Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Plan du Site Aide Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 13:53
La Chine et son rôle dans la Seconde Guerre Mondiale

Des historiens chinois ont appelé à mieux connaître la « contribution indispensable » de la Chine à la victoire des forces alliées pendant la Seconde Guerre Mondiale, quand des dirigeants de pays se sont réunis en Europe et ont participé aux cérémonies solennelles marquant le 60ème anniversaire de la défaite de l'Allemagne nazie.

Après la défaite de l'Allemagne, la guerre en Asie a duré plus de 3 mois jusqu'à la capitulation du Japon le 15 août 1945. Le Japon a envahi la région du nord-est de la Chine en 1931 et la guerre de résistance aux envahisseurs japonais a duré 8 ans en Chine.

« La Chine ne doit pas être écartée de l'histoire de la victoire anti-fasciste du monde. C'est la résistance de la Chine qui a aidé à prévenir une attaque japonaise contre l'Union soviétique et la coalition possible des deux pays fascistes les plus forts au Moyen-Orient », a estimé Peng Xunhou, professeur de l'Académie de la Science militaire de Chine.

Peng, historien connu sur la Seconde Guerre Mondiale, a indiqué que la contribution de la Chine est très peu écrite dans des mémoires de la Guerre, en raison de la guerre froide après la victoire en 1945.

« La résistance de la Chine a arrêté avec efficacité une invasion japonaise dans l'Extrême-Orient de l'Union soviétique, qui faisait face dans sa partie ouest à une Allemagne nazie extrêmement arrogante. La région de l'Extrême-Orient devint le plus important point arrière stratégique pour l'approvisionnement en munitions et en vivres, et plus de 500 000 militaires ont été transférés de la région à la zone ouest », a expliqué Peng.

Quand les troupes de l'Allemagne nazie se sont déployées dans toute l'Europe en 1940, les troupes chinoises ont lancé des contre-offensives hivernales sur les divers fronts de bataille du pays, forçant le Japon à attacher une plus grande attention aux champs de bataille en Chine.

« C'est la raison principale pour laquelle le Japon n'a pas répondu à la demande de l'Allemagne l'invitant à attaquer l'Union soviétique ou à repousser les troupes britanniques en Asie du Sud-Est », a estimé Peng.

Le Japon a déclaré qu'il pouvait vaincre la Chine dans un délai de 3 mois, mais la Chine a résisté à son invasion pendant 8 ans, au prix de 35 millions de vie et de la perte de matériaux estimée à 100 milliards de dollars. Les forces armées chinoises, mal équipées, mais valeureuses, ont maintenu des milliers et des milliers de soldats japonais en Asie, pendant que les forces alliées de l'Occident ont lutté contre les troupes allemandes.

Beaucoup de chercheurs chinois et étrangers estiment que si le Japon avait vite obtenu une victoire en Chine, il aurait pu lancer plus d'attaques avec d'importantes ressources dans d'autres endroits. Les pertes des forces alliées de l'Occident auraient été plus grandes sans la ferme résistance de la Chine.

Même quand l'armée américaine a commencé sa contre-offensive dans la région d'Asie-Pacifique en décembre 1943, les champs de bataille chinois ont encore maintenu 54% des troupes terrestres japonaises. « La victoire ne s'est pas obtenue d'elle-même. L'Histoire de la Seconde Guerre Mondiale aurait été tout à fait différente, sans la résistance de longues années de la Chine », a relevé Rong Weimu, chercheur de l'Académie des Sciences sociales de Chine.

Durant la guerre, la Chine a également fourni à ses alliés d'importantes quantités de ressources agricoles et minérales : celles d'une valeur de 450 millions de dollars à l'Union soviétique, de 747,85 millions de dollars aux Etats-Unis et de 114,8 millions de livres sterling à la Grande-Bretagne, a précisé Rong.

Vu sa contribution indispensable à la Seconde Guerre mondiale, la Chine est devenue un des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies. « La Chine mérite d'être placée à un poste si important dans le monde », a déclaré Li Liangzhi, professeur de l'Université du Peuple de Chine.



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2004 Tous droits réservés.