Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 06.05.2009 16h57
Sondage : les Français partagés sur Nicolas Sarkozy, mais plutôt satisfaits du rôle joué par Carla Bruni-Sarkozy

Le 6 mai est le jour du deuxième anniversaire de l'élection de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République. Quelle image ont les Français du président qu'ils ont choisi et surtout quant à ses mérites et à ses erreurs ? L'opinion publique française est partagée sur cela, mais elle éprouve un sentiment plutôt complexe à l'endroit du rôle que joue Carla Bruni en tant que « Première dame » de la France, rapporte le quotidien « Guangzhou Daily » qui ajoute que pour la masse populaire française, il existe un assez grand écart entre l'image de Bruni, et surtout ses frasques amoureuses, et celle de la « Première dame » traditionnelle. Mais c'est justement cela qui fait qu'un grand nombre de Français sont à penser qu'elle "représente bien la France à l'étranger" et une majorité d'entre eux ne voient pas d'incompatibilité entre sa carrière artistique et son rôle de Première Dame de France, malgré que certains autres jugent au contraire ces deux activités incompatibles.

L'opinion publique partagée sur le bilan des deux ans de Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

Nicolas Sarkozy a accédé deux ans plus tôt au pouvoir suprême de la République française et tout le peuple du pays attendait beaucoup de lui ; deux ans plus tard, il tient toujours les rênes de l'Etat, mais il s'enlise de plus en plus dans le bourbier, car deux Français sur trois sont déçus et mécontents de ses actions.

Un tout dernier sondage effectué en France montre que 63% des Français jugent le bilan de ses deux premières années de quinquennat «plutôt négatif » contre seulement 28% de « positifs » et de « satisfaits ». Un responsable de l'Institut de sondage a indiqué qu'un chiffre tellement important de « déçu » et de « négatif » dans l'opinion publique quant à l'action du Président de la République ne signifie pas que celui-ci a transgressé les déclarations qu'il a faites lors de sa campagne électorale, en réalité cela est principalement due à la crise financière internationale qui a intensifié et aggravé les diverses contradictions sociales. Et c'est justement à cause de cela que la promesse faite par Nicolas Sarkozy de construire une nouvelle France ne peut être ni tenu ni réalisé. Lorsque le chômage s'aggrave et la queue des personnes qui cherchent du travail s'allonge sans cesse, sa soi-disant « déclaration électorale de type Thatcherism », selon laquelle la prospérité économique pourrait être réalisée avec les efforts dans le travail, est devenue un verbiage vide et creux.

Au cours des deux années écoulées, Nicolas Sarkozy s'était efforcé de faire de son mandat présidentiel un « mandat de propagande ». A cet effet, il a parcouru, à la tête de ses conseillers' presque toutes les grandes villes françaises, ce afin d'obtenir le plus de soutien pour l'application de ses mesures politiques.

En deux ans de mandat, Nicolas Sarkozy n'a pas ralenti la cadence imposée par ses promesses de campagne et jamais autant de chantiers politiques n'ont été conduits en si peu de temps. Les Français apprécient unanimement les nouvelles mesures politiques prises à l'endroit des écoles et des hôpitaux, ainsi que les réformes dans la politique fiscale et dans le système universitaire. D'autre part, on admire fortement sa capacité dans le domaine diplomatique.

La « Première dame » suscite un sentiment complexe parmi la masse populaire.

La masse populaire française éprouve un fort sentiment complexe envers Carla Bruni. Nombreux sont les gens qui pensent que son image personnelle et ses frasques amoureuses du passé sont contraire à l'image traditionnelle de la « Première dame » de France, mais c'est justement sa distinction avec les autres, ses originalités et sa préférence pour la nouveauté qui ajoutent des points à la politique diplomatique du Président Sarkozy.

Carla Bruni, qui est toujours en tête de la mode, est devenue logiquement, après son mariage avec Nicolas Sarkozy et suivi de son entrée au Palais de l'Elysée, la « façonnière plastique » de l'image de celui-ci. En accompagnant son époux dans ses visites à l'étranger, elle a le don d'utiliser son charme particulier pour fasciner et conquérir et la population et les médias de ces pays. Sa grâce, son élégance et son aisance constituent de belles manières qui ajoutent une splendeur brillante à la voie diplomatique du Président français.

Bien que « l'effet Bruni » gagne ovation et acclamation, néanmoins, en raison des difficultés pour promouvoir en France les mesures de réforme et de l'aplatissement de jour en jour de la bourse des gens du peuple, la « carte d'épouse » ne peut plus en fin de compte aider Nicolas Sarkozy à relever son indice de popularité qui dégringole de façon dangereuse. Mais, ce dernier n'est ni abattu ni découragé par la chute de sa cote de popularité. Au contraire, il ne cache aucunement sa résolution à briguer un deuxième mandat.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Cet article est à peu près exact sauf pour ce qui concerne le paragraphe où il est dit que...
"Les Fran?ais apprécient unanimement les nouvelles mesures politiques prises à l"...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?