100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 05.11.2010 09h58
La France met les petits plats dans les grands pour accueillir Hu Jintao

Le Président Hu Jintao est arrivé jeudi dans la capitale française pour une visite d'Etat de trois jours, dont le Président français a dit qu'elle bénéficierait du plus haut niveau de réception.

Le Président Hu a été accueilli par une cérémonie en grande pompe à l'aéroport, offerte par le Président français et son épouse. C'est la première fois que le couple présidentiel se déplace en personne à l'aéroport pour accueillir un hôte étranger, ce qui montre bien, disent les diplomates français, l'importance qu'attache la France à la visite du chef de l'Etat chinois.

Les deux dirigeants vont avoir des rencontres bilatérales et participeront à la signature d'un montant de contrats d'un niveau historiquement très élevé, dont l'achat de plus de 100 avions Airbus et des projets en matière de centrales nucléaires.

Le Président Sarkozy, bien qu'épuisé après les longues semaines de grèves qui ont secoué le pays, accompagnera toute la journée de vendredi le Président Hu à Nice pour y avoir des conversations privées et plus approfondies, et il accueillera aussi le Président chinois dans son restaurant favori. Tous ces arrangements sont rares lors des visites d'Etat, ont dit des sources diplomatiques.

Dans un discours écrit diffusé à son arrivée, le Président Hu a dit que la Chine et la France, toutes les deux membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies, assument d'importantes responsabilités dans les affaires internationales. Il a aussi signalé que les deux pays partagent de vastes intérêts communs et ont un énorme potentiel de coopération.

Le Président chinois espère avoir de larges contacts avec les dirigeants français et des représentants de tous les cercles lors de son voyage, afin de faire avancer le partenariat stratégique complet entre les deux pays. C'est le premier voyage d'un dirigeant d'Etat chinois en France depuis l'arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy en 2007.

D'après les analystes, la coordination sur le G20 et autres affaires mondiales figureront parmi les priorités de l'agenda du Président Hu lors de sa visite.

Pour Mei Zhaorong, ancien ambassadeur chinois en Europe, la France, qui va assurer la présidence du G20 à compter du début de 2011, a un besoin urgent de coopérer avec la Chine.

Une présidence réussie du G20, ainsi que de nombreuses autres mesures globales proposées par la France ont besoin de la coopération de la Chine. « C'est aussi une des raisons derrière l'extrême importance qu'attache le Président Sarkozy à la visite du Président Hu », a-t-il dit.

Les analystes pensent que si la Chine et la France peuvent faire avancer leur coopération, cela aura un impact sur l'échiquier politique mondial, car certains pays occidentaux ont toujours, dans certaines affaires, une mentalité de guerre froide envers la Chine.

En plus de sujets politiques et mondiaux, la visite du Président Hu sera l'occasion de signer des accords concrets.

Ainsi, l'avionneur Airbus et le géant de l'énergie nucléaire Areva devraient être les grands gagnants des contrats signés par la Chine lors de la visite.

« Ce genre de contrats devrait avoir une profonde influence sur la revitalisation de l'économie européenne et l'aider à se débarrasser de l'ombre qui planait sur elle depuis la crise économique », a dit M. Mei.

D'après Liu Jiansheng, expert en études européennes à l'Institut Chinois des Etudes Internationales, les accords sur les centrales nucléaires montrent que les deux nations sont en train d'essayer de dépasser leur coopération commerciale traditionnelle pour forger un nouveau modèle, en particulier dans le domaine de l'énergie verte.

La France a été le premier pays occidental à avoir des échanges de technologie nucléaire avec la Chine.

Elle a également été le premier pays de l'Ouest à établir des liens diplomatiques de niveau ambassadeur avec la République Populaire de Chine.

Cependant, les liens entre la France et la Chine ont été tendus ces dernières années à la suite d'une série de prises de bec diplomatiques. Nicolas Sarkozy et Hu Jintao avaient raccommodé les relations bilatérales lors de la visite du Président français à Beijing en avril dernier.

Depuis lors, Beijing a adopté un ton plus amical. Le Président Hu a déclaré, lors d'un entretien avec le quotidien français pro-gouvernemental Le Figaro, accordé mardi, que la Chine voulait aller au-delà de simples problèmes de commerce et d'investissements pour créer un « partenariat à égalité » avec Paris.

Cela veut dire « de nouveaux partenariats dans l'énergie, l'environnement, les technologies de l'information, l'industrie de pointe et les matériaux nouveaux », a dit le Président Hu.

La coopération commerciale et économique entre les deux pays a connu un taux de croissance annuel de 18% environ lors de ces dix dernières années, a-t-il dit.

Du fait que les deux pays ont des différences dans leurs conditions nationales, leur système social, leur niveau de développement, leur culture et leur histoire, il est naturel qu'ils aient parfois des points de vue et des opinions différents, a dit lundi Kong Quan, Ambassadeur de Chine en France.

« Ce qui est plus important, c'est que les dirigeants et les peuples des deux nations soient d'accord pour favoriser un dialogue et des échanges francs, pour renforcer la compréhension mutuelle et la confiance sur la base du respect mutuel ».

Et en même temps, elles doivent aussi attacher de l'importance aux intérêts-clés et aux soucis majeurs de chacune des parties, a souligné M. Kong.

Page spéciale : La tournée du président chinois en France et au Portugal

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Le président chinois rencontre des officiers, appréciant leur travail en matière d'armement
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe