Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 14:43
60 milliards de nourriture gaspillée tous les ans

Les Chinois adorent manger. Tous comme les Français ils sont très fiers de leur cuisine. C'est sans surprise donc que le Festival international de la nourriture, qui s'est terminé le 17 août à Shenyang, capitale du Liaoning, au nord-est du pays, a attiré l'attention de beaucoup.

Le point fort du festival fut l'exposition intitulée « Mets délicats de Chine ». Il s'agissait d'un somptueux repas de 196 plats différents préparés pour la famille royale durant la dynastie des Qing (1644-1911). Plus de 80 acteurs, 30 chefs-cuisiniers, quelque 30 autres employés ont été embauchés pour l'occasion. Le tout a coûté la somme de 200.000 yuans, soit 24,674 dollars.

A la fin de l'exposition de trois jours, les 196 plats, c'est-à-dire les 200.000 yuans, ont été jetés à la poubelle.

Aussi scandaleux que cela puisse paraître, c'est monnaie courante en Chine.

Après n'importe quel repas au restaurant, jusqu'à 10% des plats commandés sont gaspillés. En moyenne, les restaurants à travers le pays jettent 50 kilos de restes chaque jour. Dans la province du Shaanxi à elle seule, 5.000 tonnes de restes sont jetés à la poubelle tous les deux jours. Au cours des six premiers mois de l'année, l'équivalent de plus d'un milliard de yuans en nourriture a été jeté.

Selon des projections à l'échelle nationale, ce chiffre reviendrait à 60 milliards de yuans par an.
Plus choquant encore, les gens sont habitués à tout ce gaspillage, il n'est pas rare de voir des serveurs ou serveuses débarrasser la table de plats qui ont à peine été touchés.
La situation est pire encore lors d'événements heureux comme les mariages ou les festivals. Non seulement gâcher ne choque personne, mais en plus cela semble nécessaire pour ajouter à l'ambiance de fête.

Un certain monsieur Yan, qui vient de se marier, a dit aux journalistes qu'il était normal de servir dix plats à chaque table de convives, sachant fort bien pourtant qu'il y aurait beaucoup de restes. « Les gens se moqueront de vous si vous servez juste assez de quoi manger ».

A titre de comparaison, les 200.000 yuans gâchés pour l'exposition « Mets délicats de Chine » équivalent au salaire de 30 ans d'un fermier du Shenyang. Plus scandaleux encore, le milliard de yuans jetés à la poubelle dans le Shaanxi, aurait pu aider à nourrir deux millions d'enfants du Projet Espoir. Ce projet d'envergure nationale vient en aide aux enfants pauvres en les envoyant à l'école.

Heureusement certains restaurants prennent conscience du problème. Un patron à Shanghai pense à faire payer une amende aux clients qui commandent trop et refusent d'emporter les restes à la maison.

En août 12.232 restaurants du Jinan, capitale de la province du Shandong, ont placé des cartes sur la table rappelant aux clients de ne commander que ce qu'ils peuvent manger ou d'emporter les restes.

Ce problème doit être traité à la source, « garder ou perdre la face » ne doit plus primer sur le gaspillage.

30/08/2005



Adresse email du destinataire


Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.