Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 18.10.2010 16h58
Le prix Nobel de la paix induit en erreur

Il y a plusieurs jours, le Comité Nobel norvégien a attribué le prix de la paix de cette année à Liu Xiaobo, qui purge sa peine en prison pour avoir enfreint la loi chinoise selon la justice de la Chine. Cette façon d'agir grossière, au mépris de la loi chinoise, constitue une grossière intervention dans les affaires intérieures de la Chine et a suscité des doutes de certains chercheurs occidentaux sur la justesse de la composition du Comité Nobel, la loyauté dans l'application du testament de Nobel et l'indépendance du fonctionnement du Comité Nobel. Le peuple chinois notamment a compris que le prix Nobel de la paix est devenu un prix qui fait fausse route.

Il y a plus de cent ans, Nobel a établi dans son testament 3 critères pour le prix de la paix : le lauréat devra être celui qui aura fait le plus grand effort ou apporté la plus grande contribution pour le resserrement de l'amitié entre pays, le renforcement de l'harmonie entre ethnies, pour la promotion du désarmement ou pour la convocation de conférences sur la paix. Ces trois critères incarnent le désir de Nobel pour la paix mondiale. L 'insigne du prix de la paix porte les mots « Pour la paix et les sentiments d'amitié de l'Humanité ».

Cependant, depuis ces dizaines dernières années, ce prix a suscité de plus en plus de doutes et de critiques, parce que les membres du Comité Nobel ont mèlé leurs points de vue politiques avec les critères de la sélection pour que ce prix s'éloigne du testament de Nobel.

Fredrik S. Heffermehl, avocat norvégien, a sérieusement étudié le testament de Nobel et les attributions du prix de la paix de plus de cent ans. Il a conclu que le Comité Nobel actuel a établi la sphère d'application du prix, selon ses propres besoins politiques, en allant à l'encontre des désirs de Nobel d' encourager la réduction et la suppression de l'armement .

Au cours de ces 21 dernières années, Le Comité Nobel a attribué le prix Nobel à deux Chinois, le Dalai Lama et Liu Xiaobo. Le premier est un sécessionniste qui ne cesse de porter atteinte à l'unité nationale dans sa vaine tentative de diviser la Chine ; le dernier est détenu pour avoir incité à renverser par la subversion le pouvoir d'Etat. Aucun de leurs actes n'est conforme au testament de Nobel. Liu Xiaobo a prétendu que « la Chine devrait de nouveau devenir une colonie pendant 300 ans » et que « la Chine devrait être divisée en 18 états ». Est-ce que c'est un combattant pour la paix » selon le testament de Nobel ?

Dans son testament, Nobel a demandé à l'Assemblée norvégienne d'élire 5 Norvégiens comme membres du Comité Nobel pour se charger de la sélection et de l'attribution du prix de la paix. L'Assemblée norvégienne a réparti les 5 places entre 5 grands partis de l'Assemblée pour que chacun en occupe une. Thorbjorn Jagland, président du Comité Nobel, a été président de l'Assemblée norvégienne, Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de Norvège. Le vice-président et les trois membres de ce Comité étaient tous députés de l'Assemblée norvégienne.

Ainsi, ces membres du Comité Nobel sont tous des politiciens norvégiens chevronnés. Leurs idées et leurs concepts de la valeur sont nés pendant la période de la guerre froide caractérisée par les affrontements entre le bloc soviétique et le bloc occidental et ils ont l'habitude d'observer le monde avec les lunettes politiques. Ils sont allés à l'encontre du désir de Nobel d'utiliser le prix de la paix pour promouvoir la paix. De plus, ils ont un profond préjugé contre le développement rapide des nouveaux pays émergents comme la Chine. Une telle composition du Comité Nobel a décidé que le prix de la paix aura une forte couleur idéologique.

Il y a 21 ans, quand le comité Nobel norvégien a attribué le prix de la paix au Dalai Lama, son président a déclaré que cela visait à influencer la Chine. Cette fois-ci, une déclaration semblable a également été faite lors de l'attribution du prix au détenu Liu Xiaobo. Ces une ou deux dernières années, certains politiciens occidentaux ainsi que des organisations non gouvernementales ont fait de grands efforts pour exercer des pressions sur le Comité Nobel norvégien et des membres de ce Comité leur ont répondu par un parfait accord.

Un observateur politique de Ria Novosti, agence russe d'Information internationale, a indiqué avec sagacité : le prix Nobel de la paix a toujours été politisé jusqu'à la moelle et la prise de décision pour ce prix dépend de l'attitude de certains pays occidentaux. A juger les attidues de certains hommes poliitiques occidentaux après la publication du prix de la paix, on comprend qu'ils sont tellement unanimes sur la position qui consiste à "influencer la Chine".

Du fait que le prix Nobel n'a pas le caractère indépendent dans son fonctionnement pratique, le prix Nobel de la paix est devenu une fois de plus un instrument entre les mains de politiciens occidentaux et fait de plus en plus fausse route.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme