Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 20.08.2009 16h05
La panne MSN et la sécurité de l'Internet chinois

La récente 'coupure MSN ' a causé de graves ennuis et apporté de lourdes conséquences aux cols blancs salariés et la raison de la panne accidentelle a suscité un assez grand bouleversement dans les milieux du travail. Le réseau MSN Messenger China a déclaré le 18 août que la panne-coupure de MSN était due à la destruction par le séisme de câbles sous-marins. Mais selon une personne initiée dans les affaires du domaine de service de communication immédiat, le problème principal ce n'est pas l'endommagement des câbles optiques sous-marins qui assurent la transmission des signaux, c'est en fait que le serveur MSN n'est pas installé en Chine.

Lors d'une interview exclusive accordée à un journaliste du « Quotidien de la Jeunesse chinoise », un spécialiste de l'Internet a indiqué que lorsque les internautes chinois visitent les noms domaniaux extérieurs tels que com, dans la plupart des cas, ce genre de visites doit passer à travers les serveurs de noms domaniaux extérieurs qui leur donnent une interprétation, alors que dans le cas d'une rupture de câbles optiques sous-marins sino-américains, il se produit un problème d'interprétation. En réalité, pour ce qui est de visites à com et à d'autres noms domaniaux extérieurs, non seulement le droit d'initiative est détenu de l'extérieur, en plus le degré de dépendance est également très élevé quant aux conditions extérieures de communication, tandis que diverses raisons, dont séisme et autres calamités naturelles, ainsi que les conflits politiques pourraient toutes causer la suspension des visites domaniaux extérieurs dont com.

« En réalité, à chaque fois qu'il se produit le séisme, le typhon ou d'autres calamités naturelles, lesquelles pourraient causer la panne de serveurs, ce n'est pas seulement MSN qui en souffre, car les serveurs ne sont pas installés en Chine, la panne pourrait se produire chez les logiciels antivirus, tels que Kaspersky, qui seront alors incapables de s'élever à un niveau supérieur et de se renouveler. », a dit l'inspecteur général d'une chaîne scientifique et technique d'un certain portail site web de l'intérieur du pays.

D'après les informations recueillies, le serveur fondamental de l'Internet est installé aux Etats-Unis, alors que pour les treize principaux serveurs établis à travers le monde, la Chine ne dispose de droit de contrôle d'aucun. En réalité, en dehors des Etats-Unis, les usagers chinois de l'Internet, de même que les usagers des autres pays du monde sont confrontés au même problème. L'Union européenne a lancé même un appel pour que le serveur fondamental de l'Internet soit placé sous le contrôle de l'ONU.

A l'heure actuelle, le serveur fondamental de l'Internet mondial est sous le contrôle d'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) qui est un organisme privé américain établi en 1998 avec l'autorisation du Département du Commerce des Etats-Unis. Déjà en 2005, des représentants de l'Union européenne ont déclaré lors d'une conférence internationale tenue à Genève que l'Internet mondial est une ressource dont la jouissance doit être partagée par le monde entier, que son droit de contrôle définitif n'appartient pas à un seul pays et que les Etats-Unis doivent renoncer peu à peu à ce droit. L'Internet international doit être placé sous le contrôle conjoint des gouvernements et des organismes privés. Il a été suggéré de 'décentraliser le pouvoir' de l'Internet à des organisations intergouvernementales ou bien qu'il soit placé directement sous le contrôle d'organisations relevant de l'ONU.

En réalité, les membres du Conseil d'administration de l'organisme privé américain ICANN appartiennent à des pays du monde entier, mais ce qui est inadmissible c'est que le Département américain du Commerce a le droit d'opposer son veto aux décisions prises par le Conseil d'administration d'ICANN.

Ces dernières années, certains pays en voie de développement ont indiqué que les pays occidentaux qui ont accédé plus tôt à l'Internet ont accaparé en grande quantité les noms domaniaux, tandis que les pays qui ont accédé par la suite ne peuvent partager entre eux que le reste très limité des ressources. Un nombre croissant de pays demandent à partager avec les Etats-Unis le droit de contrôle de l'Internet.

L'interruption de télécommunications fait paniquer les internautes

Chine: Coupure des télécommunications en raison de dommages de câbles sous-marins

Paralysie massive de MSN en Chine, sans doute provoquée par un séisme à Taiwan

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Les médias occidentaux répètent la tragédie sous forme de farce
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise