Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.07.2012 09h21
La Chine cherche à élargir les voies de financement des banques

Shang Fulin, président de la Commission de supervision bancaire de Chine (CSBC), a annoncé vendredi que son agence recherchait davantage de voies de financement pour aider les banques locales à reconstituer leur capital.

Les banques seront autorisées à conserver une plus grande part de leurs bénéfices pour élargir leur base de capital, a indiqué M. Shang lors de l'ouverture du Forum de Lujiazui, conférence financière annuelle organisée à Shanghai.

La CSBC et d'autres départements explorent activement d'autres options, dont des émissions d'actions privilégiées et des levées de fonds à l'étranger, a-t-il expliqué.

A la fin du mois dernier, la commission a publié un règlement visant à encourager les capitaux privés à acquérir des participations dans les banques afin de reconstituer le capital et d'optimiser la structure de l'actionnariat de ces dernières.

De nombreuses banques chinoises sont confrontées à une pénurie de capitaux à la suite d'une croissance explosive des crédits générée par les tentatives pour relancer l'économie après la crise financière mondiale. Les banques font face à davantage de risques de défauts depuis que la croissance économique a commencé à ralentir l'année dernière.

Le secteur bancaire chinois a mis en oeuvre en janvier des mesures réglementaires plus strictes, dont des exigences plus élevées en matière de capital, afin de promouvoir une croissance saine et de prévenir les risques systématiques, a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire