Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 14.11.2008 16h09
Il est décidé que la Chine doit montrer la voie à suivre

Les économistes et les experts financiers chinois attendent que le réalignement monétaire, les questions autour des liquidités internationales et de la stimulation fiscale vont dominer au cours des débats au sommet du G20 à Washington le 15 novembre prochain.

Le gouvernement et beaucoup d'économistes sont d'accord que le maintien d'une croissance stable est essentiel pour surmonter la crise financière et maintenir la récession à distance.

Les 4 milliards de yuans de stimulation annoncée par le gouvernement dimanche est considéré par beaucoup comme une initiative de grande envergure, prise par la Chine pour éviter une récession mondiale.

"Avec près de 2 milliards de dollars en réserves étrangères et un excédent budgétaire, la Chine a des marges plus larges de relance budgétaire que les gouvernements de nombreux pays en voie de développement, qui doivent en plus faire face à de déficits extérieurs élevés et le fardeau de la dette", a déclaré Jing Ulrich, directrice générale et présidente de China Equities J.P. Morgan.

Les économistes affirment que malgré le fait qu'il sera difficile de reconstruire la structure financière internationale et cela prendra beaucoup de temps, le sommet pourrait aider à créer un dialogue entre les pays développés et les grands marchés émergents.

Mais ils affirment que les pays membres du G20 seront du moins en mesure de s'entendre sur un plan pour aller de l'avant, grâce à l'amélioration de la coordination et la compréhension mutuelle.

Les économistes disent que la Chine est une trop grande économie qui ne montre pas sa position aujourd'hui. C'est pourquoi ils pensent que les participants au Sommet vont probablement attendre que la Chine commence à jouer un rôle plus important et prenne sur elle plus de responsabilité en fonction de sa grande taille économique.

Jouer un rôle plus actif dans le rétablissement de la structure financière et contribuer à la stabilité économique mondiale apportera le prestige international et des avantages réels à la Chine, ont-ils dit.

"En raison de sa contribution à la croissance commerciale, aider à minimiser (l'impact) du ralentissement de l'économie mondiale, c'est certainement dans les plus grands intérêts de la Chine", a déclaré Ulrich.

A court terme, les économistes et les experts financiers pourraient s'adresser à la Chine pour qu'elle fournisse des liquidités en dollars américains aux banques centrales de nombreux pays, lui demander de continuer à détenir des actifs en dollars dans les réserves de devises étrangères, et, à moyen terme, de demander qu'elle adopte un système plus flexible du taux de change.

En mettant en évidence l'importance croissante de la Chine, certains économistes suggèrent aussi qu'on pourrait lui donner une position plus importante dans les principaux organismes monétaires internationaux afin qu'elle puisse jouer une fonction dans le remodelage de la nouvelle structure financière internationale.

Wang Tao, économiste de l'UBS Securities a dit à China Daily: "La question d'accroître le rôle de la Chine dans les organismes internationaux importants, comme le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, sera certainement discutée".

D'autres économistes sont d'accord avec lui. "Il semble probable que d'autres pays, peut-être même les pays européens seraient plus ouverts à parler de la ré-attribution de droits de vote du FMI pour correspondre à la nouvelle forme de l'économie mondiale", a dit Stephen Green, directeur de recherche, au Standard Chartered de Chine. "Donc quoi que la Chine fasse pour stabiliser l'économie mondiale à ce point, cela devrait être sérieusement envisagé. Et nous sous-entendons par là éventuellement une recapitalisation du FMI ".

Les experts et les économistes ne sont toutefois pas trop sûrs que les pays européens soient enthousiasmés pour soutenir la position de plus en plus importante de la Chine au sein des organismes internationaux tels que le FMI. Pour les nations européennes, une telle mesure pourrait réduire leur influence dans le système financier international.

Le gouvernement des Etats-Unis sera également demandé de fournir des informations aux autres pays sur ce qu'il entend faire en ce qui concerne son système financier et l'économie d'expliquer comment il va stimuler la demande intérieure et stabiliser le système financier.

Les experts se pencheront également sur les mesures des Etats-Unis pour fournir des liquidités par le biais de facilités d'échange pour aider à stabiliser les monnaies dans les marchés émergents et des mesures prises pour soutenir le secteur immobilier.

"Bien sûr, il est possible que le gouvernement des Etats-Unis n'ait pas toutes les réponses, mais je pense que toutes ces questions seraient posées et discutées", a déclaré Wang Tao de l'UBS Securities.

Les économistes ont dit qu'alors que les Etats-Unis et les pays européens attendent que la Chine va adopter un système de taux de change plus souple pour les monnaies étrangères, ils ne s'attendent pas à un grand changement dans la politique monétaire dans les années à venir.

Stephen Green du Standard Chartered a dit à China Daily: "Nous pensons que Beijing tiendra un cours fixe du renminbi par rapport au dollar américain, ce qui va contribuer à une certaine stabilité en Asie. A ce point, les dévaluations compétitives dans cette région ne feront que rajouter de l'instabilité"

Wang espère que le taux de change du renminbi contre dollar américain devra rester stable pour l'année à venir, avec le cours de 6,8 yuans pour 1 dollar US.

Les économistes et les experts financiers disent que le sommet pourrait fournir une occasion pour les décideurs et les régulateurs du monde entier de reconsidérer les conséquences internationales de leur politique intérieure dans un monde sous l'emprise de la globalisation.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Les trois systèmes financiers chinois font face activement à la crise financière internationale
 La Chine ouvre la voie pour parer la crise financière
 900 milliards de yuan en trois ans pour résoudre le problème du logement
 La Chine continuera à jouer un rôle dans le FMI selon ses capacités, déclare le ministère chinois des A.E.
 Les projets de construction de routes et des chemins de fer bénéficieront d'un soutien financier de 8.79milliards de dollars au dernier quart de cette année
 Rudd réjoui par le plan de relance de la Chine
 Grande-Bretagne : Brown appelle à construire une société vraiment mondialisée
 Les présidents brésilien et italien discutent de la crise financière globale
 Crise financière : la Chine et l'Allemagne appellent à des actions coordonnées
 La BM, les Etats-Unis et le Brésil saluent le plan de stimulation économique de la Chine
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.