100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 28.09.2009 13h19
Pourquoi la Chine a-t-elle pu échapper à la « théorie de l'écroulement » ?

Des mots et termes nouvellement créés, tels que 'Chimerica' (China + America) et 'G2', apparaissent sans cesse dans les reportages les principaux médias occidentaux et cela donne l'impression aux gens que la Chine, en tant qu'une grande puissance émergente, est en voie d'être sur un pied d'égalité avec les Etats-Unis qui est de fait la seule superpuissance de notre monde.

Mais ce qui est évident, c'est que la Chine n'est pas encore dotée de la force et puissance voulues dans ce cas. Néanmoins, le développement économique rapide, ces trente dernières années, de la Chine et son attitude énergique et vigoureuse, face à la situation actuelle où l'économie mondiale est en régression, font que le monde entier réfléchit sérieusement au secret qui lui permet de conserver et de maintenir son dynamisme et sa vitalité.

Toutefois, il n'a pas été facile à la Chine de s'engager dans cette voie de développement qui lui assure actuellement succès et triomphe. En se mettant à la recherche d'une voie qui s'adapte réellement à la réalité de la Chine et à son développement, le Parti communiste chinois (PCC) a subi de nombreux revers, a parcouru un chemin semé de difficultés, d'obstacles et d'embûches et a dû faire face à d'innombrables défis.

Au cours des six décennies qui ont suivi l'avènement de la Chine nouvelle, certains ont émis sans cesse des doutes à l'égard de ce pays socialiste le plus peuplé du monde en indiquant qu'il est sous la menace imminente de l''écroulement' et de l''effondrement'.

Déjà depuis la fondation de la République populaire de Chine, nombreux étaient ceux qui s'interrogeaient sur la capacité de ce parti politique, qui représente principalement le prolétariat et la classe ouvrière et dont les membres sont composés essentiellement de paysans, à pouvoir diriger un pays tellement immenses et tellement peuplé.

Au sein du Parti du Guomindang (Kuomintang), on affirmait que la Chine Rouge va s'écrouler et s'effondrer d'un moment à l'autre et la principale raison c'est que ses dirigeants étaient dans l'impossibilité de nourrir et de faire vivre une population de 500 millions d'habitants. De l'autre côté, le régime rouge révolutionnaire manquait d'expériences en matière de l'exercice du pouvoir et n'avait pratiquement aucune connaissance sur les moyens de construire un puissant pays industrialisé et moderne.

Par la suite, la Chine a dû subir de graves et sérieuses épreuves dans son édification et son développement, telles que la Guerre de la Corée, le 'grand bond en avant' et les trois ans de calamités naturelles. Parmi mes nombreux défis auxquels le pays a dû faire face, la 'Grande Révolution culturelle', qui a duré dix ans, a poussé la Chine au bord du précipice et la Chine était alors tout près de s'écrouler ……

Lors de la Guerre froide, l'existence de la Chine a été menacée par les pays qui pratiquait l'hégémonisme et qui envisageaient de déclencher une attaque-éclair nucléaire contre elle.

Mais la Chine a continué à exister et a pu par la suite créer le miracle de son développement.

Le professeur Wang Yukai de l'Institut nationale de l'Administration a indiqué qu'en réalité depuis le début de l'avènement de la Chine nouvelle, y compris les époques suivantes du 'grand bond en avant', de la 'révolution culturelle' et autres, la Chine ne s'est pas appliquée à réfuter l'idée du monde extérieur selon laquelle 'la Chine est au bord du gouffre et près de s'écrouler', car à cette époque-là, la Chine et l'Occident étaient des antagonistes qui s'opposaient l'un à l'autre, la Chine était alors relativement fermée et concentrait ses efforts pour régler ses problèmes intérieurs et pour surmonter les difficultés qui l'assaillaient de toutes parts.

En 1978, la Chine a choisi une nouvelle voie pour assurer son avenir et son destin et depuis ce temps-là, avec l'émergence de la Chine, il s'est produit furtivement des changements dans l'échiquier international. Sous la direction de Deng Xiaoping, les réformateurs chinois ont pris la décision d'ouvrir la Chine au monde extérieur et ont élaboré un nouveau mode de développement économique, ce qui a une fois de plus suscité l'attention de tout le monde.

Bien que la Chine ait remporté des succès remarquables quant à son développement économique, mais la pression et les défis auxquels elle doit faire face n'ont jamais disparu.

Fin printemps et début été 1989, les troubles politiques qui ont éclaté à Beijing, capitale de la Chine, ont fait pensé au monde occidental que c'était le signe de la débâcle et de la dissolution du pouvoir rouge en Chine.

Et l'écroulement et l'anéantissement en 1991 de l'ancienne Union soviétique ont plus que rassuré les Occidentaux qui pensaient alors qu'il est impossible que la « voie du socialisme à la chinoise », à la laquelle la Chine s'en tient, pourrait continuer à exister et à subsister.

Lester R. Brown, Fondateur et Directeur de l'Institut américain Earth Policy Institute, a écrit et publié en 1994 un article intitulé « Qui fera vivre la Chine ? », dans lequel il décrit il décrit une situation sombre et navrante. D'après lui, en tant que pays le plus peuplé du monde, il est impossible à la Chine de se soustraire à de grandes difficultés, dont en premier lieu la pénurie de l'approvisionnement alimentaire et céréalière et que cela suscitera le désordre et les troubles dans la communauté internationale et apportera en même temps de grands malheurs à toute l'humanité.

L'adhésion en 2001 de la Chine à l'OMC (Organisation mondiale du Commerce) a provoqué une fois de plus les contestations de certains savants et spécialistes occidentaux qui ont émis des doutes sur la continuité et la durabilité du rapide développement économique de la Chine. Parmi eux, certains ont indiqué que les 'entreprises publiques chinoises faibles, vulnérables et sclérosées' seront dans l'impossibilité de survivre' après l'adhésion de la Chine à l'OMC et que leur écroulement provoquera certainement une panique générale de toute la société chinoise.

Gordon Chang, un avocat américain d'origine chinoise qui a travaillé vingt ans en Chine, a prévu l'écroulement soudain de la Chine dans un temps relativement court.

Il a eu même le culot d'affirmer que le système politique et économique appliqué alors par la Chine lui permettra tout au plus de survivre cinq ans …… et de dire que l'économie chinoise est en train régresser, connaît un début d'effondrement et que la date de son écroulement sera avant, et non après, les Jeux Olympiques 2008 de Beijing !

Mais avec le temps qui avance inexorablement, l'économie chinoise continue à maintenir sa croissance rapide, et surtout au moment où l'économie mondiale fléchit et est en dépression, elle continue à se comporter de façon vigoureuse et cette réalité dément et réfute la 'prédiction' et la 'prophétise' de Gordon Chang et de ses semblables, lesquelles, ne tenant pas debout, s'écroulent d'elles-mêmes.

Wang Yukai a indiqué que la raison pour laquelle le jugement sur la Chine des pays occidentaux est souvent démontré comme erroné, c'est qu'il existe le problème de ‘position'. Les pays occidentaux observent toujours la Chine sous un angle de vue rempli d'idées préconçues et ils ne peuvent constater clairement et explicitement la logique inductive interne du développement de la Chine.

Il a poursuivi en faisant remarquer que le monde occidental pense également que la politique de réforme et d'ouverture appliquée en Chine fera que son système économique se transformera petit à petit en système économique du marché, ce qui changera radicalement le système politique de la Chine et le modèle chinois deviendra en fin de compte un modèle à l'occidental. Mais ce qui est sûr et certain, c'est que la Chine dispose d'un modèle de développement particulier qui s'adapte à sa réalité.

D'un pays frappé d'ostracisme par l'Occident, la Chine est devenue aujourd'hui un pays qui avance et progresse d'un pas sûr vers une puissance mondiale et son modèle de développement est accepté et reconnu de plus en plus par le monde.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois avance une proposition en cinq points pour un monde plus sûr
Justine Henin de retour
La Chine est un nouveau modèle de développement pour le monde
La Chine est une vraie ami de l'Afrique et elle n'a jamais pensé à s'emparer de ses ressources naturelles
La rencontre Hu Jintao-Nicolas Sarkozy axée sur trois sujets importants