Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.07.2012 08h15
La coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Afrique aura un avenir plus radieux

S.E.M.CHEN Deming
Ministre chinois du Commerce et co-président honoraire
du Comité de suivi chinois du Forum
sur la Coopération sino-africaine (FCSA)


Au Malawi, les rangées de coton, cultivées par les paysans locaux sous l'instruction de spécialistes chinois, bourgeonnent. En Ethiopie, des employés locaux s'affairent auprès des chaînes de fabrication dans une usine de transformation de cuir établie avec la participation du Fond de développement sino-africain. En République Démocratique du Congo, une centrale hydro-électrique financée par le crédit chinois est en construction. En même temps, en Chine, un pays bien lointain de l'Afrique, des officiels et techniciens africains qui sont invités à Beijing partagent des expériences de développement de Chine et ses techniques avancées. Des consommateurs chinois sélectionnent du vin de l'Afrique du Sud au Centre d'exposition et de vente des produits africains implanté à Yiwu, une ville dans le sud-est de la Chine. Un cargo chargé de produits textiles et de fruits béninois vient d'arriver au nouveau port de Tianjin, tous ces produits entreront au marché chinois en jouissant du traitement de tarif douanier zéro.

Ce sont des scènes réjouissantes témoignant la matérialisation des mesures touchant à la coopération économique et commerciale annoncées à la quatrième Conférence ministérielle du FCSA tenue en 2009, l'année où la crise financière internationale sévissait à travers la planète. Lors de ladite Conférence, le gouvernement chinois a annoncé huit nouvelles mesures visant à promouvoir la coopération pragmatique sino-africiane. Ces mesures, qui concernent les domaines aussi variés que l'aide au développement, le crédit et le financement, la formation et la promotion du commerce, traduisent la volonté commune des parties chinoise et africaine de lutter la main dans la main contre les difficultés partagées du temps. Depuis trois ans, sous l'orientation du FCSA et sous la promotion des toutes ces mesures, la coopération économique et commerciale entre la Chine et l'Afrique a bien supporté les épreuves de la crise financière internationale et connu un développement plus rapide avec les champs plus étendus et les modalités plus variées, apportant des avantages tangibles aux peuples chinois et africain.

[1] [2] [3] [4] [5]

Source: Ministère des Affaires étrangères

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 17 juillet
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire