Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 11.08.2009 15h26
La lutte contre le tabagisme mise en question

* Comment peut-on compter sur les administrations, qui sont liées à l'industrie du tabac pour prendre des mesures qui vont nuire à leur propre activité économique? C'est un conflit d'intérêts.

Le fait que les ministères du gouvernement puissent tirer profit de l'industrie du tabac, tout en contrôlant les efforts de la Chine pour éradiquer le tabagisme va sérieusement entraver les initiatives de lutte contre le tabagisme, affirment les membres d'un groupe de réflexion.

Actuellement, le ministère de l'Industrie et des technologies de l'information dirige la politique nationale de lutte contre le tabagisme. Le même ministère administre également et représente China Tobacco Monopoly Bureau et China National Tobacco Company.

"Comment peut-on compter sur les administrations, qui sont reliées à l'industrie du tabac pour prendre des mesures qui vont nuire à leur propre activité économique? C'est un conflit d'intérêts", a déclaré Wang Ke'an, directeur de l'organisation nationale de lutte anti-tabac, le Research Center for Health Developpement .

Wang a fait ce commentaire jeudi à l'occasion du lancement du rapport sur la lutte contre le tabagisme en Chine pour l'année 2009 intitulé A Civil Society Perspective.

Les compagnies de tabac en Chine sont toutes publiques et leurs revenus représentent l'une des principales sources de recettes de l'Etat.

Certaines zones rurales chinoises pauvres sont fortement dépendantes des recettes provenant de la culture du tabac et de la production de cigarettes, ce qui serait l'une des raisons pour lesquelles le gouvernement pourrait ne pas être pressé pour décourager le tabagisme dans le pays, a déclaré Wang.

La Chine a ratifié l'Organisation mondiale de la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) en 2005 et a officiellement rejoint les efforts mondiaux pour réduire le tabagisme.

Mais Yang Gonghuan, directeur de l'Office de lutte contre le tabagisme sous l'égide du Centre chinois de prévention et du contrôle des maladies, a annoncé qu'un grand nombre de dispositions de la convention-cadre ont été mal appliquées.

A ce jour, les paquets de cigarettes vendus en Chine ne portent pas d'avertissements graphiques concernant l'impact du tabac sur la santé, comme les dents en décomposition et des poumons noircis par le goudron.

Et la plupart des bars et des restaurants chinois sont toujours tolérants à l'égard des fumeurs.

"La nation a besoin d'une institution de lutte contre le tabagisme, qui serait indépendante de l'intervention de l'industrie du tabac", a déclaré Wu Yiqun, directeur adjoint du groupe de réflexion. "L'industrie du tabac doit être coupée de la politique et du gouvernement."

Wu a déclaré que le Ministère de la Santé (MOH) devrait prendre les devants dans des initiatives de limitation du nombre de fumeurs parce qu'il doit faire affaire au coût élevé de l'amour de la Chine pour les cigarettes - le tabac tue 1,2 millions de Chinois chaque année et des millions de consommateurs de tabac ont besoin des soins médicaux. Le ministère de la Santé a mis un début à ces mesures au mois de mai en ordonnant les hôpitaux à éliminer les zones pour fumeurs dans l'enceinte des établissements médicaux d'ici 2011.

Karl Fagerström, qui dirige le Smokers Information Center à Helsingborg, en Suède, a déclaré que le gouvernement chinois, une fois qu'il aura décidé de réduire le tabagisme, sera en mesure de faire des progrès, et il a instamment demandé au public de faire pression sur le gouvernement pour qu'il passe à l'action.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?