Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 26.05.2008 13h13
Le monde connaît mieux la Chine après le séisme

2008 sera incontestablement pour la Chine pour année pas comme les autres. Après avoir subi au début de cette année d'énormes désastres dus aux intempéries, et surtout à la neige et à la pluie verglaçante qui ont tombé anormalement dans les régions du sud du pays, c'est au tour d'un violent et terrible séisme de magnitude 8,0 sur l'échelle de Richter, dont l'épicentre se trouve à Wenchuan, dans la Province du Sichuan, qui frappe soudainement toute la partie sud-ouest de la Chine, et la Chine est confronté à un autre grand défi. En Chine à chaque fois qu'il se produit une importante calamité naturelle, c'est toujours l'Armée populaire de libération (APL) et la Police armée (PA) qui jouent le premier rôle et qui combattent aux premiers rangs contre le fléau. Cette fois-ci, dans la lutte contre le séisme et pour les secours aux régions sinistrées, c'est toujours la même chose qui se passe.

Dans n'importe quel pays du monde, lorsque qu'il se produit une calamité naturelle et qu'il faut apporter de l'aide aux habitants des régions frappées par le sinistre, on fait toujours appel à l'Armée, parce qu'elle est la mieux organisée, parce qu'elle revêt un caractère hautement concentré, parce qu'elle est dirigée de façon unifiée et parce qu'elle déployée à travers tout le pays. Tout cela fait qu'elle constitue la force d'assaut la plus puissante d'un pays. C'est pourquoi lorsqu'un fléau s'abat inopinément sur un pays, le gouvernement pense tout d'abord à l'Armée et lui demande d'intervenir.

La précieuse capacité de réaction passive.
Dès après le terrible séisme qui a violemment secoué la terre, l'Armée chinois a fait preuve d'une rapidité de réaction et d'une capacité d'assaut exceptionnelles.

Le 12 mai à 14 heures 28 minutes a eu lieu le séisme et 14 minutes plus tard, c'est-à-dire vers 14 heures 42 minutes, le Département de combat de l'état-major général de l'APL de Chine a déjà envoyé l'ordre n° 1 qui demande au régiment du génie d'un groupe d'armée de la région militaire de Beijing de faire dans l'immédiat des préparatifs, de se regrouper et d'attendre les ordres suivants.

A ce moment-là, c'est-à-dire le 12 mai au début de l'après-midi, Une conférence a réuni à L'Université de la Défense nationale des responsables de régions militaires, des hauts officiers de groupes d'armée et certains cadres responsables au niveau ministériel ou provincial, et du soir du 12 au petit matin du 13, ils ont reçu des ordres et sont partis chacun de son côté pour se précipiter vers les régions sinistrées où leurs unités les attendent. Tout cela s'est passé également très rapidement.

Les secousses telluriques ont causé de grands dégâts à la télécommunication informatique et à la circulation routière qui ont été entièrement coupées et bloquées dans les régions sinistrées, et cela a créé de grandes difficultés à la mobilité des troupes et à la cellule de crise mise en place immédiatement après le séisme qui ne connaît rien de la situation réelle dans les régions les plus touchées par le violent tremblement de terre. Le plus grand problème d'alors c'est comment parvenir à ces régions et comment transmettre les informations recueillies sur place ? Une autre grande difficulté c'est comment faire entrer les secouristes dans ces régions ? C'est surtout la situation géographique du District de Wenchuan qui se trouve dans une région montagneuse qui gêne énormément les opérations de secours.

Le grand séisme en question dont l'épicentre se trouve à Wenchuan a causé de grands dégâts, car il est de magnitude 8,0 sur l'échelle de Richter. Les régions les plus touchées par le séisme se trouvent toutes dans des régions montagneuses d'accès difficile, tandis que le glissement de terrain, l'affaissement du sol, l'éboulement des roches et la coulée boueuse apportent d'autres grandes difficultés aux opérations de secours. Pour ceux qui ne connaissent rien de la situation réelle du moment, ils ne peuvent pas se rendre compte des grandes difficultés qui se dressent devant les troupes de l'APL et de la PA qui sont au front et se trouvent en première ligne. Pour connaître la véritable situation de Wenchuan, Wang Yi, chef de l'état-major d'une division de la PA, a pris l'initiative de demander à son supérieure de lui confier la mission de conduire une trouve d'avant-garde composée de 200 éléments (dont trois femmes) pour forcer le passage pour entrer dans la ville de Wenchuan. La route étant bloquée, la troupe a dû avancer à pieds sur une distance de près de 100 kilomètres et à surmonter toutes les éprouves incroyables et inimaginables rencontrées sur son passage, mais elle a réussi cet exploit ! Et Wang Yi qui a fait preuve d'une audace et d'une bravoure exceptionnelles est un vrai héros ! Un général de groupe d'armée a marché à la tête d'un groupe de commando, composé de trente officiers et soldats d'élite, qui a foncé en avant et qui a pulvérisé tous les obstacles et difficultés rencontrés et a pu atteindre enfin une petite ville la plus touchée par le séisme et dont les survivants et rescapés attendent les secours. Immédiatement après leur arrivée sur les lieux, Wang Yi et le général ont transmis directement les informations recueillies sur place à la cellule de crise, ce qui a permis à celle-ci de prendre des mesures efficaces pour organiser au mieux les opérations de secours.

Lorsqu'après plus de 40 heures d'isolement total, la population locale de Wenchuan entend le vrombissement d'un hélicoptère de l'Armée et voit l'appareil qui survole la ville détruite pour essayer de trouver un terrain pour atterrir, les gens se précipitent de partout en criant et en gesticulant. Certains s'agenouillent et lèvent les bras en criant : « L'oiseau de bon augure arrive, nous sommes sauvés ! ». C'est vraiment une scène attendrissante et émouvante. L'arrivée de cet « oiseau de bon augure » signifie le rétablissement de liaison avec le reste du pays de cet îlot isolé qui a perdu tout contact avec l'extérieur depuis plusieurs jours et les habitants locaux ont appris par la suite que toute la population du pays suivaient avec une attention extrême les efforts que faisait l'Armée pour renouer contact avec eux.. Très vite des secouristes, des vivres, des objets, ainsi que des équipements et des matériels de secours, envoyés d'urgence, sont arrivés. Dans toute cette affaire, l'encouragement moral dépasse de loin la nécessité et la demande matérielle.

Le comportement exemplaire des officiers et soldats du corps aéroterrestre.
Le corps aéroterrestre convient le mieux pour ce genre d'opérations de secours où la communication routière est totalement obstruée et coupée sur une longue distance.

Dans le cas où circulation routière est complètement coupée et connaît de grave problèmes, la mobilité mécanique traditionnelle de notre armée est alors impossible et ne peut plus fonctionner normalement, alors que le transport motorisé et le transport ferroviaire sont également coupés. Pour faire face à cette situation, notre armée a deux seuls choix : marche forcée à pieds comme l'avait fait l'Armée rouge des ouvriers et des paysans qui avait réalisé l'exploit de parcourir à pieds plus de 10 mille kilomètres tout en engageant des combats et des batailles avec l'ennemi qui le poursuivait, mais cela c'est de l'histoire ; ou bien transport aérien en survolant les obstacles.

Les éléments du corps aéroterrestre ont fait de leur mieux pour transporter secouristes, vivres, ainsi qu'objets et matériels de secours sur les mieux sinistrés et ont ramené des blessés et des malades. Tout le monde a constaté que ce corps de l'Armée chinoise a joué, joue et continuera à jouer un rôle important dans les opérations de secours et de sauvetage et même dans la reconstruction des zones sinistrées qui va suivre bientôt.

L'atterrissage des hélicoptères sur des terrains vagues, restreints, inégaux et accidentés demande du courage et beaucoup de précision et il est plus difficile à réaliser que le parachutage par avion. L'hélicoptère peut atterrir sur des terrains qui ne le permettent pas à l'avion et il peut transporter plus de chose que l'avion et peut ramener en plus des blessés. C'est pourquoi la cellule de crise qui dirige les opérations de secours a mobilisé par la suite une centaine d'hélicoptères et certaines grandes entreprises ont envoyé leurs propres hélicos pour participer aux opérations de secours.

Il est nécessaire de développer la capacité du transport aérien.
Les officiers et soldats qui participent en première ligne aux opérations de sauvetage et de secours ont des tâches difficiles à remplir et sont continuellement confrontés à des dangers (glissement de terrain, éboulement de roches, écroulement d'immeubles, ... etc.). Leur esprit de dévouement à la patrie, d'abnégation et de sacrifice volontaire de soi-même fait que toute la population chinoise, y compris les sinistrés qu'ils ont sauvé, les considère comme des héros qui méritent le plus l'affection du peuple.

Notre capacité de réaction s'est beaucoup améliorée, mais nous devons réagir encore plus vite et il faut que nous puissions le faire. Après le séisme de Wenchuan, l'APL a mobilisé un grand nombre d'hélicoptères et les a dépêché sur le terrain, mais vu de l'ensemble cela est toujours insuffisant et notre capacité de transport aérien doit être améliorée encore plus.

2008 est assurément une année au cours de laquelle la Chine obtiendra des succès éclatants.
En début de l'année 2008 des intempéries, dont la neige et la pluie verglaçante, surviennent anormalement dans les régions du sud du pays et y causent de grands dégâts et désastres. Puis au mois de mars, des troubles et des émeutes fomentés par des activistes pour l'« indépendance tibétaine » ont éclaté à Lhassa. Après au mois d'avril le relais de la flamme olympique a été mal accueilli dans les pays occidentaux et les médias occidentaux ont fait tout leur possible pour déclencher une nouvelle vague antichinoise. A ce moment-là à l'intérieur du pays il y a eu le détournement d'un avion par des éléments du « mouvement pour l'indépendance du Turkistan Oriental » qui a été heureusement soldé par un échec, puis c'est le choc de deux trains sur la ligne de chemin de fer Jinan – Qingdao qui a causé la mort de plusieurs passager et beaucoup de blessés, et maintenant c'est un séisme de forte intensité sans précédent depuis l'avènement de notre République populaire et qui cause de grands, énormes et considérables pertes en vie humaines et en biens matériels.

On peut dire que notre pays se trouve actuellement dans une « période mouvementée fertile en événements », mais j'ai le sentiment personnel que nous les Chinois, nous n'avions jamais été aussi unis, proches et solidaires comme aujourd'hui, alors que notre pays et notre nation n'ont jamais connu une telle vitalité, une telle force centripète et une telle puissance cohésive et que l'état de l'esprit des citoyens chinois n'a jamais été aussi pleinement rempli de la pensée de « travailler main dans ma main pour surmonter ensemble les difficultés ». Nous éprouvons un sentiment sans précédent et nous constatons que chacun de nous a une responsabilité envers notre pays et notre peuple et que nous devons agir ensemble pour réaliser notre objectif commun. Pouvoir réaliser une Chine puissante et prospère, chacun de nous doit consacrer toute son énergie et s'y vouer corps et âme.

Et cela marque la renaissance, le relèvement, le redressement de la Chine, en tant qu'un pays plusieurs fois millénaires, qui se débarrasse énergiquement des malheurs qui s'battent sur elle pour devenir un pays moderne puissant.

Dans le développement de notre pays, il existe depuis toujours plusieurs facteurs perturbateurs, y compris le problème de la réunification de la patrie, le problème de déséquilibre intérieur dans notre développement, le problème de l'écart excessif des revenus, ... etc. Et c'est pourquoi certains Occidentaux prédisent : La Chine s'écroulera et s'effondrera dans son développement ultérieur.

Aujourd'hui, nous rencontrons et faisons face à des malheurs et à des défis qui se dressent successivement devant nous, mais cela a permis justement au monde entier de voir et de constater l'explosion de la potentialité de l'Etat chinois. La Chine peut non seulement surmonter les diverses difficultés et les nombreux malheurs qui se dressent sur son chemin, en plus il est certain qu'elle est capable d'organiser avec succès les 29èmes Jeux Olympiques qui se tiendront en août prochain dans sa capitale Beijing. Les dures et sérieuses épreuves que la Chine a dû subir dans l'année 2008 permettront au monde entier de mieux connaître la Chine et également les Chinois. Cette nouvelle connaissance de la Chine et de son peuple a déjà commencé cette année et se poursuivra dans les années futures.

Après avoir subi et surmonté toutes ces épreuves, ces adversités et ces difficultés, le peuple de notre pays a une nouvelle idée sur lui-même. Notre pays, notre peuple et notre armée n'a pas été vaincu par les malheurs qui s'abattent successivement sur eux, au contraire ils leur ont fait face avec courage et audace, ont combattu contre eux avec ténacité et ont triomphé d'eux. La force de cohésion sans précédent de la nation chinoise a rayonné lors des opérations pour sauver et secourir les sinistrés et elle nous lie plus étroitement et cela est très précieux pour chacun de nous. Lorsqu'un pays et une nation pourrait obtenir ce genre de force, alors aucun malheur et aucune difficulté ne pourraient l'empêcher d'avancer à pas rapide et de se développer stablement, continuellement et durablement. Et cela constitue justement une force fondamentale qui permettra à notre pays de devenir riche, puissant, prospère.

L'unité, la solidarité et l'enthousiasme fondés dans le malheur nous permettent de constater nous-mêmes le relèvement et le redressement irrésistibles de la nation chinoise.

(L'auteur de cet article : Jin Yinan, Directeur de l'Institut de Stratégie de l'Université de la Défense)

--Page spéciale: Séisme dans le Sichuan

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Chine remercie le monde entier

 Le drapeau national mis en berne marque clairement le respect à la vie humaine

 On ne doit jamais abandonner le sauvetage pourvu qu'il ait un brin d'espoir

 Li Huan : je n'éprouve aucune crainte face à la menace et à l'intimidation

 La Chine s'acquitte sérieusement de ses engagements solennels envers le monde

 Pelosi appelée à respecter la souveraineté chinoise
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.