Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 03.09.2010 13h25
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »

Au milieu des voix de condamnation de la communauté internationale, les opérations de rapatriement de Roms par le gouvernement français, au lieu d'être arrêtées, tendent à s'accroître. « La France va amender La Loi sur l'immigration pour que le rapatriement des immigrés devienne plus légal », a dit Eric Besson, ministre français de l'Immigration, le 30 août. Ses propos ont préoccupé la communauté internationale, face à l'expulsion à grande échelle par la France des immigrés sous prétexte du maintien de l'ordre social.

Lors d'une conférence de presse tenue le 30 août, le ministre Besson a annoncé qu'un projet de révision de la Loi sur l'immigration sera soumis le 27 septembre à l'Assemblée nationale pour adoption. « Nous devrons intensifier nos efforts pour reconduire à la frontière autant que possible les voleurs et les mendiants qui portent atteinte à l'ordre public », a déclaré M.Besson.

Selon ce projet de révision, les étrangers, dont le séjour dépassera 3 mois, devront avoir un permis de travail ou un papier montrant leur identité d'étudiant, et posséder encore des moyens d'existence suffisants.

Ce projet a fait l'objet de débats entre les « Sarkozistes de gauche » et les « Sarkozistes de droite ». Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, a mis l'accent sur le retrait de la nationalité française aux immigrés ayant plusieurs conjoints, tandis que M.Besson a insisté pour priver les immigrés criminels de leur nationalité française. Et Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et venant du Parti socialiste, se trouve dans l'embarras : il devrait appliquer les mesures politiques en la matière, mais tenir compte des points de vue de son parti. Il a même eu l'intention de démissionner.

Quant à la population, 70% des Français soutiennent la démolition par le gouvernement français des camps de Roms et leur reconduite vers leur pays d'origine.

Cet été, la France a démantelé 128 camps illégaux de Roms et renvoyé plus de mille Roms. Selon le ministre de l'Intérieur, à Paris, un voleur sur 5 est un Rom et un voleur mineur sur 4 est un enfant de Rom. Les statistiques montrent qu'au cours de ces 18 derniers mois, le nombre des cas de délit pénal commis par des Roms a augmenté de 259%.

Mais ces opérations de rapatriement se sont heurtés à de multiples condamnations.

La Commission de l'ONU contre les discriminations raciales a critiqué le gouvernement français pour son expulsion collective de Roms. Elle estime que du fait de cette politique française, les Roms pourraient devenir victimes de l'escalade de la violence à caractère raciste ».

La Commission européenne a déclaré que les citoyens de tous les pays membres de l'UE ont le droit de libre immigration et les pays de l'UE ne doivent pas appliquer de mesures discriminatoires. Elle a insisté pour protéger les intérêts des groupes ethniques minoritaires.

Le SOS Racisme, organisation antiraciste en France, a fermement condamné cet acte inadéquat. L'Eglise catholique de France a dit qu'un tel acte d'expulsion coercitive est inhumain. Récemment, les personnalités de divers milieux, y compris des personnalités religieuses, ont participé aux manifestations organisées dans des villes du sud de la France contre le rapatriement de Roms.

Martine Aubry, secrétaire général du Parti socialiste et maire de Lille, a dit : des actes du gouvernement de Sarkozy ont fait un grand pas en avant dans le sens qui est contraire aux principes républicains et ils porteront atteinte à l'image et aux valeurs de la France, en recourrant à des lois particulières extrêmement injustes et pouvant très probablement enfreindre la Constitution. En faisant de la sorte, Sarkozy vise à dissimuler le grand échec des autorités en matière de politique sur la sécurité. Elle a qualifié cet été marqué par les expulsions incessantes de Roms d'un "été qui fait rougir la France"

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
il ne faut pas oublier que les "roms" vivent de vols ;n'ont aucun re...
Nom d'utilisateur Anonyme