100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 31.05.2010 15h09
Tout n'est pas rose pour la « Vallée de la joie » de Paris

Le Parc Disneyland – la « Vallée de la joie de Paris » – se trouve dans la banlieue de la capitale française et plus exactement en Seine-et-Marne à Marne-la-Vallée. Ayant ouvert ses portes le 12 avril 1992 en tant que le plus grand et le plus important centre culturel de réjouissances, de divertissements, des loisirs et de la détente de toute l'Europe, il est un parc à thèmes de la Walt Disney Company et fait partie du complexe de loisirs Disneyland Paris anciennement Euro Disney Resort. Le parc à thèmes est appelé tout d'abord Euro Disneyland jusqu'au 1er octobre 1994 puis Disneyland Paris jusqu'en 2002 où il a acquis son nom actuel de Parc Disneyland. Ces changements successifs de nom symbolisent aussi la difficulté du parc à trouver son identité et sa fréquentation. Il est construit à l'intérieur du parc sept hôtels à thèmes disposant de 5.800 chambres, 54 sites touristiques, 56 boutiques et points de vente de souvenirs et 69 restaurants à thèmes. Le concept est celui d'un royaume enchanté basé sur le Disneyland original (en Californie). Afin de satisfaire la population européenne réputée plus difficile que l'américaine ou l'asiatique, les ingénieurs de Disney ont dû pousser plus loin leurs concepts. Le parc a reçu un important effort de fond historique imaginaire qui participe à la qualité du lieu. Les bâtiments ont une histoire, des personnages y auraient vécu, des faits s'y seraient déroulés. En dehors de la copie des rues de bourgs ainsi que des symboles informatiques américains, dont la Ferme de la Grand-Mère, le Parc d'exploration et d'aventures, le Parc d'imagination et de rêve et le Parc de la Découverte, il est réalisé en outre un village de repos vacanciers à ciel ouvert et un terrain de golf. Le tout a nécessité un investissement total de 44 milliards de dollars US.

Le Parc Disneyland de Paris est le premier parc à thème Disney construit à l'extérieur du territoire américain, car Tokyo Disney Sea appartient à l'Oriental Land Company. Il est fort bien accueilli et apprécié par les Européens du moment qu'il apporte au continent européen un autre goût du plaisir, de la jouissance et de l'allégresse. A un certain moment, pour pouvoir y entrer, on faisait la queue devant l'entrée du parc pendant toute une nuit et l'afflux de visiteurs constituait un événement spectaculaire sans précédent. Les amusements excitants, palpitants, imaginaires, comiques et divertissants, ainsi que la créativité culturelle et l'innovation high-tech de Disney produisent sur les visiteurs et les touristes des impressions et des effets inoubliables et impérissables.

Ces vingt dernières années, grâce à son service personnalisé, tel que l' « heure magique et enchantée » de l'entrée anticipée au parc, la maison attractive Disney, le défilé des stars automobiles, le village de la nature, la promenade verte, ainsi que la grande manifestation de feux d'artifice et d'illuminations qui a lieu tous les soirs, le Parc Disneyland Paris a toujours réussi à attirer d'innombrables visiteurs qui sont non seulement charmés, captivés et émerveillés, mais encore plus fasciné et hypnotisés. Il ne faut surtout pas oublier les réseaux de communication et de transport serrés et compacts qui procurent toutes facilités aux voyageurs et touristes venus de tous les coins de l'Europe. On remarque entre autres la coordination entre les plus grandes compagnies européennes du transport, dont l'Eurostar, la SNCF (Société nationale des chemins de fer français), la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens, le RER (réseau express régional d'Île-de-France) et Air France, qui fait que la « Vallée de la joie » de Paris est devenue un nœud de communication qui rayonne dans toutes les directions. Une soixantaine de TGV (Train à grande vitesse) passent tous les jours devant l'entrée du parc et desservent une centaine de villes françaises et européennes. De plus, en empruntant sa propre voiture ou le bus, il est également très facile d'atteindre le Parc Disneyland. C'est pourquoi depuis sa première ouverture en 1992, le parc à thèmes est le plus visité en Europe et le cinquième à l'échelle mondiale. Le 12 août 2008, le parc a accueilli son deux cent millionième de visiteur, alors que le nombre total des visiteurs a atteint 220 millions de personnes/fois et que le taux de satisfaction dépasse 70%.

Toutefois, ce qui est étrange et bizarre, c'est que Disneyland Paris ne fait pas beaucoup de profits et de bénéfices malgré son attirance et l'affluence massive des visiteurs et qu'il se trouve toujours dans une situation de fonctionnement et d'exploitation à pertes. Selon des spécialistes et des analystes, les principales raisons de cet état de choses anormal sont les suivantes : une trop grande ampleur d'investissement, un taux de fiscalité élevé, le coût de fonctionnement est trop élevé, et tout cela qu'il est très difficile de combler le déficit budgétaire et les pertes accumulées. Quant au complexe de loisirs Disneyland Paris, le propriétaire du parc, il s'enferme dans un mutisme profond et garde un silence absolu. Il cherche par tout moyen possible d'avoir affaire avec les médias et évite surtout de parler de ces choses-là avec les journalistes.

Notre correspondant était venu au parc pour la première fois il y a dix ans. Cette fois-ci, en le visitant une deuxième fois, l'impression n'est plus la même …… et c'est un sentiment d'affliction, de consternation, de désolation et d'attristement. Les immenses et grands parkings qui étaient autrefois remplis et bondés de voitures et d'automobiles sont vides à demi maintenant et les brillantes, rayonnantes et merveilleuses constructions et installations qui faisaient du parc un monde de rêve sont maintenant détériorées, dégradées et délabrées et sont devenues plutôt des constructions sombres attristantes.

La circulation des fonds était déjà assez difficile et maintenant, les effets de la crise financière ne peuvent être sous-estimés. Dans l'exercice 2008-2009, le Parc Disneyland Paris a mis à profit le quinzième anniversaire de son établissement pour organiser des activités de célébrations et il a réussi avec ce moyen-là à attirer 15,4 millions de visiteurs, ce qui a battu touts les records depuis son ouverture en 1992. Cependant, du point de vue de la recette, elle est quelque peu frustrante et décevante : une recette dont le montant total est seulement de 1,23 milliard d'euros, alors que la perte est de 63 millions d'euros. Le Président d'Euro Disney SAS Philippe Gas a donné les explications suivantes de cet échec : la consommation a connu certains changements dus à la crise financière internationale, ce qui fait que le nombre des visiteurs a accru, tandis que la recette réelle du parc a au contraire diminué, et la raison principale de ce phénomène c'est que les visiteurs et les touristes sont devenus plus « chiches » et plus « radins » lorsqu'il s'agit de sortir de l'argent de leur poche. Le résultat le plus évident de ce genre de « prudence » c'est la diminution du temps qu'ils passent dans le parc et le taux de leur séjour dans les hôtels a baissé avec. Les dépenses pour chaque chambre a diminué en moyenne de dix euros. En raison de l'insuffisance de fonds, Euro Disney SAS a été obligé d'ajourner le remboursement de certaines dettes et de remettre à plus tard les travaux de réparation et rénovation des constructions en état de délabrement et de dégradation.

Vu du rapport annuel des activités de Disneyland Paris, bien que la réorganisation financière de celui-ci lui a valu une exemption de dettes d'un milliard de dollars US, mais il n'a pas réussi à se débarrasser de l'ombre de ses difficultés financières. Endettée jusqu'au cou, il est vraiment difficile pour la « Vallée de la joie » de se réjouir, car tout n'est pas rose pour elle.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Article étrange. Car comment peut il dire que maintenant le parc est à moitié vide et dire...
J'ai l'impression que le journaliste ne parle pas du même parc que Disneyland. Certes, Eur...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois en Ouzbékistan pour une visite d'Etat et le sommet de l'OCS
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon