Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 31.12.2009 14h51
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise

Il a été déterminé après appréciation et évaluation les dix grandes nouvelles de la progression en Chine en 2009 d'une société civique. Malgré que certains événements, tout en exprimant la tension sociale et en aboutissant à l'affrontement d'intérêts, présentent un certain degré de conflit social, mais, à travers cela, on aperçoit l'apparition petit à petit d'un sujet pluriel participant à la gestion sociale, tandis que l'interaction mutuellement avantageuse entre le gouvernement et le peuple est en train de stimuler et d'exciter les forces contribuant à l'amélioration du système et du régime de gouvernance et que le poids de la raison dans la gouvernance publique augmente de plus en plus. Une société civique qui se développe continuellement est en train de jouer un rôle grandissant dans l'amélioration du système de l'économie du marché, dans la transformation des attributions gouvernementales, dans l'agrandissement de la participation citoyenne, dans la progression de la démocratie fondamentale, dans le perfectionnement de la gestion sociale, dans l'augmentation des services d'intérêt public, ainsi que dans d'autres domaines.

La première, en tant qu'hôte de www.xinhuanet.com, le Premier Ministre Wen Jiabao échangent des idées en ligne avec des internautes et de plus en plus de fonctionnaires du gouvernement ont des contacts cordiaux et sympathiques avec les internautes.

Après l'échange en ligne en 2008 du Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) Hu Jintao avec des internautes de www.people.com.cn, le Premier Ministre Wen Jiabao a procédé, à la veille de la tenue en 2009 des deux sessions de l'APN (Assemblée populaire nationale) et de la CCPPC (Conférence consultative politique du Peuple chinois), à des échanges audiovisuels et par écrit en ligne avec des internautes de l'intérieur et de l'extérieur du pays.

Face aux internautes qui constituent une force de plus en plus grandissante dans le développement rapide de la société chinoise, les officiels aux différents échelons commencent à utiliser l'internet pour développer leurs idées politiques et l'utilisent en tant que moyen important leur permettant de connaître la situation sociale et l'opinion publique. Par exemple, le Secrétaire du Comité du PCC de la Province du Guangdong Wang Yang a adressé des messages en ligne aux internautes ; le Secrétaire du Comité du PCC de la Province du Hunan Zhang Chunxian a adressé en son nom personnel aux internautes ses meilleurs vœux à l'occasion du Nouvel An ; le Secrétaire du Comité du PCC de la Province du Jiangxi Su Rong a appelé en ligne les internautes pour leur demander d'émettre leurs idées et leurs suggestions pour une meilleure gouvernance de la Province et plus de 8,4 millions d'internautes ont répondu à son appel ; le Secrétaire du Comité du PCC de la Province du Guizhou Shi Zongyuan accède chaque jour au « Coin des messages adressés aux dirigeants locaux » pour consulter les idées et les propositions des internautes et en cas de problème important, il imprime directement le message concerné afin de pouvoir traiter l'affaire dans l'immédiat ……

La deuxième, les observateurs volontaires du budget public 'défient » la loi afin de faire progresser la transparence des finances publiques.

Depuis 2006, le citoyen Li Detao et ses collègues ont fait une demande à quinze ministères et départements du gouvernement central et à dix-huit gouvernements locaux pour l'examen des projets budgétaires. Ils se font appeler « observateurs volontaires du budget public ». Le 27 mai 2009, Li Detao a pu examiner le projet budgétaire sectoriel 2008 du gouvernement de Shenzhen ; le 27 octobre, le Ministère de la Santé publique a publié à leur intention les budgets presque complets de ses départements. Sous l'impulsion de leurs efforts, en octobre 2009, le Bureau des Finances de la Municipalité de Guangzhou a été le premier dans tout le pays à rendre public en ligne les budgets de 114 départements gouvernementaux de la municipalité et il est autorisé aux internautes de les télécharger à titre gratuit.

La troisième, il est décidé de d'ajourner l'obligation d'installer le logiciel de filtrage d'Internet Green Dam sur tous les ordinateurs vendus en Chine : changement d'une politique publique suite à l'expression de l'opinion publique.

