Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.08.2012 16h06
Le commerce entre la Chine et les pays arabes en plein essor malgré les troubles politiques

Les échanges commerciaux entre la Chine et les pays arabes ont maintenu une croissance stable depuis 2011, malgré les troubles politiques régionaux.

Le commerce entre la Chine et les pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord a totalisé 111,78 milliards de dollars au premier semestre de l'année, soit une croissance de 22,1% en glissement annuel, selon les statistiques douanières chinoises publiées en août.

Ce chiffre était de 195,9 milliards de dollars en 2011, en hausse de 34,7% par rapport à l'année précédente.

Les échanges commerciaux entre la Chine et les pays africains, affectés par les troubles politiques l'année dernière, ont rebondi au premier semestre de l'année. Le volume du commerce sino-libyen a ainsi augmenté de 130% à 4,83 milliards de dollars par rapport à la même période de l'année dernière, indiquent les statistiques.

Li Zhaoxian, chef adjoint de l'Institut des relations internationales contemporaines de Chine, a expliqué que les nouveaux gouvernements en Tunisie, en Egypte et en Libye font face à des tâches ardues pour restaurer leurs économies, ajoutant que ces pays s'attendent donc à des relations commerciales plus étroites avec la Chine et à davantage d'investissements chinois.

En mai, la cinquième Conférence ministérielle du Forum de coopération sino-arabe a été organisée dans la ville tunisienne d'Hammamet. Lors de cette rencontre, le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali a déclaré que son pays souhaitait davantage d'investissements d'entreprises chinoises dans les domaines de l'énergie, de l'agriculture et des transports.

Le commerce entre la Chine et les membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a augmenté au premier semestre de 29,1% à 77,72 milliards de dollars, d'après les statistiques douanières.

Les membres du CCG, à savoir l'Arabie saoudite, le Koweït, Bahreïn, le Qatar, les Emirats arabes unis et Oman, représentent 70% du commerce sino-arabe.

La coopération commerciale entre la Chine et les membres du CCG possède un grand potentiel, a estimé Zhang Yansheng, secrétaire général d'un comité d'expert relevant de la Commission nationale du développement et de la réforme de Chine.

La Chine est un important importateur d'énergie et producteur de machines, tandis que les membres du CCG sont de grands exportateurs d'énergie et acheteurs de machines. Ces conditions permettent la création d'un partenariat à long terme, selon-lui.

Cependant, les troubles en Syrie et les conflits entre le Soudan et le Soudan du Sud ont affecté les relations commerciales de ces pays avec la Chine. Le commerce entre la Chine et le Soudan a ainsi chuté de 4,9%, alors que les échanges avec la Syrie ont reculé de 37,9%.

Les troubles politiques n'ont pas changé le fait que les pays arabes occupent une position importante dans l'équilibre politique, économique et énergétique mondiale, a souligné Yang Honglin, ancien ambassadeur de Chine en Arabie saoudite, à Bahreïn et en Irak.

La Chine s'efforce de consolider ses relations commerciales avec les pays arabes. Après un forum entre les PME chinoises et arabes organisé en juin à Tianjin, le troisième Forum économique et commercial entre la Chine et les pays arabes aura lieu le mois prochain dans la région autonome Hui du Ningxia, dans le nord-ouest de la Chine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer