100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 14.05.2010 09h26
France : la classe moyenne s'inquiète de plus en plus de la baisse de son niveau de vie

« Economic Information Daily » rapporte qu'en France, la classe moyenne, qui se trouve entre la couche riche et la couche pauvre de la société, s'est beaucoup développée et renforcée au cours des trente années qui ont suivi le fin de la deuxième guerre mondiale et elle est devenue la force principale de la société française. Toutefois, avec le ralentissement de la croissance économique du pays dans les années quatre vingt du siècle dernier, la classe moyenne française a commencé à rencontrer des difficultés pour maintenir son niveau de vie et nombreux sont les gens de cette classe qui pensent qu'ils ont fait un « retour en arrière » quant à leur statut social, et c'est ainsi qu'un sentiment d'inquiétude et d'anxiété pour l'avenir incertain est en train de s'étendre au sein de la classe moyenne française.

Une définition qui n'a pas été reconnue généralement.

Le milieu scientifique français n'a pas donné jusqu'ici une définition précise et exacte de la « classe moyenne » et celle-ci n'est pas reconnue en général. On considère en général en France que la couche intermédiaire qui se trouve entre la classe riche et la classe pauvre est la classe moyenne.

Un sociologue du Centre français d'études sur les conditions de la vie a défini que 50% de la population française qui se trouve au niveau moyen de la société est la classe moyenne, dont une partie des gens qui disposent chacun d'un revenu mensuel de 1.120 à 1.750 euros est appelée par lui « classe moyenne inférieure », alors que l'autre partie disposant chacun d'un revenu mensuel de 1.750 à 2.600 euros est la « classe moyenne supérieure ».

Quant à Louis Chauvel, Directeur du projet de doctorat en sociologie de l'Institut d'études politiques de Paris, à défaut d'une définition parfaite, il a donné à la classe moyenne la définition suivante : disposant d'un revenu plutôt stable et presque suffisant et d'une protection sociale relativement garantie ; en dehors de la vie quotidienne, son revenu lui permet certains loisirs et amusements ; capable d'assurer une bonne éducation à sa progéniture. On peut citer en exemples fonctionnaires d'Etat, enseignants, personnel médical, intellectuels de haut niveau, une partie des employés d'entreprises, techniciens supérieurs, … etc.

D'autre part, le Centre français des Analyses stratégiques, qui est un organisme brain-trust ayant pour tâche de donner des conseils et de fournir des suggestions à Matignon, a mené fin 2007 un sondage de l'opinion publique française qui montre que deux tiers à trois quart des Français croient qu'ils appartiennent à la classe moyenne.

Propagation du sentiment d'inquiétude et d'anxiété.

Selon Louis Chauvel, la société française s'est développée rapidement lors des trois décennies qui ont suivi la fin de la deuxième guerre mondiale et dans ce laps de temps, le niveau de vie de la population s'est également beaucoup amélioré. Un grand nombre de jeunes issus de familles paysannes et de familles ouvrières ont pu réaliser, grâce à leurs efforts personnels et aux chances offertes par la société, leur rêve quant à leur état financier et à leur position sociale. Et ils ont pu accéder ainsi à la classe moyenne, ce qui a fait qu'en France, cette classe s'est développée rapidement à cette époque. La vie de la classe moyenne a atteint à ce moment-là un niveau inimaginable pour les précédentes générations. Et puis le problème de chômage n'était pas tellement grave du fait que la situation économique du pays était assez bonne. A cette époque-là, la classe moyenne dans son e