Le 9 juin 2009, le Ministère chinois de l'Industrie et de l'Informatisation a publié l' « avis sur la pré-installation du logiciel de filtrage d'Internet Green Dam sur tous les ordinateurs vendus en Chine », dans lequel il est prescrit qu'à partir du 1er juillet, tous les ordinateurs vendus en Chine, y compris les ordinateurs importés, doivent sans exception doté du programme de filtrage d'internet portant le nom de « Green Dam Youth Escort »(绿坝•花季护航), le but de cette mesure étant de protéger les enfants contre les contenus choquants sur l'internet. La nouvelle une fois connu, elle a suscité de l'inquiétude parmi un grand nombre d'internautes qui ont engagé immédiatement un grand débat qui s'est concentré sur le degré effectif de la protection bien intentionnée du gouvernement quant à la purification de l'environnement complexe de l'internet ainsi que sur l'empêchement de l'abus du pouvoir arbitraire sur ce genre d'informations et de nouvelles dissimulées. Quant à Li Fangping, un avocat du Bureau Ruifeng de Beijing, il a présenté au Ministère concerné une demande de transparence d'information et d'audition publique quant à l'obligation d'installation du logiciel en question. Finalement, le Ministère a déclaré que l'installation du logiciel « Green Dam Youth Escort » n'est plus obligatoire.

La quatrième, l'utilisation dans le langage de la forme passive 'être ……' est devenue un problème chaud de la société.


Le 12 juillet 2009, l'internaute Zhao Dongdong, qui porte le nom web « Jiang Li He Jiang » (Mélange de sauce dans la sauce), a publié au forum un message intitulé « Les diplômés fâchés et en colère demandent : qui a signé en mon nom l'accord d'emploi ? Un taux de recrutement falsifié ! », message dans lequel il dit que dans la situation où il n'a pas été informé, son école a signé en son nom avec une entreprise un « protocole d'emploi », alors qu'il ne connaissait rien de cette entreprise. Et tout de suite, l'expression « être employé » a fait rapidement le tour de l'internet et on la répète de bouche en bouche. Puis, avec l'apparition de l'expression « être employé », les mots concernant toutes sortes de « phénomènes étranges et bizarres » se voient précédés du verbe « être » (forme passive), tels que « être accédé à l'aisance moyenne », « être augmenté », « être assidu au travail » ……

La cinquième, le moyen de « tendre un piège dans l'application de la loi » suscite la désapprobation publique, laquelle devient une grande force poussant le gouvernement à exercer son pouvoir en tenant compte de la loi.

Le 14 octobre 2009, il s'est produit dans le nouvel arrondissement Pudong de la Municipalité de Shanghai un cas suspect de transport illégal, le suspect Sun Zhongjie, qui transportait à bord de sa voiture un client, a été intercepté par des agents de la gestion urbaine qui l'ont frappé d'une amende et qui ont retenu sa voiture. Mais, Sun Zhongjie, qui clamait à haute voix son innocence et qui gardait un grand doute à l'égard du processus d'application de la loi, s'est tranché de lui-même son petit doigt avec un couteau, ce qui a suscité une vive préoccupation des divers milieux de la société. Avant cet incident, le 8 septembre 2009 dans l'après-midi, lorsque Zhang Hui, qui conduisait sa voiture, s'est arrêté au feu rouge, un homme a monté dans sa voiture et lui a dit que souffrant au ventre il le prie de le l'emmener avec lui. Zhang Hui, qui a pris un « client » à bord de sa voiture, a été par la suite puni par la brigade de gestion urbaine de l'arrondissement Wenxing.

Ces deux cas de « souricière » tendue dans l'intention de l'application de la loi ont provoqué un débat animé alimenté en commun par les médias traditionnels et les médias internet et il s'est formé une opinion publique qui appelle à grande voix la gouvernance d'après la loi et la bonne intention dans l'application de la loi. Finalement, les autorités gouvernementales des deux arrondissements ont tenu respectivement un briefing pour éclaircir les deux affaires et pour reconnaître leur tort dans l'application de la loi et ont en fin de compte annulé leur décision de punition administrative. Elles ont présenté ouvertement, chacune de son côté, leurs regrets et leurs excuses aux divers milieux de la société. Quant aux deux responsables concernés, à savoir Lu Yuexing, chef adjoint du nouvel arrondissement de Pudong, et Wu Fukang, Directeur du Bureau chargé de la gestion urbaine de Pudong, ils ont reçu séparément un sérieux avertissement administratif.



[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme