100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 09.08.2010 13h39
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives

« First Chinese Business Daily » rapporte qu'en Chine, lorsqu'on cherche un emploi et qu'on ose dire à celui qui l'interroge face à face qu'il aspire à l' « équilibre entre le travail et la vie », alors vu de la situation du moment, il y aurait seulement trois possibilités : la première, c'est que l'on n'a pas tellement besoin de cet emploi ; la deuxième, c'est que l'on est en train de faire la fine bouche en choisissant l'emploi qui lui convienne le mieux ; et la troisième, c'est que l'on est en train de sonder face à face une entreprise française.

Pour les managers professionnels chinois, ils se vantent de leur « diligence dans le travail » et de leur « vie sans repos » et glorifient cela comme étant les meilleures qualités qu'une entreprise désire que ses employés et ses travailleurs en soient dotées.

La question « Quelle est votre idée sur l'équilibre entre le travail et la vie ? » est non seulement difficile à répondre pour les solliciteurs d'emplois, mais constitue également un problème épineux pour les entreprises. Car, la réalité actuelle en Chine, c'est que l'équilibre entre le travail et la vie n'est en fait qu'un mirage ou une illusion d'apparence séduisante et trompeuse. En Chine, c'est ainsi, dans certains autres pays du monde c'est également ainsi, et surtout dans des puissances économiques, dont les Etats-Unis et le Japon.

Quant à la France, il paraît qu'elle se comporte à sa manière et agit de façon indépendante et particulière. Nombreux sont les entreprises françaises qui tiennent compte en même temps de la vie et du travail. On a entendu dire que certaines entreprises françaises offrent même, aux heures du repos, du vin rouge à leur personnel.

Le gouvernement français a décidé en 1998 d'appliquer le système volontaire de travail hebdomadaire de 35 heures, lequel a été devenu obligatoire deux ans après. Bien que l'horaire du travail est réduite, mais les entreprises françaises continuent à être performantes et à obtenir des succès. Cette réalité est démontré par des données statistiques établies : Comme chaque année depuis dix ans, le réseau international de design Interbrand publie son classement des cent premières marques mondiales et leur valorisation et huit marques de fabrique françaises figurent au palmarès et la France occupe la troisième place mondiale tout juste derrière les Etats-Unis (cinquante et une marques) et l'Allemagne (onze marques).

Il semble que l'aspiration à l'équilibre entre le travail et la vie s'inscrit dans le cadre des politiques fondamentales de la France. Le Président de la République française Nicolas Sarkozy a publié dernièrement son idée nouvelle et originale sur le développement économique en insistant que les principaux critères d'un pays développé ne sont plus basés sur le Produit Intérieur Brut (PIB), mais plutôt sur l'indice du bonheur de la population qui est traduit concrètement comme suivant :

1) L'équilibre entre le travail et la vie, soit la raison directe du temps de travail et du temps de repos.

2) La raison des bons moments de la joie et des mauvais moments du chagrin.

3) Le temps utilisé pour vaquer aux soin de ménage chez soi, y compris faire le nettoyage des chambres et des pièces, préparer les repas, s'occuper de l'enfant, faire du lèche-vitrine, … etc.

4) Les temps utilisés pour rendre visites à des parents et des amis ou pour assister à des réunions.

5) Après avoir versé des taxes et impôts au gouvernement, les citoyens pourront-ils en tirer des avantages réels ?

Pour ce qui est du mode de vie des Français, il est vraiment un phénomène culturel fort intéressant. Sur cette scène mondiale dominée par la culture américaine, la France, qui est le lieu d'origine du socialisme utopique, constitue une autre espèce utile au genre humain, du fait qu'elle est un pays qui préconise et met à l'honneur le culte de la gastronomie, du vin, de l'art et de l'amour.

En tant que spécialiste du coaching, je pose souvent à mes élèves la question suivante : « Les Français sont tellement ‘fainéants', mais pourquoi l'économie française continue à se développer aussi bien ? ». Je n'ai aucune réponse à donner pour cette question qui relève des sciences économiques. Toutefois, en la considérant du point de vue psychologique, je suggère à mes élèves que l'aspiration à la jouissance du bien-être ne compromet peut-être pas le développement économique.

En ce qui concerne le problème de l'équilibre entre le travail et la vie, les différences et les écarts existent non seulement parmi les pays, mais également parmi les individus. Pour l'hédoniste et pour le bourreau de travail, ils ont chacun une idée tout à fait différente quant à l'équilibre entre le travail et la vie. Pour le premier, pourvu qu'il ait de l'argent à dépenser, il ne pense absolument pas à travailler, tandis que pour le deuxième, le travail occupe toute sa vie.

L'équilibre entre le travail et la vie répond en fait à la nature du genre humain. Cependant, pour l'employeur qui paie le salaire, il souhaite toujours que ses employés dépensent plus d'énergie dans le travail, car il considère que c'est seulement comme cela qu'il serait plus profitable pour lui. Néanmoins, même si l'employeur serait capable d'acheter le temps de ses employés, il lui serait quand même difficile d'obtenir la fidélité et le dévouement de ces derniers et faire en sorte qu'ils soient pleins d'ardeur et d'enthousiasme dans le travail et fassent valoir leur esprit créateur. Il semble que l'équilibre entre le travail et la vie soit une lutte entre le patron d'un côté et les employés et travailleurs de l'autre côté, en réalité ce n'est peut-être pas le cas.

L'employeur avisé, sagace et clairvoyant comprend que ce n'est pas pour acheter le temps de ses employés et de ses travailleurs que son entreprise paie le salaire, c'est en fait pour acquérir la productivité de leur travail. Henry Ford créateur, fondateur et patron pendant 40 ans de la société du même nom, qui souhaite que chacun puisse acheter une voiture, a été l'un des préconisateurs de l'équilibre entre le travail et la vie. Il a pris l'initiative de réduire le temps de travail dans son entreprise et il a indiqué en toute franchise qu'en agissant comme cela, ce n'est pas pour humanitarisme, mais pour objectif commercial. D'après lui, ce n'est qu'après avoir du temps libre que les travailleurs pensent à faire des achats et que seulement ainsi qu'on pourra stimuler la consommation.

L'hebdomadaire « Time » a publié un article qui cite les résultats d'une étude démontrant que la semaine de quatre journées de travail peut non seulement stimuler la consommation et apporter ainsi un regain de vitalité à l'économie, mais en même temps, elle sera profitable à la rééducation des employés et des travailleurs, à la réduction du temps et des dépenses nécessaires pour se rendre au lieu de travail (ce qui est un avantage pour la protection de l'environnement), à la diminution de la pression psychologique exercée sur les travailleurs et à l'amélioration de leur santé et de la qualité de leur vie. Par conséquent, compte tenu de tous ces facteurs, la réduction du temps de travail peut au contraire élever le rendement du travail. Il est dit dans l'article susmentionné que certaines entreprises américaines ont appliqué à titre expérimental la semaine de travail de quatre jours et elles commencent à goûter aux bienfaits et à en tirer avantage.

Notre époque continue à progresser. Que ce soient les hommes d'affaires, les chefs d'entreprises, les managers ou bien les explorateurs, il est très important pour eux d'avancer et d'évoluer avec l'époque et de s'adapter aux changements de la situation. Autrefois, on prend en exemple les gens qui meurent de la fatigue à leur poste de travail. Aujourd'hui, s'il se produit la même chose, l'opinion publique dénoncera et stigmatisera les chefs en les accusant d'être des personnes dures, insensibles et inhumaines.

(L'auteur de cet article est docteur en psychologie de l'Université de Hong Kong et fondateur du coaching de style et de gestion)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine publie des nouvelles mesures sur la gestion des fonds de compagnies d'assurances
Chine : la production d'or en 2010 vers un niveau record
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?
Un expert regarde la Chine de l'extérieur