Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 11.02.2009 13h36
Quel signal a envoyé le « messager » français en visite en Chine ?

La tête d'une délégation composée d'une dizaine de jeunes parlementaires français, l'ancien Premier Ministre français Jean-Pierre Raffarin est en visite en Chine. Bien que la délégation a pour mission d'explorer les possibilités de réalisation d'un projet de formation et de perfectionnement de fonctionnaires chinois et français, mais on considère quand même que Raffarin a été envoyé en tant que « messager » pour lancer à la Chine un signal d' « apaisement » en vue de préparer la voie de l'amélioration des relations bilatérales franco-chinoises qui se trouvent en difficultés actuellement.

On l'appelle « messager », car c'était lui qui était venu en Chine l'année dernière portant un message oral du Président Nicolas Sarkozy après la détérioration des relations bilatérales mises à mal par les incidents lors du passage à Paris de la flamme des Jeux Olympiques de Beijing et le but de sa visite en Chine était d'apaiser les tensions surgies entre les deux pays.

Mais il y a une différence avec sa visite en avril dernier, car cette fois-ci Jean-Pierre Raffarin a surtout discuté avec les officiels chinois de la coopération bilatérale pour faire face ensemble à la crise financière. Mais le souhait ardent de la partie française de rétablir les bonnes relations bilatérales gravement endommagées est une fois de plus exprimé directement par l'ancien Premier Ministre français.

« La France respecte les politiques appliquées par la Chine et admire la croissance rapide de son économie. Les relations franco-chinoises doivent être basées sur le respect mutuel …… le Président Sarkozy est conscient du fond des problèmes et désire améliorer les relations bilatérales. », a-t-il dit lors d'une interview accordée à des journalistes. Et de souligner que la France attache une grande importance à la position de la Chine et agira concrètement pour restaurer la confiance politique mutuelle, améliorer et faire progresser les relations bilatérales.

En parlant des « signaux envoyés par la partie chinoise », dont le report de la date du Sommet Chine-Europe, la tournée en Europe du Premier Ministre chinois Wen Jiaboa qui a ‘côtoyé' la France sans y entré et la rencontre le 10 courant entre Wen Jiabao et la délégation qu'il conduit, Raffarin a affirmé que le gouvernement français leur « accorde une grande importance » et les prend en sérieux.

« Nous avons souligné maintes fois l'importance stratégique de l'amitié franco-chinoise et malgré qu'il ait surgi certains problèmes dans son processus de développement, mais son orientation stratégique demeure inchangée, a-t-il dit, les messagers de l'amitié franco-chinoise feront continuellement part de leur souci à ce sujet au gouvernement français et ils seront écoutés. »

Après les troubles et les émeutes qui ont éclaté en mars dernier à Lhassa et qui ont dégénéré en actes de violence, de pillage, d'incendie et de meurtre, la France a lié les Jeux Olympiques de Beijing au problème du Tibet et la Mairie de Paris a décerné au Dalai Lama le titre de « citoyen d'honneur », et ce qui est plus grave encore, c'est que malgré les avertissements répétés de la partie chinoise, le dirigeant numéro un de la République française, qui assumait la Présidence tournante de l'Union européenne, s'est obstiné à annoncé de vive voix, juste avant la tenue du sommet Chine-Europe, sa rencontre en Pologne avec le Dalai Lama, cela a attaqué sérieusement les intérêts fondamentaux de la Chine et mis en péril les relations sino-françaises.

« Le problème du Tibet est l'une des raisons de la détérioration des relations franco-chinoises. Mais, je réaffirme : la France respecte profondément la souveraineté de la Chine et ne soutient absolument pas tout acte visant à diviser la Chine. », a déclaré Raffarin.

Toutefois, il existe toujours des voix discordantes en France et le signal envoyé par la partie française manque d'harmonie et ne s'accorde pas : l'actuel Premier Ministre français François Fillon a prononcé un discours un Paris, dans lequel il insiste que la France a « le droit » de rencontrer le Dalai Lama.

« Cela montre l'hésitation de la partie française en envoyant le signal amical, car elle est confrontée à diverses difficultés. », a indiqué Xing Hua, chercheur à l'Institut d'études des problèmes internationaux de Chine. Il a indiqué que sous la pression de la situation intérieure en France et avec les préjugés au sujet de la situation actuelle au Tibet et de la nature des activités indépendantistes du Dalai Lama à l'extérieur de la Chine, la France, qui se heurte à des difficultés et des obstacles intérieurs, n'a pas pu adopter des mesures efficaces en vue de rétablir effectivement ses relations avec la Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La visite en Chine de la délégation française vise à améliorer les relations bilatérales
 J.P. Raffarin : le Président Sarkozy désire entamer un dialogue avec les dirigeants chinois
 « Je suis un vrai ami de la Chine », déclare M. Jean Pierre Raffarin
 La bonne volonté manifestée par la partie française, est-ce une reconnaissance de son erreur ou un jeu de la même vieille astuce ?
 La visite de réconciliation de Raffarin en Chine
 La France cherche à réparer les relations avec la Chine
 Que doit-on faire pour créer une situation nouvelle aux 45 années suivantes des relations sino-françaises ?
 La grève nationale en France met Nicolas Sarkozy à une rude épreuve (Le Quotidien du Peuple, page 6)
 Les relations entre la Chine et la France dans quel sens vont-elles évoluer ?
 Réplique du MAE au sujet du blocage du site officiel de l'Ambassade de France en Chine
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.