100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 14.07.2010 13h36
Nicolas Sarkozy se sert aussi du « microblog »

Dans le jardin de l'Elysée. Une table, deux chaises et deux drapeaux – l'un c'est le drapeau tricolore de la France et l'autre celui de l'Union européenne. Et puis deux hommes face à face : le présentateur de France 2 David Pujadas, à qui on a décerné la Laisse d'Or, et le Président de la République française Nicolas Sarkozy. Quelques six millions six cent mille Français ont regardé hier à la télé l'interview diffusée en direct par France 2 et qui a duré une heure.

Deux jours auparavant, Nicolas Sarkozy a écrit sur son microblog les paroles suivantes : « Je serais interviewé la semaine prochaine à la télé sur les gros dossiers qui intéressent les Français. …… Vous pouvez me dire ce qui vous intéresse tout particulièrement ainsi que les questions auxquelles vous souhaitez que je vous réponds. ». Il y a eu au total 3.097 bloggeurs qui lui ont laissé un message et 3.897 autres qui ont fait des commentaires. Cette façon d'échanger les idées et les opinions n'est pas encore adoptée par la plupart des dirigeants et des hommes politiques des pays occidentaux, alors que pour le Président français, ce n'est pas la première fois qu'il emprunte ce moyen-là pour communiquer avec les gens du peuple. C'est pourquoi il n'y a rien d'étonnant à ce que des politologues français commentent en disant : « En France, les hommes politiques, de la ‘génération de la télé' sont en train d'évoluer vers la ‘génération de l'internet' ! ».

Pour ce qui est du Président français Nicolas Sarkozy, il écrit à la première personne dans son microblog pour faire connaître certaines de ses idées et cela a commencé vers le milieu de l'année dernière. Avant, l'Elysée ne faisait que de publier chaque jour, au nom de Nicolas Sarkozy, son programme de travail de toute la journée, ce qui permet au grand public français de savoir de quoi s'occupe son Président. Le 20 mai 2009, ce dernier a commencé à tenir officiellement son blog en se servant de la première personne. Il y a eu plusieurs milliers de lecteurs, dont une centaine ont laissé chacun un message, la plupart faisant part à leur Président des malheurs ou bien des difficultés qu'ils rencontrent dans la vie et il y en a de toutes sortes, telles que chômage, inondations …… etc. Depuis ce jour-là jusqu'ici, Nicolas Sarkozy a déjà publié à la première personne une vingtaine de microblog qui parlent de toutes de problèmes et ses articles les plus connus sont ceux abordant des sujets brûlants ou intéressants : l'écroulement du Mur de Berlin, les vœux de Noël, les polémiques au sujet de son fils Jean Sarkozy, le nouveau site Web de la Première Dame, son entretien avec le sélectionneur de l'équipe nationale de football Raymond Domenech, … etc. Il est de toute évidence que la Président français a l'intention de se servir de cet outil et de ce moyen pour établir une sorte de « communication par Internet » avec les électeurs qui s'intéressent à lui personnellement. D'un côté, il utilise le microblog, un outil qui passionne fort les jeunes, pour exposer et expliquer ses idées et ses opinions politiques, pour vanter et exalter les gros et remarquables succès obtenus et pour soigner et embellir son image publique. De l'autre côté, par le biais des messages qu'on lui adresse, il peut connaître l'opinion publique ainsi que l'évolution du courant d'idées sur l'internet …… Tout comme la plupart des microblog, le sien reçoit également des messages venant de personnes qui le soutiennent ou bien de personnes qui s'opposent à lui. Certains de ces messages expriment même le sentiment d'individus qui n'ont aucun respect pour le Chef d'Etat, mais Nicolas Sarkozy n'en a cure et persiste à tenir son microblog jusqu'ici.

L'utilisation de l'internet dans les activités politiques est quelque chose d'assez générale en France. Ségolène Royal, la candidate aux élections présidentielles du Parti socialiste, avait établi lors de sa campagne son site web personnel et elle a publié sur son site son programme électoral. L'ancien Premier Ministre Dominique de Villepin, qui vient de lancer son quasi-parti politique "Pour une république solidaire" (PRS), possède également son propre site web qu'il utilise souvent, par le biais de son blog, pour publier ses commentaires sur les actualités politique de l'heure. Quant à Alain Joyandet, Secrétaire d'État à la Coopération et à la Francophonie, il s'est servi justement de son blog pour prendre les devants en annonçant la semaine dernière sa démission. Pour ce qui est Jean-Luc Mélenchon, homme politique de la gauche française et Président du Front de gauche, utilise souvent l'internet pour exprimer ses opinions politiques. En 2008, il a écrit sur son blog « Il ne faut pas utiliser le problème du Tibet pour perturber le passage à Paris de la flamme des Jeux Olympiques de Beijing et je ne suis pas d'accord avec le boycott de ces jeux ! » et son idée a reçu le soutien de dizaines de milliers d'internautes français qui ont soit laissé un message soit fait un commentaire, ce qui a quelque peu renversé la situation où l'ensemble des médias français publiait des propos antichinois. Ainsi, il s'est servi de l'internet pour publier un article qu'aucun des médias français n'osait faire paraître et son article a provoqué un choc parmi l'opinion française dont une partie a fait preuve de lucidité et de clairvoyance en refusant de se laisser influencer par les médias déchaînés contre la Chine et contre son peuple. C'est un bon exemple connu qui montre qu'un homme politique français lucide, perspicace et clairvoyant peut se servir de l'internet pour contrer les médias traditionnels devenus des outils que les politiciens utilisent à leur gré.

Aujourd'hui en France, il semble qu'effectivement un grand nombre d'hommes politiques, y compris le Président de la République Nicolas Sarkozy, savent se servir de la Toile, ce qui fait que de la « génération de la télé », ils s'engagent dans la voie de la « génération de l'Internet ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
J'aimerais bien connaître cet article que les médias ont refusé de publier. Cela m'étonner...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'oppose fermement aux activités des armées étrangères au large des côtes chinoises
Corruption : la justice chinoise a récupéré 4,62 milliards de dollars depuis 2005
Nicolas Sarkozy se sert aussi du « microblog »
Pour que le football soit toujours exposé au soleil !
Quel genre d'esprit national faut-il à la Chine contemporaine ?
Respecter les règles du jeu de l'amour
Réajustement du centre de gravité du développement économique mondial