulement dans leur propre intérêt, mais est aussi favorable à la mise en place d'un nouvel ordre international juste et équitable", a-t-il indiqué.

A propos de l'OCS, le diplomate chinois a souligné que la prochaine décennie serait une période cruciale pour le développement de cette organisation et ses Etats membres.

"Le sommet de Beijing fixera les priorités du développement de l'OCS, qui incluent notamment le maintien de la sécurité, la facilitation du développement, l'amélioration de la vie des populations et la promotion des échanges", a déclaré M. Li.

Alors que le monde traverse actuellement une période de bouleversements complexes et profonds, la Chine et la Russie sont elles-mêmes confrontées à une instabilité et une incertitude croissantes, a noté M. Li.

"Le développement des relations sino-russes et celui de l'OCS font face tout à la fois à des défis et des opportunités", a signalé M. Li.

La visite en Chine de M. Poutine consolidera le partenariat de coordination stratégique global entre les deux pays, et fera progresser le développement de l'OCS, a-t-il conclu.

Créée le 15 juin 2001 à Shanghai, l'OCS est une organisation intergouvernementale qui regroupe la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l'Ouzbékistan, la Russie et le Tadjikistan. L'Inde, l'Iran, la Mongolie et le Pakistan ont le statut d'Etats observateurs, tandis que la Biélorussie et le Sri Lanka sont des partenaires de dialogue de l'organisation.

Le sommet de l'OCS aura lieu les 6 et 7 juin à Beijing, la capitale chinoise.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »