Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.07.2012 09h05
Chine : le contrôle ferme entraîne une chute spectaculaire des revenus de ventes de terrains

La Chine a affiché des baisses significatives des recettes liées à la vente de terrains au cours du premier semestre de l'année, le gouvernement s'étant engagé à ne pas relâcher son contrôle sur le secteur de l'immobilier, selon des données publiées samedi par le ministère des Finances.

Les recettes de ventes de terrains à l'échelle nationale ont chuté de 27,5% sur un an pour atteindre 1 140 milliards de yuans (180,24 milliards de dollars) au cours des six premiers mois, a annoncé le ministère.

Malgré tout, elles ont encore contribué à hauteur de 17,8% aux recettes fiscales nationales pendant la même période, pour un montant total de 6 400 milliards de yuans, soit une hausse de 12,2% en glissement annuel.

Le ministère a attribué cette baisse des recettes à la réticence des promoteurs à acheter des terrains pour de nouveaux projets alors que le gouvernement poursuit ses mesures de contrôle sur le marché de l'immobilier.

"Nous ne devons en aucun cas laisser rebondir les prix des logements", a récemment indiqué le Premier ministre Wen Jiabao dans ses derniers commentaires à propos du marché de l'immobilier. "Nous devons poursuivre sans relâche notre macro contrôle sur ce marché", a-t-il ajouté.

Le gouvernement maintiendra ses mesures pour limiter la spéculation immobilière, telles que la hausse des acomptes pour les emprunts-logement destinés à l'achat d'une deuxième résidence et l'interdiction d'en acheter une troisième, a rappelé M. Wen.

Les investissements dans le secteur immobilier ont grimpé de 16,6% de janvier à juin, contre 32,9% pendant la même période l'année dernière, selon le Bureau d'Etat des statistiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire