Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 30.12.2010 16h37
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques

La plupart du peuple chinois conviendra sans doute fermement que la Chine doit maintenir sa montée en puissance. Mais la montée un prix. Regardez juste les événements de 2010. Combien de frictions la Chine a-t-elle rencontrées avec les pays occidentaux ? Combien de pays voisins ont été également impliqués dans de tels ennuis ?

Pour la Chine, la première décennie au 21e siècle a été fatigante mais a également fourni de l'inspiration. Il y a dix ans, la Chine n'avait pas encore adhéré à l'Organisation mondiale du Commerce ; il n'y avait pas beaucoup d'autoroutes, ni de trains à grande vitesse ; les voitures de Beijing n'étaient que quelques centaines de milliers ; et les prix des logements étaient extrêmement bas par rapport aux normes actuelles, bien que beaucoup de personnes ne pouvaient néanmoins pas se le permettre et comptaient sur les "logements sociaux".

Si la décennie passée a mis quelques pays occidentaux mal à l'aise, il est difficile d'imaginer que ces soucis vont disparaître lors de la prochaine décennie. Il est plus probable que ce malaise commencera à transparaître de plus en plus clairement dans les politiques des pays occidentaux.

Quand les Etats-Unis ont lancé leur diplomatie dite du “ smart power ” autour de la Chine cette année, quand les relations Sino-japonaises ont été bouleversées par la collision de bateaux chinois et japonais près des îles Diaoyu, et quand Liu Xiaobo s'est vu attribuer le prix Nobel de la paix, les pays occidentaux n'ont pas souhaité expliquer à la Chine que c'étaient de simples coïncidences. La Chine a dû interpréter les significations complexes et cachées derrière ces situations par elle-même.

Tout progrès rapide d'un pays peut susciter des positions commentaires hostiles. Du fait que le monde tend à devenir un village à cause de la mondialisation, la montée en puissance de la Chine est plus visible que celle des Etats-Unis il y a des décennies. Mais la Chine n'est pas nécessairement non plus le nouveau-venu le plus malheureux.

La Chine doit éclaircir les malentendus avec les autres puissances mondiales par une communication plus efficace, mais de tels efforts ne pourront pas améliorer la situation en l'espace d'une nuit. La Chine doit s'habituer à cette adversité qui suivra sa montée en puissance comme une ombre. Le développement rapide d'un si grand pays attirera les critiques, mais la Chine devra les supporter avec élégance.

La montée en puissance continue de la Chine concernera principalement les Etats-Unis, qui réagiront plus fortement que le Japon et l'Europe, car les Etats-Unis sont plus présents dans le jeu avec leurs antennes atteignant chaque coin des frontières de la Chine.

Quand la Chine deviendra plus puissante, elle deviendra également plus forte face aux pressions de l'étranger. Les choses qui peuvent nous déranger aujourd'hui peuvent ne pas se produire demain, où il sera plus facile d'y faire face.

La philosophie chinoise insiste sur le concept de "ren"(仁), qui ne signifie pas simplement la tolérance, mais également la confiance. La Chine doit apprendre à être calme sous les pressions étrangères, en sachant que plus elle sera grande, plus il sera plus difficile de la contrer.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
D’accord avec Abdallah et meilleurs vœux également.Malheureusement je ne crois pas qu’il s...
Cet article fait une analyse trés pretinente de ce qui attends la Chine ,je pense que le r...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reçoit une invitation de l'Iran à visiter ses usines nucléaires
Le froid intense se poursuit au sud de Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse