Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.06.2012 16h19
Le Tibet veut plus de liaisons aériennes

Le trafic aérien est sur le point de s'intensifier dans la région autonome du Tibet, au Sud-Ouest de la Chine, l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC) et le gouvernement régional ayant convenu jeudi d' encourager les compagnies aériennes à élargir leur offre de vols dans la région.

La CAAC et le gouvernement régional veulent que les compagnies aériennes mettent en place davantage de vols à destination de Lhasa, la capitale régionale, de Hong Kong, Macao et Taiwan, ainsi qu'à destination de plusieurs pays du sud-est et de l'ouest de l'Asie .

Li Jun, directeur adjoint de la CAAC, a déclaré que les demandes, émanant d'autres pays, en faveur de nouvelles liaisons aériennes à destination du Tibet , seront encouragées afin de stimuler la croissance du trafic passagers du Tibet.

Actuellement, 32 lignes aériennes exploitées par six compagnies aériennes desservent le Tibet, mais, parmi ces lignes, la seule destination internationale est Katmandou, au Népal.

Li Haiying, directeur général de Sichuan Airlines, a fait savoir que la société espère inaugurer de nouvelles lignes reliant Lhasa au Népal, au Japon et à la République de Corée.

Le Tibet était autrefois considéré comme une zone difficile à survoler en raison de sa géographie complexe et d'une météorologie imprévisible. Toutefois, le transport aérien tibétain a maintenu une croissance à deux chiffres au cours des cinq dernières années.

Les chiffres du bureau tibétain de la CAAC indiquent que plus de 672 000 passagers ont voyagé à l'intérieur de la région ou en dehors, par voie aérienne, dans les cinq premiers mois de l'année, soit une augmentation de 25% par rapport à l'an dernier.

Le chef du gouvernement du Tibet, Padma Choling, a déclaré jeudi que le Tibet a l'ambition de devenir une destination touristique internationale avec l'objectif d'attirer 15 millions de visiteurs par an d'ici 2015 . « Cet objectif crée des exigences beaucoup plus grandes pour le développement du transport aérien tibétain», a-t-il ajouté.

Les autorités locales ont également approuvé jeudi un ensemble de projets d'agrandissement et de modernisation des aéroports du Tibet.

Le gouvernement régional redouble d'efforts pour moderniser son infrastructure et optimiser son réseau de transport afin de répondre à la demande croissante générée par le tourisme.

La construction de deux nouveaux aéroports dans les zones éloignées du Tibet que sont Nagqu et Nyingchi est en cours. Pendant ce temps, deux lignes de chemins de fer, actuellement en construction, relieront Lhasa à la ville de Xigaze et au comté de Nyingchi.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous