100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 12.06.2010 13h20
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !

L'Afrique, une terre qui a été plongée pendant longtemps dans une misère noire, dans des souffrances cruelles et dans des malheurs affreux et qui a survécu bon gré mal gré ayant été écarté de l'ordre international. Plus de quatre siècles auparavant, avec l'arrivée des colonialistes qui a appliqué envers elle une politique d'assujettissement, d'oppression et de domination, cette terre avait été submergée par la haine, l'affrontement et le conflit et elle a été ainsi séparée et isolée de la civilisation mondiale. Aujourd'hui, les Sud-Africains ouvrent grand leurs bras pour accueillir les amis venus de loin et profitent de l'occasion offerte par la grande manifestation sportive qu'est la Coupe mondiale de football pour embrasser et étreindre le monde.

Non, ce n'est plus seulement une Coupe du monde ! Ce que nous voyons, à travers l'objectif, ce n'est plus l'image d'une Afrique souffrante, glacée et teinte de sang, c'est une terre douce et chaude dont les habitants sont gentils, aimables, prévenants et qui recèlent une force dynamique montante et émergente. Cette terre inculte encore loin d'être défrichée a vraiment besoin d'une occasion lui permettant de se débarrasser de la haine, du mécontentement et de la colère, de se rapprocher du système mondial, de pratiquer le respect mutuel sur le même pied d'égalité ainsi que la coopération réciproquement avantageuse et de réaliser le développement à long terme.

Il y a déjà quinze ans que l'ancien Président sud-africain Nelson Mandela a profité justement de la Coupe du Monde de Rugby pour réaliser la réconciliation entre Noirs et Blancs de son pays. L'Afrique du Sud vient alors d'abolir l'apartheid quand elle accède en 1995 en finale de la Coupe du monde de rugby et le premier Président noir du pays, Nelson Mandela, assiste au match vêtu du maillot des Springboks et ravit le cœur de ses compatriotes blancs. Quand il est arrivé avec le maillot vert et or dans le stade Ellis Park à Johannesburg ce 24 juin 1995 pour la finale contre la Nouvelle-Zélande., la foule s'est tue d'un seul coup. Le moment de stupeur se prolonge et pour cause : le rugby est le sport culte des Afrikaners, ces descendants des premiers colons européens qui ont institutionnalisé la ségrégation raciale et maintenu Nelson Mandela en prison jusqu'en 1990 ! Et voilà qu'élu un an auparavant à la tête de l'Etat à l'issue du premier scrutin multiracial, il est en train de souhaiter bonne chance à une équipe monochrome, alors que dans son dos s'étale un énorme 6, le numéro du capitaine des Springboks, François Pienaar. Il a fait preuve d'une grande sagesse en choisissant l'indulgence, la générosité et la magnanimité en oubliant les souffrances que lui ont infligées des blancs en le jetant dans une prison où il a passé vingt sept ans de sa vie. Il a dit : « Lorsque je suis sorti de ma cellule et en passant par le portail de la prison pour suivre le chemin menant à la liberté, j'ai compris une chose : il est important pour moi d'oublier souffrance, chagrin et affliction et de renoncer au ressentiment, à la rancune et à la haine. Sinon, je suis toujours enfermé dans la prison bien que mon corps soit dehors. »

A ce moment-là, répondant à l'appel de Mandela, les noirs sud-africains abandonnent leurs préjugés et accordent tout leur soutien à l'équipe sud-africaine de rugby qui est entièrement composée de joueurs blancs. Finalement, celle-ci gagne la Coupe bien que tout le monde la croyait plus faible que l'équipe nouvelle-zélandaise. Cette victoire a renforcé la solidarité nationale qui atteint un niveau sans précédent. Cet événement a été raconté par la suite dans un livre ayant pour titre « Combat avec des ennemis : Nelson Mandela et un match qui change le destin d'un pays » puis il a été porté sur l'écran par le réalisateur américain Clint Eastwood dans son film « Invictus ».

La coupe du monde de rugby 1995 a offert à l'Afrique du Sud une occasion pour réaliser la réconciliation entre noir et blancs du pays et la solidarité et l'unité nationales, alors la présente coupe mondiale de football pourquoi ne serait-elle pas une occasion pour les Sud-Africains, que ce soient noirs ou blancs, de démontrer leur force en donnant le meilleur d'eux-mêmes. Maintenant, le monde entier fixe son attention sur l'Afrique du Sud tout en attendant beaucoup d'elle. Car ce pays ou bien n'importe quel autre pays du continent africain, seront-ils capables de bien organiser une démonstration sportive d'une telle ampleur c'est ce que se demande le monde entier, alors que les avis sont partagés sur cela. Dans le cas où la présente Coupe mondiale connaisse un grand succès, le doute, l'incrédulité et le scepticisme seront alors balayés d'un seul coup, ce qui renforcera la confiance des Sud-Africains dans leur aspiration et leur rêve à la gloire et à l'émergence. Nous pouvons prévoir que peut-être d'autres pays africains en tireront profit et leçon et comprendront que seuls les pays doués d'une grande vitalité et d'une force cohésive capables de rassembler tous les éléments positifs pourront réaliser leur puissance et leur prospérité et assurer le bien-être à leur population tout en s'intégrant petit à petit dans le système international pour pouvoir réaliser le développement à long terme.

Cependant, les conflits, les affrontements et les malheurs continuent à se produire sans cesse sur le sol africain, l'équipe togolaise de football a été attaqué par armes de feu lors de la CAN (Coupe d'Afrique des Nations) 2010 qui s'est déroulée en Angola ! Eugène Terre 'Blanche, leader de l'extrême droite blanche et raciste sud-africaine, a été assassiné le 4 avril 2010 deux mois avant la tenue du Mondial …… Mais, ce qui est sûr et ce que je suis persuadé, c'est que la réconciliation nationale réalisée par Nelson Mandela à travers un match de Rugby et le message de paix délivré aux Ivoiriens par le capitaine de l'équipe ivoirienne Didier Drogba avant le Mondial allemand, en 2006, qui s'était adressé aux caméras de la Radio Télévision ivoirienne, la télé d'Etat de la Côte d'Ivoire qui était alors déchirée par la guerre civile et il a dit : "Ivoiriens, Ivoiriennes, du Nord et du Sud, du centre à l'ouest, vous avez vu. On vous a prouvé que toute la Côte d'Ivoire peut cohabiter, peut jouer ensemble pour un même objectif (...) S'il vous plaît, déposez tous les armes et organisez les élections et tout ira mieux". Le sentiment partagé est souvent fort et puissant et il peut dissiper la mésentente due à la divergence politique, militaire, religieuse et raciale.

Le pasteur noir Enoch Mankayi Sontonga (1873 - 1905) a écrit et composé en 1897 le plus bel hymne du monde « Nkosi Sikelel' iAfrika » (Dieu sauve l'Afrique), lequel devient par la suite le chant préféré des Africains et l'hymne national de plusieurs pays africains. Souhaitons la belle réussite et le grand succès de la présente Coupe du monde tenue en Afrique du Sud et adressons nos meilleures vœux aux peuples africains en répétant les paroles suivantes : Nkosi Sikelel' iAfrika ! Que Dieu protège les dirigeants de l'Afrique et souhaitons que tous les peuples africains soient dotés de l'intelligence et de la capacité et qu'ils puissent jouir de l'unification, de la paix, du bonheur et de la prospérité !

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et russe discutent de l'approfondissement de la coopération
Le président chinois en Ouzbékistan pour une visite d'Etat et le sommet de l'OCS
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine
La France déploie de grands efforts pour construire des « pôles de compétitivité »
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé