Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.09.2012 09h53
Palmarès des 500 meilleures entreprises chinoises : 15 entreprises privées au club des Cent milliards de yuans de chiffres d'affaires

La Confédération des entreprises chinoises (CEC) et l'Association chinoise des chefs d'entreprises (CEDA) ont conjointement rendu public le 1er septembre le Palmarès 2012 des 500 meilleures entreprises chinoises. Avec Sinopec en tête pour la huitième année consécutive, China National Petroleum, State Grid, ICBC, la Banque de construction de Chine, China Mobile, la Banque agricole de Chine, la Banque de Chine, CSCEC et CNOOC occupent les douze premiers rangs du palmarès.

Par rapport au palmarès 2011, le classement des 10 premières entreprises a passablement changé au-delà des quatre premiers rangs. China Mobile est passé du 5e rang au 6e rang ; China Railway Group, The China Railway Construction Group et Chinalife ne sont plus parmi les dix premiers et ont cédé leur place à la Banque de Chine et aux groupes CSCEC et CNOOC ; la Banque de construction de Chine et la Banque agricole de Chine ont avancé respectivement de trois rangs pour occuper les 5e et 7e rangs.

Cette année, le seuil d'entrée aux 500 premières entreprises est passé à 17,51 milliards de yuans de chiffre d'affaires, soit une augmentation de 3,31 milliards de yuans par rapport à l'année dernière. Parmi ces entreprises, 107 ont réalisé plus de 100 milliards de yuans de chiffres d'affaires, et il y en a 27 de plus que l'année dernière. Le chiffre d'affaires de Sinopec et celui de China Petroleum ont tous franchi les 2 000 milliards de yuans. Plus particulièrement, le nombre des entreprises privées dans le club des Cent milliards de yuans de chiffres d'affaires est passé de 6, l'année dernière, à 15 cette année.

Pour ce qui est des bénéfices, bien que le chiffre d'affaires des 500 premières entreprises chinoises ait totalisé 44 900 milliards de yuans, soit une croissance de 23,6 % par rapport à l'année précédente, le taux de bénéfices sur les revenus a été de 4,7 % seulement, soit une baisse de 1,07 % par rapport à l'année dernière, et celui des actifs a été de 1,6 %, soit une baisse de 0,32 %. Autrement dit, dans l'actuelle situation économique complexe, ces entreprises n'ont pas réussi à harmoniser la croissance de leurs bénéfices avec celle de leurs chiffres d'affaires.

La taille diffère beaucoup entre ces 500 premières entreprises. Par exemple, la valeur des actifs de Sinopec était de 1 750 milliards de yuans, avec 2 550 milliards de yuans de chiffres d'affaires, tandis que ces deux données présentées par le groupe pharmaceutique de Harbin (Hayao), classé au 500e rang, ne sont que de 18,065 milliards de yuans et de 17,51 milliards de yuans. En fait, le total de la valeur des actifs et des chiffres d'affaires des 10 dernières entreprises du palmarès ne représentent que 0,2 % et 1,69 % de celui des 10 premières.


News we recommend

Le grand et son petit Des photos inédites de Marilyn Monroe publiées par le magazine LIFE   Les robes courtes de la première dame de Corée du Nord soufflent un vent de mode dans son pays
Le passage du mur du son en images   Coca-Cola tombe en bas de la liste de satisfaction des boissons en Chine Emeutes en France : après Amiens, où ?
Kaka : retour à la case départ ? Le monde compterait 70 millions d'asexués Ne pas se marier avant 30 ans !

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?