100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 04.11.2009 13h59
Le déséquilibre économique mondiale est-il dû aux exportations chinoises ?

Le Directeur Adjoint du Centre d'études sur le Développement du Conseil des Affaires d'Etat Lu Zhongyuan a déclaré récemment qu'en ce qui concerne le problème du commerce extérieur de la Chine, des gens de l'intérieur ou de l'extérieur du pays sont sujets à de certains erreurs et méprises :

I – La Chine est un pays qui dépend de l'exportation.

Lu Zhong yuan a indiqué que l'idée que la Chine est un pays qui dépend de l'exportation et un modèle de croissance économique basé principalement sur l'exportation est inexacte et injuste.

Comme exemple, il a dit qu'au cours des années allant de 2001 à 2007, la croissance économique en Chine a été due principalement aux deux importantes demandes intérieures que ce sont la consommation et l'investissement. En 2001, par exemple, la contribution de l'investissement et de la consommation a été respectivement de 4,1% et de 4,2%, tandis que l'exportation a reculé de 0,1% et que la croissance économique a été de 8,3%. De même, en 2005, 2006 et 2007, la contribution des exportations nettes a été seulement de 0,2% à 0,7%, alors que le reste 8% a été totalement dû à la demande intérieure, c'est-à-dire à l'investissement et à la consommation et la contribution de ces deux là a été respectivement de 4,2% environ. Tout cela prouve que la croissance économique de la Chine n'est principalement pas due à l'apport de la demande extérieure.

II – La réévaluation du taux de change du RMB pourrait diversifier les exportations chinoises.

Lu Zhongyuan pense que la Chine possède des avantages comparatifs quant à sa main-d'œuvre et à ses terres et c'est la raison pour laquelle elle est dotée d'une supériorité concurrentielle quant à ses industries de fabrication de produits bas de gamme. Ce genre de chaîne industrielle dans le partage international du travail est quelque chose qui n'est nullement mauvaise pour notre pays, car l'apparition de ce phénomène est due à la combinaison des avantages composés des facteurs essentiels de la Chine et du partage de travail international.

« Nos exportations sont nombreuses et en grande quantité, cela n'est nullement notre faute, car la chaîne de partage de travail dans les industries internationales est dirigée et contrôlée principalement par les grandes sociétés multinationales des pays développés. Ce genre de structure de partage de travail international peut-il être réglé simplement par la réévaluation du Renminbi (RMB, monnaie chinoise) ? », a dit Lu Zhongyuan et d'ajouter : « Le seul moyen d'apporter une solution du problème de la surabondance des exportations chinoises c'est de changer la structure du partage de travail international. Par conséquent, la trop grande quantité des exportations chinoises n'est pas un problème que la Chine a créé elle-même. »

III – Reprocher de façon simple et grossière à la Chine de dépendre trop de l'exportation.

Les entreprises chinoises investissent peu à l'étranger et calculer simplement d'après le PIB, le degré de dépendance de l'exportation de l'économie chinoise est effectivement assez élevé.

« Mais on ne doit pas oublier qu'un grand nombre de grandes sociétés multinationales de pays développés se sont installées à l'étranger et le revenu national brut réalisé outre-mer par ces sociétés multinationales dépasse de loin le PIB de leur pays respectif. Elles n'ont pas à réexporter de leur production intérieure. Elles sont disposées à travers le monde, mais leurs recettes sont intégrées dans le revenu national brut de leur mère pays. », a indiqué Lu Zhongyuan.

C'est complètement le contraire pour la Chine. Lu Zhongyuan a indiqué que les entreprises chinoises profitent de leurs avantages comparatifs pour accepter le transfert des industries internationales. « La chaîne du partage de travail des industries internationales tire son origine de facteurs complexes et on ne doit pas dire tout simplement que la Chine, qui est un pays à haut degré de dépendance des exportations, est la cause principale et la source du mal du problème. »

IV – Les exportations chinoises sont à l'origine du déséquilibre économique mondial.

« Les exportations chinoises représentent en fait une très faible part des exportations mondiales. En 2008, elles étaient seulement de 8% alors que les exportations allemandes étaient de 9%. Pourquoi on ne dit pas que c'était l'Allemagne qui a déséquilibré l'économie mondiale ? ».

D'après Lu Zhongyuan, il existe de grands problèmes quant à la méthode de calcul existante du commerce international. Il a cité comme exemple les baladeurs multimédia Apple exportés par la Chine, leur prix sortie usine est de 150 dollar US, tandis que leur prix de vente en détail sur le marché est de 300 dollars US et dans celui-ci, seulement 3 à 5 dollars US de frais de transformation reviennent à la Chine, alors que le reste plus de 140 dollars US ont été revalorisés au Japon. C'est pourquoi pour un baladeur multimédia Apple exporté par la Chine, on doit compter seulement 5 dollars US pour celle-ci et non pas 150 dollars US.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Onze moines tibétains diplômés "docteurs en boudhisme" en Chine
Plan de traitement de la grippe A (H1N1) pour les enfants par la médecine traditionnelle
Les importations sont aussi essentielles que les exportations à l'économie chinoise
L'économie joue le rôle d'avant-garde dans la reprise des échanges entre la Chine et la France
Les suicides successifs chez France Télécom donnent un avertissement à la Chine
Pourquoi la Chine qui fait constamment l'objet d'enquêtes antidumping continue-t-elle à faire de gros d'achats à l'étranger ?
Les trois grandes erreurs de l'Occident qui exige la 'réévaluation du RMB'