Flash :

La police chinoise intensifie la chasse aux agresseurs Les Chinois se préparent à célébrer la Fête Nationale Commémoration de l'anniversaire de Confucius dans le Shandong Premières preuves de présence de grandes quantités d'eau sur Mars Népal : 19 morts dans le crash d'un avion à Katmandou (ACTUALISATION) Népal : 19 morts et 3 blessés dans le crash d'un avion à Katmandou Crash aérien à Katmandou : 19 morts, dont cinq Chinois Un projet de loi sur la protection de l'environnement vivement critiqué Un drapeau national sur « la première plage rouge du monde » Les langues et dialectes en voie de disparition vont être préservés pour la postérité Un chat qui louche, nouvelle star du web Google pourrait lancer une tablette à 99 dollars pour concurrencer l'iPad mini Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Economie

EADS et British Aerospace discutent d'une possible fusion

Mise à jour 28.09.2012 17h02

L'entreprise britannique du secteur de la défense BAE Systems et EADS, géant européen de l'aéronautique, maison mère d'Airbus, sont en pourparlers pour fusionner et devenir la plus grande société mondiale d'aéronautique.

La fusion pourrait renforcer EADS dans ses efforts pour concurrencer Boeing et d'autres entreprises de défense américaines pour l'obtention de contrats militaires américains. Cela permettrait également de donner naissance à un géant avec des recettes dépassant de loin Boeing ou Lockheed Martin, la plus grande entreprise mondiale du secteur de la défense.

Les deux entités ont déclaré mercredi que la fusion envisagée unirait leurs conseils d'administration et de gestion, les actionnaires de BAE Systems détenant alors 40% du groupe élargi contre 60% pour les actionnaires d'EADS.

EADS, qui a remporté de nombreux succès dans la vente de systèmes militaires et d'armes en dehors des États-Unis, cherche depuis longtemps à accroître sa présence sur le plus important marché mondial de la défense et à remporter davantage de contrats du Pentagone.

Son principal obstacle à cette ambition a été Boeing, qui a finalement arraché l'an dernier à EADS le contrat d'avions ravitailleurs pour l'armée de l'air américaine après une compétition longue et à forte coloration politique.

BAE, bien que son siège social soit au Royaume-Uni, a en revanche de fortes activités de défense aux États-Unis et y génère environ la moitié de son chiffre d'affaires.

Pour l'exercice fiscal en cours, il est le septième fournisseur du Pentagone.

Loren Thompson, analyste de la défense à l'Institut Lexington et consultant de longue date de BAE Systems, estime que cette union renforcerait EADS dans le secteur de la défense, en particulier aux États-Unis, et créerait une entreprise disposant d'un meilleur équilibre entre ses activités commerciales et de défense.

« Si cette transaction progresse effectivement, cela permettrait à la nouvelle entité d'être plus compétitive et efficace sur l'ensemble du marché mondial », a-t-il dit.



News we recommend

La doyenne du monde a 127 ans La marine chinoise publie des photos de son essai de missiles   Le patron de Louis Vuitton veut devenir belge pour des raisons « d'investissement »
13,6% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans le métro   Le vrai Dubaï : l'omniprésence des résidences luxueuses impressionne le monde Le buzz d'un groupe nord-coréen sur les réseaux sociaux chinois
Que sent le parfum de Lady Gaga ? Des photos de l'iPhone 5 à nouveau dévoilées Mise en service imminente: le porte-avions chinois ex-Varyag reçoit officiellement son numéro de coque 16

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales