100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 13.05.2010 16h28
Pourquoi la France pense-t-elle interdire aux femmes de porter le « voile intégral » en public ?

Après que le port, dans les lieux publics, de la « burka » (voile épais, ajouré à hauteur des yeux, qui couvre intégralement le corps des femmes musulmanes de la tête jusqu'aux pieds) et du hijab (voile qui couvre les cheveux, les oreilles et le cou porté par de nombreuses musulmanes) eut été interdit en Belgique, les Français pensent également à légiférer en matière du port en public du « voile intégral » par les femmes.

La raison officielle invoquée par les Français quant à cette interdiction éventuelle est tout à fait simple : le port en public par la femme du « voile intégral » va à l'encontre du sens de valeur de la nation française.

Mais comment ce comportement enfreint-il les valeurs françaises ? Abordant cette question-là dans un discours qu'il a prononcé à une session de l'Assemblée nationale, le Président français Nicolas Sarkozy a donné les explications détaillées suivantes :

« Dans notre pays, nous ne pouvons souffrir que les femmes deviennent des captives en coulisse, qu'elles soient isolées de toute la vie sociale et qu'elles soient privées de leur personnalité individuelle. Le voile intégral n'est aucunement la marque d'une religion, c'est de fait le signe de la servilité et la preuve du rabaissement de l'être humain. C'est pourquoi je déclare solennellement qu'il sera mal accueilli sur le territoire de la République française ! »

Bref, les Français pensent que le « voile intégral » est un vêtement qui viole la liberté et la dignité de la femme.

Mais ce qu'on ne comprend pas, malgré la raison invoquée par les Français, c'est que les valeurs françaises ont été établies pour l'essentiel il y a déjà des siècles depuis la grande Révolution française (1789 à 1799) qui mit fin, en France, à l'Ancien Régime. Alors pourquoi c'est au vingt et unième siècle que les Français se rappellent qu'il faut interdire aux femmes de porter le « voile intégral » en public ?

D'ailleurs, la France n'est pas le seul pays qui fait spécialement une loi pour empêcher les femmes de porter cet habit dans les lieux publics, car la Belgique a été le premier pays européen à lancer ce genre d'interdiction et sa façon de faire a été imitée non seulement par son pays voisin la France, mais également par d'autres pays dont l'Italie et le Danemark.

Alors quelle est la vraie raison qui amène la France et certains autres pays de l'Europe à agir ainsi.

La vraie raison réside en réalité dans le problème de la sécurité publique et surtout et pour diminuer autant que possible les éventuelles attaques terroristes dans les lieux publics. Si l'on autorise les femmes à porter dans les lieux publics le « voile intégral » qui couvre entièrement leur corps de la tête jusqu'aux pieds en laissant voir seulement les yeux, cela constitue alors, à la stabilité et à la sécurité de la société, les périls et les dangers latents suivants :

Tout d'abord, la femme, qui porte un « voile intégral » l'enveloppant de la tête aux pieds, ne peut-être reconnu par un tiers et elle peut se sentir esseulée et abandonnée par la société, deux graves problèmes qui font qu'à la longue, elle pourrait être enfoncée dans un isolement total et coupée du courant principal de la société, ce qui lui permettra facilement de se laisser gagner par un sentiment d'hostilité et de haine envers celle-ci.

Ensuite, les fréquents actes terroristes ont amené les habitants des pays européens, dont la France, à nourrir envers la communauté musulmane résidant dans leur pays respectif un sentiment de discrimination, de méfiance et de haute vigilance et c'est la raison pour laquelle les femmes qui s'habillent d'un voile intégral, dont la « burka », attirent facilement la méfiance de la population qui leur réserve un accueil froid.

Enfin, comme le « voile intégral » cache partiellement le visage de celle qui le porte et joue ainsi le rôle d'un masque dont l'effet empêche la police et les agents de sécurité des lieux publics ce connaître l'identité réelle du propriétaire du voile (burka) et que compte tenu du problème de la religion, il est impossible de soulever le tissu dissimulant le visage de la femme concernée pour l'identifier, ce qui gêne énormément le travail de protection de la sécurité publique.

Dans une société ouverte, la femme qui porte un « voile intégral » dans un lieu public constitue avec autrui une situation quelque peu inégale quant à la soi-disant possession de renseignements et d'informations, ce qui fait qu'il est difficile pour elle d'acquérir une profonde confiance de la part des autres, tandis que son avantage de « personne invisible » dont le visage caché ne peut-être reconnu peut être facilement utilisé et exploité par les terroristes et devenir ainsi une grave et sérieuse menace latente pour la sécurité publique et pour l'ordre public.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
le voile sert a légitimer la nécéssité de la charia c'est pourquoi il est imposé de manier...
l'analyse des causes est inversée dans votre reportage.La principale raison pour interdire...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: aucun lien entre lait en poudre et puberté précoce
Chine-reste du monde : Nouveaux accords de prêt préférentiel pour l'aide extérieure
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration